Search
mercredi 1 fév 2023
  • :
  • :

Hausse des prix de l’énergie : l’inquiétude du boucher-charcutier Frédéric Kneuss à Epinal Les artisans bouchers-charcutiers manifestent ce mardi

Écouter cet article
image_pdfimage_print
photo Google maps

photo Google maps

Ce mardi 29 novembre, la Confédération française de la boucherie-charcuterie organise une manifestation en tenue de travail devant l’Assemblée nationale, pour protester contre le coût de l’énergie. A Epinal, Frédéric Kneuss alerte lui aussi sur la hausse de l’énergie et des matières premières. Il participera au mouvement en éteignant symboliquement les lumières de la boucherie Kneuss d’Epinal de 11h à 13h.

Ce mardi 29 novembre, de 11h00 à 13h00, un rassemblement est organisé, à l’initiative de la Confédération Française de la Boucherie, devant l’Assemblée nationale, en présence de nombreux artisans bouchers-charcutiers, en tenue professionnelle. Ils protestent contre le coût de l’énergie.

Selon la confédération du métier, il s’agit d’une «manifestation historique, la première pour la profession depuis plus de 20 ans».

Le secteur subit de plein fouet la crise énergétique et pour continuer à vivre de leur métier, Frédéric Kneuss, boucher à Epinal, explique, qu’ils n’ont pas d’autre choix que de répercuter l’augmentation des factures d’électricité sur les prix de vente.

A Epinal, la boucherie Kneuss située place Goery a donc décidé de soutenir le mouvement. « Il y a la hausse du prix de l’énergie, mais aussi la hausse des matières premières. On se retrouve contraint d’augmenter nos prix. Pour les fêtes de fin d’année, les prix ont fortement augmenté » témoigne-t-il.

Selon l’INSEE, le prix de la viande a augmenté de 8,8% en Juillet 2022, par rapport à l’an dernier.

Les prix de l’énergie explosent et les bouchers-charcutiers déplorent le manque d’aides. Ils se sentent abandonnés.

La Confédération appelle, partout en France, dont dans les Vosges, les artisans bouchers-charcutiers à éteindre symboliquement leurs lumières en signe de protestation.

C.K.N.

[caption id="attachment_211659" align="aligncenter" width="608"]photo Google maps photo Google maps[/caption]

Ce mardi 29 novembre, la Confédération française de la boucherie-charcuterie organise une manifestation en tenue de travail devant l'Assemblée nationale, pour protester contre le coût de l'énergie. A Epinal, Frédéric Kneuss alerte lui aussi sur la hausse de l'énergie et des matières premières. Il participera au mouvement en éteignant symboliquement les lumières de la boucherie Kneuss d'Epinal de 11h à 13h.

Ce mardi 29 novembre, de 11h00 à 13h00, un rassemblement est organisé, à l’initiative de la Confédération Française de la Boucherie, devant l’Assemblée nationale, en présence de nombreux artisans bouchers-charcutiers, en tenue professionnelle. Ils protestent contre le coût de l'énergie. Selon la confédération du métier, il s'agit d'une «manifestation historique, la première pour la profession depuis plus de 20 ans». Le secteur subit de plein fouet la crise énergétique et pour continuer à vivre de leur métier, Frédéric Kneuss, boucher à Epinal, explique, qu'ils n'ont pas d'autre choix que de répercuter l'augmentation des factures d'électricité sur les prix de vente. A Epinal, la boucherie Kneuss située place Goery a donc décidé de soutenir le mouvement. "Il y a la hausse du prix de l'énergie, mais aussi la hausse des matières premières. On se retrouve contraint d'augmenter nos prix. Pour les fêtes de fin d'année, les prix ont fortement augmenté" témoigne-t-il. Selon l'INSEE, le prix de la viande a augmenté de 8,8% en Juillet 2022, par rapport à l'an dernier. Les prix de l'énergie explosent et les bouchers-charcutiers déplorent le manque d'aides. Ils se sentent abandonnés. La Confédération appelle, partout en France, dont dans les Vosges, les artisans bouchers-charcutiers à éteindre symboliquement leurs lumières en signe de protestation. C.K.N.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.