Search
jeudi 1 déc 2022
  • :
  • :

Norske Skog à Golbey : pose de la 1ère pierre de la plus grande chaudière biomasse de France

Écouter cet article
image_pdfimage_print

norske-skog-golbey-green-valley-Le mercredi 30 novembre prochain aura lieu la pose symbolique de la première pierre du projet Green Valley Energie sur le site de Norske Skog à Golbey. Cette chaudière biomasse utilisant du bois de recyclage sera la plus grande de ce type en France.

Norske Skog Golbey, Veolia et Pearl Infrastructure Capital lancent le projet d’écologie industrielle “Green Valley Energie” sur le site papetier à Golbey. La pose de la première pierre aura lieu le mercredi 30 novembre.

Lors de cet événement, seront présents La Vice-Présidente de la Région Gd-Est, le Président de la CAE, les Maires de Golbey, Chavelot, Epinal, Chantraine et les 3 actionnaires du projet Norske Skog Golbey, Veolia et PEARL Infrastructure Capital.

Une économie de 210 000 tonnes d’émissions de CO2 par an

L’objectif de ce projet Green Valley Energie sur le site de Norske Skog Golbey est de satisfaire ses besoins énergétiques croissants par de l’énergie non-fossile et compétitive à partir de la biomasse avec l’économie d’environ 210 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

La plus grande chaudière biomasse utilisant du bois de recyclage de France

Lauréat de l’appel d’offre CRE Biomasse (CRE 5-3), cette unité de cogénération biomasse utilisant du bois de recyclage sera la plus grande de ce type en France. A partir de 2024, elle permettra de produire chaque année 200 GWh d’électricité propre, équivalent de la consommation de plus de 13 000 foyers, ainsi que de 700 GWh de chaleur. L’énergie thermique alimentera le site et l’électricité sera injectée sur le réseau électrique national.

Veolia réalisera l’exploitation et la maintenance de la centrale

Norske Skog Golbey assurera l’approvisionnement en bois de recyclage de classe B, collectées majoritairement dans la région Grand Est et par des déchets issus du processus industriel de l’usine. Veolia réalisera l’exploitation et la maintenance de la centrale cogénération et de la plateforme de préparation de biocombustibles pour une durée de 19 ans. Pearl Infrastructure Capital a structuré le financement sous forme d’une dette obligataire de 150 millions d’euros sans recours, et apporte l’essentiel des fonds propres nécessaires à la société projet qui porte la centrale de cogénération.

Ce projet d’écologie industrielle accompagnera la stratégie de développement du site de Norske Skog Golbey : convertir une ligne de papier journal en papier pour ondulé, et alimenter l’ensemble du site uniquement avec des papiers et cartons recyclés. Il permettra au site de bénéficier d’une alternative au gaz importé et de renforcer sa compétitivité, pérennisant ainsi les 355 emplois du site. Il créera également un débouché supplémentaire pour les déchets bois de classe B qui seront transformés en énergie verte.

« Ce projet renforcera considérablement notre compétitivité économique et environnementale.« 

“Nous sommes ravis de cette association avec Veolia et Pearl Infrastructure Capital. Nous sommes prêts à lancer la construction de cette unité de cogénération sur notre site de Golbey. Ce projet renforcera considérablement notre compétitivité économique et environnementale. Il vient en soutien de la stratégie de notre groupe Norske Skog qui vise à devenir un fournisseur indépendant de premier plan pour le carton ondulé recyclé” déclare Yves Bailly, Président-directeur général de Norske Skog Golbey.

“Veolia se positionne une nouvelle fois comme partenaire majeur des industriels dans leur transformation écologique. Nous sommes très fiers de ce projet qui va contribuer à renforcer la décarbonation du territoire et développer de nouvelles capacités d’énergies propres et locales ”, déclare Jean-François Nogrette, Directeur général de la Zone France et déchets spéciaux Europe de Veolia.

“Nous sommes ravis d’accompagner Norske Skog Golbey dans la mise en œuvre de son projet de transformation industrielle depuis 2018, dans une démarche d’économie circulaire ”.

« une énergie thermique 100% renouvelable et pérenne »

“Ce projet emblématique s’inscrit particulièrement dans la stratégie de PEARL qui vise à investir dans des projets contribuant à la transition énergétique au service des industriels en leur proposant une énergie thermique 100% renouvelable et pérenne tout en injectant de l’électricité verte sur le réseau national grâce à la technologie de cogénération” déclare Jean-Christophe Guimard, co-fondateur associé de Pearl Infrastructure Capital.

Ce projet représente un investissement de l’ordre de 200 millions d’euros, dont le closing financier a été finalisé le 8 juin 2022. Pearl Infrastructure Capital est le principal investisseur (80%) aux côtés de Norske Skog Golbey (10%) et Veolia (10%).

norske-skog-golbey-green-valley-Le mercredi 30 novembre prochain aura lieu la pose symbolique de la première pierre du projet Green Valley Energie sur le site de Norske Skog à Golbey. Cette chaudière biomasse utilisant du bois de recyclage sera la plus grande de ce type en France.

