Search
mercredi 1 fév 2023
  • :
  • :

Le ras-le-bol des médecins généralistes La grogne grandit dans les rangs des praticiens

Écouter cet article
image_pdfimage_print

maison-medicale-michelet-epinal

Les 1er et 2 décembre seront des journées de grève nationale pour les médecins généralistes. Dans les Vosges, le mouvement sera suivi par bon nombre de praticiens. Si la maison médicale des Images ne prendra pas part à la contestation, il n’en sera pas de même à la maison médicale Michelet où seulement un médecin assurera ses consultations ce jeudi.

Parmi les médecins grévistes du centre médical Michelet, le Docteur Cécilia Georges se sent particulièrement en phase avec les revendications de « Médecins pour demain », ce tout jeune mouvement né en septembre 2022 sur Facebook et à l’origine de la contestation.

En effet, selon le médecin fraichement installé au sein de la maison médicale, la profession souffre d’un manque de confiance des politiques.

« Nous sommes sans cesse jugés, contrôlés et on doit se justifier en permanence » confie-t-elle. « Nous voudrions revenir à la liberté d’exercer comme on l’entend sans perdre de vue que notre objectif est de prendre soin de nos patients. On nous prête des intentions négatives alors qu’il n’en est rien » poursuit-elle. Elle craint que ce manque de confiance n’entame la motivation des nouveaux et futurs médecins et plaide pour un allégement de la charge administrative qui pèse sur leurs épaules.

« Il est dommage que l’opinion ne retienne que notre demande concernant l’augmentation du prix des consultations (les médecins demandent une revalorisation du prix de la consultation à 50€ NDLR) alors qu’il s’agit en fait de repenser la façon d’exercer notre métier en supprimant les rémunérations liées à des objectifs qui, d’une part n’ont pas de rapport avec la pratique d’une bonne médecine, et d’autre part ne sont pas applicables à toutes les patientèles. Nous voudrions libérer du temps médical et que notre travail soit reconnu pour sa vraie valeur. Notre volonté est d’offrir un meilleur service à la population et cela ne sera pas possible si tous les médecins font un burnout au bout de 5 ans d’exercice !» argumente Cécilia Georges.

Le médecin sera aux côtés de ses confrères lors de la manifestation prévue jeudi à 14 devant l’ARS de Nancy. Le mouvement de grève se poursuivra vendredi 2 décembre dans toutes les Vosges et dans la France entière.

maison-medicale-michelet-epinal

Les 1er et 2 décembre seront des journées de grève nationale pour les médecins généralistes. Dans les Vosges, le mouvement sera suivi par bon nombre de praticiens. Si la maison médicale des Images ne prendra pas part à la contestation, il n’en sera pas de même à la maison médicale Michelet où seulement un médecin assurera ses consultations ce jeudi. Parmi les médecins grévistes du centre médical Michelet, le Docteur Cécilia Georges se sent particulièrement en phase avec les revendications de « Médecins pour demain », ce tout jeune mouvement né en septembre 2022 sur Facebook et à l’origine de la contestation. En effet, selon le médecin fraichement installé au sein de la maison médicale, la profession souffre d’un manque de confiance des politiques. « Nous sommes sans cesse jugés, contrôlés et on doit se justifier en permanence » confie-t-elle. « Nous voudrions revenir à la liberté d’exercer comme on l’entend sans perdre de vue que notre objectif est de prendre soin de nos patients. On nous prête des intentions négatives alors qu’il n’en est rien » poursuit-elle. Elle craint que ce manque de confiance n’entame la motivation des nouveaux et futurs médecins et plaide pour un allégement de la charge administrative qui pèse sur leurs épaules. « Il est dommage que l’opinion ne retienne que notre demande concernant l’augmentation du prix des consultations (les médecins demandent une revalorisation du prix de la consultation à 50€ NDLR) alors qu’il s’agit en fait de repenser la façon d’exercer notre métier en supprimant les rémunérations liées à des objectifs qui, d’une part n’ont pas de rapport avec la pratique d’une bonne médecine, et d’autre part ne sont pas applicables à toutes les patientèles. Nous voudrions libérer du temps médical et que notre travail soit reconnu pour sa vraie valeur. Notre volonté est d’offrir un meilleur service à la population et cela ne sera pas possible si tous les médecins font un burnout au bout de 5 ans d’exercice !» argumente Cécilia Georges. Le médecin sera aux côtés de ses confrères lors de la manifestation prévue jeudi à 14 devant l’ARS de Nancy. Le mouvement de grève se poursuivra vendredi 2 décembre dans toutes les Vosges et dans la France entière.



13 réactions sur “Le ras-le-bol des médecins généralistes

    1. tabary TABARY

      pas plus tard hier le docteur Georges ma recu commme patiens avec de gros symptome de la grippe aucun diagnostique de sa part je suis ressorti avec le fameus passe partout du doliprane elle ne savais pas ce que j’avais apres 3 prise s de tension nous sommes pris pour des cobayset a ce jour certain medecin incompetent demande 50 euros de leur honoraire les un le merite d’accord mais d’autre devrais retourner a l’ecole ou changer de metier

      répondre
  1. John

    Vous avez voté, vous avez perdu !
    Il fallait sortir dans la rue l’an dernier avant la mise en place des contraintes, obligations et fliquages par pass….
    Un certain nombre de personnes dit minoritaire avait compris la manipulation de notre gouvernement, mais on les a pris pour des imbéciles. Sachez que si vous ne faites rien celà va empirer et il sera trop tard.

    répondre
  2. j' en foutre

    Mon médecin qui n’est jamais là toujours des remplaçants avec des stagiaires ne risque pas de faire un burn out, et d’ autres vont pouvoir remplacer leur voiture de sport avec l’ argent de la sécu , donc de nos cotisations.toujours les couillons qui paient.

    répondre
  3. tu m en diras tant

    mais ils étaient donc des surhommes nos médecins d ‘il y a si peu de temps encore????
    sans secrétariat, recevant sans rv, visitant à domicile jusqu à point d heure…réalisant des semaines de plein d heures…??
    Le retour de balancier est exagéré.
    Les temps ont beau changer, moi je ne m y retrouve plus du tout là dedans..

    répondre
  4. aubert

    aujourd’hui , on apprend que l’exemple vient d’en haut, modèle les chefs de groupe a l’assemblée Nationale se sont votés une augmentation de 30% qui va payer? . les caisses de sécu sont remplies ou bien je me trompe!!!!

    répondre
  5. Jy2m

    Actuellement c’est à la catégorie professionnelle qui se plaindra le plus et, chose indécente, certains médecins généralistes ne demandent pas moins que le doublement du tarif de leurs consultations. Face à un tel comportement moi je dis « NON » et conseille à ces serviteurs d’Hippocrate de songer à tous ceux, et ils sont nombreux, qui sont beaucoup plus malheureux qu’eux.

    répondre
  6. John

    Toutes les caisses de l’état Français sont bien remplies, Macron achète tout le monde…médias, scientifiques, labos, fournisseurs d’énergie,Ukraine…tout ça pour appauvrir le peuple et enrichir les déjà riches.
    Le bas de l’échelle devra bosser deux fois voir trois fois plus et être moins payé et les statuts supérieurs moins bosser et mieux rémunérés…
    Ben ouais, fallait voter mieux !

    répondre
  7. tu m en diras tant

    svp mmes mrs les médecins généralistes, faites nous l information ici, dans la presse, du montant moyen de votre rémunération annuelle, rien que çà…
    Le reste, c est du baratin…
    Par avance, merci!!!!!!!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.