Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

5 000 personnes dans les rues d’Epinal contre la réforme des retraites

Écouter cet article
image_pdfimage_print

manifestation-epinal-reforme-retraite (3)Ce 19 janvier, presque 5 000 personnes ont défilé dans les rues d’Epinal pour protester contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Tous les syndicats et de nombreux corps de métier se sont rassemblés à l’appel national des syndicats. La réforme prévoit notamment le report de l’âge de départ à la retraite à 64 ans. Une manifestation d’une ampleur rarement observée dans le secteur.

Unis pour la première fois depuis douze ans, les syndicats avaient annoncés des rassemblements dans plus de 200 villes françaises pour protester contre la réforme des retraites. A Épinal, le cortège s’est rassemblé place Foch, devant la préfecture des Vosges, avant de défiler dans les rues du centre-ville. Plus de 5000 Vosgiens étaient réunis, dont certains derrière des banderoles: « 64 c’est non », « On ne veut pas une mémé devant la classe », « Ensemble pour défendre notre retraite »… Les syndicats se félicitent de cette mobilisation « massive ». « On fait une grève reconductible pendant une semaine, ensuite, on négocie. » expliquent les syndicats vosgiens.

Dans l’éducation nationale le mouvement était également suivi dans l’académie Nancy-Metz. D’après les remontées des établissements, les taux de grévistes déclarés sont de 42,21 % pour les enseignants du 1er degré et de 27,62 % pour les enseignants du 2nd degré.

La participation dans les collèges est estimée à 34,17 %, dans les lycées d’enseignement général et technologique à 23,09 % et dans les lycées professionnels à 17,43 %.

Face à cette contestation, le gouvernement s’emploie à défendre sa réforme avec comme mesure phare le report de l’âge de départ à 64 ans, contre 62 ans aujourd’hui.

manifestation-epinal-reforme-retraite (3)Ce 19 janvier, presque 5 000 personnes ont défilé dans les rues d'Epinal pour protester contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Tous les syndicats et de nombreux corps de métier se sont rassemblés à l'appel national des syndicats. La réforme prévoit notamment le report de l'âge de départ à la retraite à 64 ans. Une manifestation d'une ampleur rarement observée dans le secteur.

Unis pour la première fois depuis douze ans, les syndicats avaient annoncés des rassemblements dans plus de 200 villes françaises pour protester contre la réforme des retraites. A Épinal, le cortège s'est rassemblé place Foch, devant la préfecture des Vosges, avant de défiler dans les rues du centre-ville. Plus de 5000 Vosgiens étaient réunis, dont certains derrière des banderoles: "64 c'est non", "On ne veut pas une mémé devant la classe", "Ensemble pour défendre notre retraite"... Les syndicats se félicitent de cette mobilisation "massive". "On fait une grève reconductible pendant une semaine, ensuite, on négocie." expliquent les syndicats vosgiens. Dans l'éducation nationale le mouvement était également suivi dans l'académie Nancy-Metz. D’après les remontées des établissements, les taux de grévistes déclarés sont de 42,21 % pour les enseignants du 1er degré et de 27,62 % pour les enseignants du 2nd degré. La participation dans les collèges est estimée à 34,17 %, dans les lycées d’enseignement général et technologique à 23,09 % et dans les lycées professionnels à 17,43 %. Face à cette contestation, le gouvernement s'emploie à défendre sa réforme avec comme mesure phare le report de l'âge de départ à 64 ans, contre 62 ans aujourd'hui. [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="213844,213845,213846,213847,213848,213849,213850,213851,213852,213853,213854,213855,213856,213857,213858,213859,213860,213861,213862,213863" orderby="rand"]



9 réactions sur “5 000 personnes dans les rues d’Epinal contre la réforme des retraites

  1. LM88

    Pourquoi le moustachu de service de la CGT ne s’est-il pas présenté comme candidat à l’élection présidentielle ?!?
    Il s’oppose systématiquement à tout.. quant au programme qu’il aurait pour diriger le pays, on attend encore le début du commencement.
    Mettez le Smic à 5000,– € ; il ira manifester dans la rue….

    répondre
    1. Dussinger

      Bien dit ! Le moustachu en question ne s’exprime jamais sur le fait que des parasites assisté(e)s ne veulent pas – je dis bien ne veulent pas, et non ne peuvent pas – bosser touchent des aides qui ruinent la Nation … Sans parler de tous les étrangers qui viennent se faire assister aussi sur notre sol. Le vrai problème est là : oublier de mettre des actifs pour financer et surtout lutter contre un assistanat plus que coûteux …

      répondre
  2. Tom

    Ce qui est surprenant, c’est qu’aucun média ne parle de la pétition intersyndicale, contre la réforme des retraites, qui tourne sur internet.

    répondre
  3. Alexandra

    LM88….soyez objectif, il y avait tous les syndicats….pourquoi 64 ans ? 42 ans de cotisations régleraient beaucoup points notamment en grande partie ceux relatifs à la pénibilité. Les cols blancs qui commencent à travailler vers 25 ou 26 ans non concernés par la penibilité partiraient à 67 ou 68 ans. Et si plein emploi, objectif du gouvernement, les cotisations seraient en large augmentation…donc pourquoi cette réforme si ce n’est pour à court terme renflouer le quoi qu’il en coûte et obtenir de Bruxelles la dérogation des 3%

    répondre
    1. LM88

      Aucun pays en Europe n’applique l’âge de la retraite à 60 ou 62 ans.
      Ils sont tous à 64, 65 voire 67 ans. L’augmentation de la durée de vie et le nombre d’actifs cotisant pour les retraités diminue de façon constante.
      Si rien n’est fait, c’est le système par répartition qui nous pend au nez : les actifs aisés cotisent et perçoivent une retraite et les autres n’ont que leurs yeux pour pleurer..

      répondre
  4. Framboise

    Rémunérer les femmes à auteur de leurs collègues hommes et les cotisations augmenteraient de facto…plus besoin de repousser l’âge de départ à la retraite….

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.