Search
mercredi 1 fév 2023
  • :
  • :

L’hôpital d’Epinal souhaite surmonter les crises en 2023 Le centre hospitalier est à "bout de souffle"

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Voeux hôpitalCe mardi 17 janvier, les soignants de l’hôpital d’Épinal étaient réunis devant le conseil de surveillance pour les vœux de la nouvelle année. Si tout le monde reconnait que la santé spinalienne subit une crise sans précédent, le directeur de l’hôpital, Dominique Cheveau fait preuve d’optimisme et promet des aménagements importants pour son établissement.

Le constat est unanime parmi les membres du conseil de surveillance, l’hôpital d’Épinal est à « bout de souffle« . Son président, le maire d’Epinal Patrick Nardin, dénonce un « état de crise devenu la norme« , et rappelle la fin d’année 2022 difficile que les soignants ont traversé, « au prix d’efforts et de sacrifices permanents« . Elle a été marquée par la pénurie de personnelle et la triple épidémie de grippe, bronchiolite et Covid.

Dominique Cheveau, directeur de l'hôpital d'Epinal, exprime sa confiance en l'année 2023 et salue les efforts des soignants présents

Dominique Cheveau, directeur de l’hôpital d’Epinal, exprime sa confiance en l’année 2023 et salue les efforts des soignants présents

« Ce n’est pas un modèle, ce n’est pas tenable« , martèle le maire. Selon lui, l’hôpital doit rester « un exemple de ce que le service public français produit de mieux. Il doit être ce lieu où les patients ne se posent pas la question du prix d’un traitement. »

Le maire d’Épinal veut mettre en avant « l’atout majeur » que représente l’hôpital dans le secteur d’Épinal, et attirer des praticiens. Il évoque une possible aide au logement pour les internes en médecine, mais en appelle surtout à une aide venant de l’État. Il souhaite une plus grande collaboration entre les hôpitaux, les cliniques et les médecins de ville.

Dominique Cheveau directeur de l’hôpital, montre plus d’optimisme et expose ses projets pour rendre l’hôpital plus attractif. Sont prévus l’installation d’une nouvelle machine à IRM, l’ouverture d’un centre de cardiologie coronarienne, et une augmentation des effectifs des soignants.

Malgré les difficultés de l’année écoulée, il salue la « solidarité, entre soignants, entre établissements, avec les médecins de ville« , et espère qu’elle se prolongera en 2023. Les médecins, en grève le mois dernier, dénoncent la même surcharge de travail et le même manque d’attractivité du métier.

Eva Pontecaille

 

Voeux hôpitalCe mardi 17 janvier, les soignants de l'hôpital d’Épinal étaient réunis devant le conseil de surveillance pour les vœux de la nouvelle année. Si tout le monde reconnait que la santé spinalienne subit une crise sans précédent, le directeur de l'hôpital, Dominique Cheveau fait preuve d'optimisme et promet des aménagements importants pour son établissement.

Le constat est unanime parmi les membres du conseil de surveillance, l'hôpital d’Épinal est à "bout de souffle". Son président, le maire d'Epinal Patrick Nardin, dénonce un "état de crise devenu la norme", et rappelle la fin d'année 2022 difficile que les soignants ont traversé, "au prix d'efforts et de sacrifices permanents". Elle a été marquée par la pénurie de personnelle et la triple épidémie de grippe, bronchiolite et Covid. [caption id="attachment_213764" align="alignleft" width="340"]Dominique Cheveau, directeur de l'hôpital d'Epinal, exprime sa confiance en l'année 2023 et salue les efforts des soignants présents Dominique Cheveau, directeur de l'hôpital d'Epinal, exprime sa confiance en l'année 2023 et salue les efforts des soignants présents[/caption] "Ce n'est pas un modèle, ce n'est pas tenable", martèle le maire. Selon lui, l'hôpital doit rester "un exemple de ce que le service public français produit de mieux. Il doit être ce lieu où les patients ne se posent pas la question du prix d'un traitement." Le maire d’Épinal veut mettre en avant "l'atout majeur" que représente l'hôpital dans le secteur d’Épinal, et attirer des praticiens. Il évoque une possible aide au logement pour les internes en médecine, mais en appelle surtout à une aide venant de l’État. Il souhaite une plus grande collaboration entre les hôpitaux, les cliniques et les médecins de ville. Dominique Cheveau directeur de l'hôpital, montre plus d'optimisme et expose ses projets pour rendre l'hôpital plus attractif. Sont prévus l'installation d'une nouvelle machine à IRM, l'ouverture d'un centre de cardiologie coronarienne, et une augmentation des effectifs des soignants. Malgré les difficultés de l'année écoulée, il salue la "solidarité, entre soignants, entre établissements, avec les médecins de ville", et espère qu'elle se prolongera en 2023. Les médecins, en grève le mois dernier, dénoncent la même surcharge de travail et le même manque d'attractivité du métier. Eva Pontecaille  



Une réaction sur “L’hôpital d’Epinal souhaite surmonter les crises en 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.