Norske Skog Golbey, Veolia et Pearl Infrastructure Capital lancent le projet d'écologie industrielle “Green Valley Energie” sur le site papetier à Golbey. La pose de la première pierre aura lieu le mercredi 30 novembre. Lors de cet événement, seront présents La Vice-Présidente de la Région Gd-Est, le Président de la CAE, les Maires de Golbey, Chavelot, Epinal, Chantraine et les 3 actionnaires du projet Norske Skog Golbey, Veolia et PEARL Infrastructure Capital.

Une économie de 210 000 tonnes d’émissions de CO2 par an

L'objectif de ce projet Green Valley Energie sur le site de Norske Skog Golbey est de satisfaire ses besoins énergétiques croissants par de l’énergie non-fossile et compétitive à partir de la biomasse avec l’économie d’environ 210 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

La plus grande chaudière biomasse utilisant du bois de recyclage de France

Lauréat de l’appel d’offre CRE Biomasse (CRE 5-3), cette unité de cogénération biomasse utilisant du bois de recyclage sera la plus grande de ce type en France. A partir de 2024, elle permettra de produire chaque année 200 GWh d'électricité propre, équivalent de la consommation de plus de 13 000 foyers, ainsi que de 700 GWh de chaleur. L’énergie thermique alimentera le site et l’électricité sera injectée sur le réseau électrique national.

Veolia réalisera l’exploitation et la maintenance de la centrale

Norske Skog Golbey assurera l’approvisionnement en bois de recyclage de classe B, collectées majoritairement dans la région Grand Est et par des déchets issus du processus industriel de l’usine. Veolia réalisera l’exploitation et la maintenance de la centrale cogénération et de la plateforme de préparation de biocombustibles pour une durée de 19 ans. Pearl Infrastructure Capital a structuré le financement sous forme d’une dette obligataire de 150 millions d’euros sans recours, et apporte l’essentiel des fonds propres nécessaires à la société projet qui porte la centrale de cogénération. Ce projet d'écologie industrielle accompagnera la stratégie de développement du site de Norske Skog Golbey : convertir une ligne de papier journal en papier pour ondulé, et alimenter l’ensemble du site uniquement avec des papiers et cartons recyclés. Il permettra au site de bénéficier d’une alternative au gaz importé et de renforcer sa compétitivité, pérennisant ainsi les 355 emplois du site. Il créera également un débouché supplémentaire pour les déchets bois de classe B qui seront transformés en énergie verte.

"Ce projet renforcera considérablement notre compétitivité économique et environnementale."

“Nous sommes ravis de cette association avec Veolia et Pearl Infrastructure Capital. Nous sommes prêts à lancer la construction de cette unité de cogénération sur notre site de Golbey. Ce projet renforcera considérablement notre compétitivité économique et environnementale. Il vient en soutien de la stratégie de notre groupe Norske Skog qui vise à devenir un fournisseur indépendant de premier plan pour le carton ondulé recyclé” déclare Yves Bailly, Président-directeur général de Norske Skog Golbey. “Veolia se positionne une nouvelle fois comme partenaire majeur des industriels dans leur transformation écologique. Nous sommes très fiers de ce projet qui va contribuer à renforcer la décarbonation du territoire et développer de nouvelles capacités d’énergies propres et locales ”, déclare Jean-François Nogrette, Directeur général de la Zone France et déchets spéciaux Europe de Veolia. “Nous sommes ravis d’accompagner Norske Skog Golbey dans la mise en œuvre de son projet de transformation industrielle depuis 2018, dans une démarche d’économie circulaire ”.

"une énergie thermique 100% renouvelable et pérenne"

“Ce projet emblématique s’inscrit particulièrement dans la stratégie de PEARL qui vise à investir dans des projets contribuant à la transition énergétique au service des industriels en leur proposant une énergie thermique 100% renouvelable et pérenne tout en injectant de l’électricité verte sur le réseau national grâce à la technologie de cogénération” déclare Jean-Christophe Guimard, co-fondateur associé de Pearl Infrastructure Capital. Ce projet représente un investissement de l’ordre de 200 millions d’euros, dont le closing financier a été finalisé le 8 juin 2022. Pearl Infrastructure Capital est le principal investisseur (80%) aux côtés de Norske Skog Golbey (10%) et Veolia (10%).



4 réactions sur “Norske Skog à Golbey : pose de la 1ère pierre de la plus grande chaudière biomasse de France

  1. Lorenzo

    Des grands termes , des grands chiffres , mais comment savoir l’exactitude de ce qui est annoncé ? En ce qui concerne le bois de recyclage pour cette chaudière , il y a des résidus de colle etc dans ces matériaux ….et il faudra combien de camions pour acheminer tout ça ….alors , au final , énergie surement moins verte que prévue .

    répondre
    1. a bobo la tête.

      En terme d’écologie, préferez vous les methaniers qui nous livre du gaz de schiste americain ou alors les pétroliers saoudiens d’ARAMCO ?

      répondre
    2. Bap

      Cette usine n’aura fait que causer du tort à l’environnement depuis le début, voir avec les associations de nature et avec les personnes du secteur (Golbey, Thaon, EpinaL…) ne serait-ce et déjà qu’en terme d’odeurs nauséabondes. Presque toute l’année ça sent mauvais.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.