Search
samedi 2 déc 2023
  • :
  • :

Restaurant « Les 3 Brasseurs » : Sabine, issue d’un quartier prioritaire, embauchée grâce aux emplois francs

Écouter cet article
image_pdfimage_print

les-3-brasseurs-epinal-jeuxey-emploi-franc (1)Christopher Riegert et Clémentine Lepercq, patrons de la microbrasserie « Les 3 Brasseurs » située zone commerciale de Jeuxey, viennent d’embaucher Sabine en « Emploi franc ». En présence du secrétaire général de la préfecture, David Percheron et de Pôle emploi, ils ont témoigné de leur expérience.

les-3-brasseurs-epinal-jeuxey-emploi-franc (2)Le nouveau restaurant « Les 3 Brasseurs » situé zone commerciale de Jeuxey vient d’embaucher une vingtaine de personnes dont un contrat « Emploi franc ».

Sabine, 27 ans, qui habite dans un quartier prioritaire de la ville d’Epinal vient de signer un CDI grâce à ce dispositif. Elle n’avait pas d’expérience significative de travail en France et le problème de la langue pouvait rebuter certains employeurs. Mais Sabine s’est montrée performante lors des tests réalisés par Pôle Emploi. Elle a été recrutée grâce à une méthode de recrutement par simulation, uniquement sur le savoir-faire et le savoir-être. Cela permet de recruter des compétences et pas sur un CV. Sabine avait postulé pour être en cuisine et elle a réussi tous les tests haut la main.

les-3-brasseurs-epinal-jeuxey-emploi-franc (10)Le dispositif « Emploi franc » permet à un employeur de bénéficier d’une aide lorsqu’il embauche un habitant résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Dans les Vosges, on dispose de plusieurs quartiers prioritaires, à Epinal (la Justice, la Vierge, Bitola Champbeauvert) à Remiremont et à Saint-Dié-des-Vosges.

« Le critère principal, c’est la résidence explique le secrétaire général de la préfecture, David Percheron. Il n’y a pas de critère d’âge ni de qualification. Les personnes doivent être soit demandeur d’emploi soit être suivies par une Mission locale. Il n’y a pas de limite pour les entreprises. Elles peuvent embaucher autant d’emplois francs qu’elles le souhaitent. »

Il manque encore du personnel en salle

Le restaurant « Les 3 Brasseurs » a ouvert ses portes le 28 août dernier. Il dispose de 144 places en intérieur et 84 places en extérieur. Il a embauché 26 personnes dont 6 apprentis et contrats professionnels. Trois personnes en CDD  vont bientôt arriver. « Il nous manque encore du personnel en salle : 4 à 6 personnes » expliquent les gérants du restaurant, Christopher Riegert et Clémentine Lepercq. Les employés fraichement embauchés ont été formés pendant 3 semaines.

Des jeunes motivés

Malgré tout, les gérants ont eu quelques remarques des clients lors de l’ouverture du restaurant. Certains trouvaient que le personnel n’était pas à la hauteur.« Quand les salariés découvrent certains commentaires sur les réseaux sociaux cela les démotive énormément. Ces jeunes travaillent et sont tous très motivés. Ils ont du mal à comprendre la réaction de certains clients. » explique le gérant du restaurant.

Pour lui c’était important de laisser sa chance à des jeunes, des alternants ou des personnes en reconversion professionnelle.« La jeunesse est dynamique et veut travailler. On lance un appel à la bienveillance » poursuit Christopher Riegert.

Une aide financière pour les employeurs

Depuis 2020, 220 Emplois francs ont été signés dans les Vosges, dont 31 en 2023. Le dispositif permet aux employeurs de toucher une aide financière.

Le montant de l’aide financière accordée pour un emploi franc à temps plein est de : 5 000 € par an, pendant 3 ans maximum pour un CDI, 2 500 € par an, pendant 2 ans maximum, pour un recrutement en CDD d’au moins 6 mois.

