Search
mercredi 1 fév 2023
  • :
  • :

Le recteur de la région académique Grand Est et de l’académie de Nancy-Metz exprime son émotion à la suite du décès d’un adolescent à Golbey Communiqué

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Académie_de_Nancy-Metz.svg_-360x255« Le recteur de la région académique Grand Est de l’académie de Nancy-Metz, Richard Laganier et la Directrice académique des services de l’éducation nationale (DASEN) des Vosges, Valérie Dautresme, ont appris avec beaucoup d’émotion la disparition d’un adolescent de 13 ans, scolarisé au collège Louis Armand de Golbey (Vosges), qui a mis fin à ses jours à son domicile le 7 janvier dernier.

Dès lundi 9 janvier, une cellule psychologique a été mise en place à destination des élèves et des enseignants du collège Louis Armand. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les causes de son geste. L’élève et sa mère avaient fait état de moqueries à la rentrée de septembre, faits immédiatement pris au sérieux par les équipes du collège, qui ont fait preuve d’une grande vigilance au quotidien, tout en conservant le lien avec l’élève et sa famille.

L’établissement est engagé dans le dispositif pHARe de lutte contre le harcèlement, pour sensibiliser l’ensemble des élèves et des équipes éducatives sur ce sujet primordial pour le bien-être de toutes et tous.

L’ensemble de la communauté éducative est bouleversée par cet événement dramatique et partage l’émotion de sa famille et de ses proches, à qui elle adresse ses sincères condoléances. »

Académie_de_Nancy-Metz.svg_-360x255« Le recteur de la région académique Grand Est de l’académie de Nancy-Metz, Richard Laganier et la Directrice académique des services de l’éducation nationale (DASEN) des Vosges, Valérie Dautresme, ont appris avec beaucoup d’émotion la disparition d’un adolescent de 13 ans, scolarisé au collège Louis Armand de Golbey (Vosges), qui a mis fin à ses jours à son domicile le 7 janvier dernier.

Dès lundi 9 janvier, une cellule psychologique a été mise en place à destination des élèves et des enseignants du collège Louis Armand. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les causes de son geste. L’élève et sa mère avaient fait état de moqueries à la rentrée de septembre, faits immédiatement pris au sérieux par les équipes du collège, qui ont fait preuve d’une grande vigilance au quotidien, tout en conservant le lien avec l’élève et sa famille.

L’établissement est engagé dans le dispositif pHARe de lutte contre le harcèlement, pour sensibiliser l’ensemble des élèves et des équipes éducatives sur ce sujet primordial pour le bien-être de toutes et tous.

L’ensemble de la communauté éducative est bouleversée par cet événement dramatique et partage l’émotion de sa famille et de ses proches, à qui elle adresse ses sincères condoléances. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.