Search
dimanche 24 sept 2023
  • :
  • :

Vosges – Le GAEC des Gaudines fait part de ses difficultés de recrutement à la préfète

Écouter cet article
image_pdfimage_print

thumbnail_20230531_095929[17642]Mercredi, la Préfète des Vosges était en visite au GAEC des Gaudines à Rapey, un village situé à 30 minutes d’Epinal. Les agriculteurs ont ainsi pu échanger avec la Préfète des Vosges, Valérie Michel-Moreaux, en visite sur l’exploitation agricole qui produit à la fois du lait et des fruits. Ils ont pu faire part des difficultés de recrutement de saisonniers dans le métier.

thumbnail_20230531_110302Lors d’une visite de la Préfète des Vosges au Gaec des Gaudines situé à Rapey, entre Mirecourt et Charmes,  à une trentaine de minutes d’Epinal, les agriculteurs ont pu faire part de leurs inquiétudes. Cette exploitation allie la production laitière et s’est diversifiée dans la production fruitière.

Le président de la Chambre d’agriculture des Vosges, Jérôme Mathieu était également présent. Aujourd’hui l’exploitation qui produit du lait et des fruits manque de main d’œuvre et a du mal à recruter pour la récolte des fruits qui a lieu de fin juillet au mois de septembre.

L’exploitation compte 70 ha de vergers (prédominance mirabelles, quetsches et cerises), 40 ha de maïs ensilage et 75 ha de céréales. le cheptel est composé de 120 vaches laitières Prim’holstein et Montbéliarde (pour 10 000 kg de lait en moyenne)  et 15 bœufs / an. Toute la production laitière (1200000 L) est livrée à Savencia.

L’intégralité des fruits sont vendus à VEGAFRUITS et adossés à des signes reconnus de qualité (HVE, Bio, Global Gap, IGP Mirabelle de Lorraine, etc..). Le GAEC des Gaudinesest d’abord une exploitation laitière, mais qui au fil du temps s’est diversifiéedans la production fruitière. D’un côté une logique de quotas, d’un autre côté des opportunités de développement directement attachées aux réalités de marché, avec le sentiment de pouvoir interagir sur ces marchés.

Le développement de la partie fruitière est également en adéquation avec les contraintes du territoire. Les parties en pente ont été prioritairement valorisées en production fruitière. La réduction de l’élevage est également liée aux problématiques de main d’œuvre.

La main d’œuvre locale est toujours prioritaire dans le cadre des emplois saisonniers, avec un système d’objectif et de reconnaissance qui permet une forme de fidélisation des saisonniers. L’exploitation compte cinq associés et 70 saisonniers lors de la période estivale.

thumbnail_20230531_095929[17642]Mercredi, la Préfète des Vosges était en visite au GAEC des Gaudines à Rapey, un village situé à 30 minutes d'Epinal. Les agriculteurs ont ainsi pu échanger avec la Préfète des Vosges, Valérie Michel-Moreaux, en visite sur l’exploitation agricole qui produit à la fois du lait et des fruits. Ils ont pu faire part des difficultés de recrutement de saisonniers dans le métier.

thumbnail_20230531_110302Lors d'une visite de la Préfète des Vosges au Gaec des Gaudines situé à Rapey, entre Mirecourt et Charmes,  à une trentaine de minutes d'Epinal, les agriculteurs ont pu faire part de leurs inquiétudes. Cette exploitation allie la production laitière et s'est diversifiée dans la production fruitière. Le président de la Chambre d’agriculture des Vosges, Jérôme Mathieu était également présent. Aujourd'hui l'exploitation qui produit du lait et des fruits manque de main d’œuvre et a du mal à recruter pour la récolte des fruits qui a lieu de fin juillet au mois de septembre. L'exploitation compte 70 ha de vergers (prédominance mirabelles, quetsches et cerises), 40 ha de maïs ensilage et 75 ha de céréales. le cheptel est composé de 120 vaches laitières Prim’holstein et Montbéliarde (pour 10 000 kg de lait en moyenne)  et 15 bœufs / an. Toute la production laitière (1200000 L) est livrée à Savencia. L’intégralité des fruits sont vendus à VEGAFRUITS et adossés à des signes reconnus de qualité (HVE, Bio, Global Gap, IGP Mirabelle de Lorraine, etc..). Le GAEC des Gaudinesest d’abord une exploitation laitière, mais qui au fil du temps s’est diversifiéedans la production fruitière. D’un côté une logique de quotas, d’un autre côté des opportunités de développement directement attachées aux réalités de marché, avec le sentiment de pouvoir interagir sur ces marchés. Le développement de la partie fruitière est également en adéquation avec les contraintes du territoire. Les parties en pente ont été prioritairement valorisées en production fruitière. La réduction de l’élevage est également liée aux problématiques de main d’œuvre. La main d’œuvre locale est toujours prioritaire dans le cadre des emplois saisonniers, avec un système d’objectif et de reconnaissance qui permet une forme de fidélisation des saisonniers. L’exploitation compte cinq associés et 70 saisonniers lors de la période estivale.



2 réactions sur “Vosges – Le GAEC des Gaudines fait part de ses difficultés de recrutement à la préfète

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.