 

les-3-brasseurs-epinal-jeuxey-emploi-franc (1)Christopher Riegert et Clémentine Lepercq, patrons de la microbrasserie "Les 3 Brasseurs" située zone commerciale de Jeuxey, viennent d'embaucher Sabine en "Emploi franc". En présence du secrétaire général de la préfecture, David Percheron et de Pôle emploi, ils ont témoigné de leur expérience.

les-3-brasseurs-epinal-jeuxey-emploi-franc (2)Le nouveau restaurant "Les 3 Brasseurs" situé zone commerciale de Jeuxey vient d’embaucher une vingtaine de personnes dont un contrat "Emploi franc". Sabine, 27 ans, qui habite dans un quartier prioritaire de la ville d'Epinal vient de signer un CDI grâce à ce dispositif. Elle n'avait pas d'expérience significative de travail en France et le problème de la langue pouvait rebuter certains employeurs. Mais Sabine s'est montrée performante lors des tests réalisés par Pôle Emploi. Elle a été recrutée grâce à une méthode de recrutement par simulation, uniquement sur le savoir-faire et le savoir-être. Cela permet de recruter des compétences et pas sur un CV. Sabine avait postulé pour être en cuisine et elle a réussi tous les tests haut la main. les-3-brasseurs-epinal-jeuxey-emploi-franc (10)Le dispositif "Emploi franc" permet à un employeur de bénéficier d'une aide lorsqu'il embauche un habitant résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Dans les Vosges, on dispose de plusieurs quartiers prioritaires, à Epinal (la Justice, la Vierge, Bitola Champbeauvert) à Remiremont et à Saint-Dié-des-Vosges. "Le critère principal, c'est la résidence explique le secrétaire général de la préfecture, David Percheron. Il n'y a pas de critère d'âge ni de qualification. Les personnes doivent être soit demandeur d'emploi soit être suivies par une Mission locale. Il n'y a pas de limite pour les entreprises. Elles peuvent embaucher autant d'emplois francs qu'elles le souhaitent."

Il manque encore du personnel en salle

Le restaurant "Les 3 Brasseurs" a ouvert ses portes le 28 août dernier. Il dispose de 144 places en intérieur et 84 places en extérieur. Il a embauché 26 personnes dont 6 apprentis et contrats professionnels. Trois personnes en CDD  vont bientôt arriver. "Il nous manque encore du personnel en salle : 4 à 6 personnes" expliquent les gérants du restaurant, Christopher Riegert et Clémentine Lepercq. Les employés fraichement embauchés ont été formés pendant 3 semaines.

Des jeunes motivés

Malgré tout, les gérants ont eu quelques remarques des clients lors de l'ouverture du restaurant. Certains trouvaient que le personnel n'était pas à la hauteur."Quand les salariés découvrent certains commentaires sur les réseaux sociaux cela les démotive énormément. Ces jeunes travaillent et sont tous très motivés. Ils ont du mal à comprendre la réaction de certains clients." explique le gérant du restaurant. Pour lui c'était important de laisser sa chance à des jeunes, des alternants ou des personnes en reconversion professionnelle."La jeunesse est dynamique et veut travailler. On lance un appel à la bienveillance" poursuit Christopher Riegert.

Une aide financière pour les employeurs

Depuis 2020, 220 Emplois francs ont été signés dans les Vosges, dont 31 en 2023. Le dispositif permet aux employeurs de toucher une aide financière. Le montant de l'aide financière accordée pour un emploi franc à temps plein est de : 5 000 € par an, pendant 3 ans maximum pour un CDI, 2 500 € par an, pendant 2 ans maximum, pour un recrutement en CDD d'au moins 6 mois.   [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="224324,224325,224326,224327,224328,224329" orderby="rand"]



3 réactions sur “Restaurant « Les 3 Brasseurs » : Sabine, issue d’un quartier prioritaire, embauchée grâce aux emplois francs

  1. Mauricette

    je comprend mieux pourquoi nous n avions pas de verres pas de couverts sur la table et pas de pains non plus je précise nous étions 19 après réclamation nous avons eu droit aux verres mais empiler restaurant a éviter aucun professionnalisme des amateurs faire de l argents c est tout

    répondre
  2. Mauricette

    même s ils débute il y a un responsable de salle qui logiquement doit palier aux erreurs ce qui n est pas le cas et il existe des formations payer par les employeurs au titre de la formation continue autrement le repas étais correcte mais le service est zéro c est dommage a éviter

    répondre
  3. Lili

    Ben payer au smic…pour des horaires de merde + les aides sociales qui sont plus avantageuse qu un travail vive la France ! Ils doivent bien se marrer les autres pays !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.