Search
samedi 3 déc 2022
  • :
  • :

Un observatoire de la précarité pour aider les Spinaliens dans le besoin

Écouter cet article
image_pdfimage_print

P1650041Ce jeudi après-midi, avait lieu une réunion de coordination avec de nombreuses associations sociales autour du thème « prévention précarité des familles ». L’objectif est d’aider les personnes en grande difficulté grâce à un observatoire de la précarité qui sera actif prochainement. 

P1650042Le maire d’Épinal, Patrick Nardin, a souhaité organiser une réunion avec les partenaires associatifs et institutionnels pour aider les familles en grande difficulté. La ville a décidé de mettre en place un observatoire de la précarité avec une porte d’entrée : le centre communal d’action sociale d’Épinal.

La réunion organisée ce jeudi est le point de départ d’une démarche qui doit permettre de faire un état des lieux, de trouver des solutions rapides via une intervention conjointe de chacun et de construire une méthode de travail pour avancer sur le sujet. « Depuis mars 2020, grâce à « Epinal Solidaire » monté pendant l’épidémie de Covid-19, plus de 500 personnes en grande difficulté ont été accompagnées » explique Patrick Nardin. Un chiffre qui montre les besoins.

« Depuis le début de l’inflation suite à la guerre en Ukraine, des personnes se retrouvent confrontées aux augmentations des prix de l’énergie et de l’alimentation et se paupérisent. » poursuit-il. En ce début d’hiver, le maire d’Epinal a donc décidé de réunir tous les acteurs sociaux pour trouver des solutions.

« Nous avons imaginé un observatoire de la précarité pour identifier des personnes, des familles dans le besoin et les orienter, les informer » poursuit Patrick Nardin.

De plus en plus de paniers d’urgence

Les associations caritatives présentes à cette réunion assurent que les familles qui rencontraient des problèmes financiers autour du 25 du mois, sont maintenant en difficulté le 10 du mois. La Croix Rouge doit aussi proposer de plus en plus de paniers d’urgence. « On observe qu’il y a une nouvelle population qui se trouve en grande précarité, juste au-dessus des minimas sociaux ou alors des retraités avec une petite retraite. Avec la crise ces personnes se retrouvent en grande difficulté et ils ne connaissent pas les aides sociales » commente Patrick Nardin.

Construire une veille sociale

La ville d’Epinal propose donc de construire une veille sociale permettant de recenser et d’accompagner de manière multi partenariale les situations de détresses individuelles et de précarité économique. Construite autour du CCAS, elle doit permettre de réunir très régulièrement les professionnels pour partager cette situation.

C.K.N.

P1650041Ce jeudi après-midi, avait lieu une réunion de coordination avec de nombreuses associations sociales autour du thème « prévention précarité des familles ». L'objectif est d'aider les personnes en grande difficulté grâce à un observatoire de la précarité qui sera actif prochainement. 

P1650042Le maire d’Épinal, Patrick Nardin, a souhaité organiser une réunion avec les partenaires associatifs et institutionnels pour aider les familles en grande difficulté. La ville a décidé de mettre en place un observatoire de la précarité avec une porte d'entrée : le centre communal d'action sociale d’Épinal.

La réunion organisée ce jeudi est le point de départ d’une démarche qui doit permettre de faire un état des lieux, de trouver des solutions rapides via une intervention conjointe de chacun et de construire une méthode de travail pour avancer sur le sujet. "Depuis mars 2020, grâce à "Epinal Solidaire" monté pendant l'épidémie de Covid-19, plus de 500 personnes en grande difficulté ont été accompagnées" explique Patrick Nardin. Un chiffre qui montre les besoins.

"Depuis le début de l'inflation suite à la guerre en Ukraine, des personnes se retrouvent confrontées aux augmentations des prix de l'énergie et de l'alimentation et se paupérisent." poursuit-il. En ce début d'hiver, le maire d'Epinal a donc décidé de réunir tous les acteurs sociaux pour trouver des solutions.

"Nous avons imaginé un observatoire de la précarité pour identifier des personnes, des familles dans le besoin et les orienter, les informer" poursuit Patrick Nardin.

De plus en plus de paniers d'urgence

Les associations caritatives présentes à cette réunion assurent que les familles qui rencontraient des problèmes financiers autour du 25 du mois, sont maintenant en difficulté le 10 du mois. La Croix Rouge doit aussi proposer de plus en plus de paniers d'urgence. "On observe qu'il y a une nouvelle population qui se trouve en grande précarité, juste au-dessus des minimas sociaux ou alors des retraités avec une petite retraite. Avec la crise ces personnes se retrouvent en grande difficulté et ils ne connaissent pas les aides sociales" commente Patrick Nardin.

Construire une veille sociale

La ville d'Epinal propose donc de construire une veille sociale permettant de recenser et d’accompagner de manière multi partenariale les situations de détresses individuelles et de précarité économique. Construite autour du CCAS, elle doit permettre de réunir très régulièrement les professionnels pour partager cette situation.

C.K.N.




Une réaction sur “Un observatoire de la précarité pour aider les Spinaliens dans le besoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.