Search
jeudi 9 fév 2023
  • :
  • :

Vosges – Le président du Conseil départemental interpellé pour alcool au volant

Écouter cet article
image_pdfimage_print

 

francois-vannson

Selon nos confrères de Vosges Matin, et tous les médias nationaux qui ont repris l’information, le président du Conseil départemental des Vosges, François Vannson a été interpellé samedi dernier pour alcool au volant et un refus d’obtempérer. Une enquête est ouverte.

Selon Vosges Matin, les gendarmes menaient un contrôle routier sur la RN 57 à proximité d’Epinal samedi dernier. Le président du Conseil départemental, François Vannson, rattrapé par une patrouille de gendarmerie, a été contrôlé avec un taux d’alcoolémie de 0,8 gramme par litre de sang. L’élu s’il le reconnaît et le regrette, nie en revanche avoir refusé d’obtempérer.

Le procureur d’Epinal Frédéric Nahon a confirmé dimanche à l’AFP des faits d’alcool au volant caractérisés. Une enquête a par ailleurs été ouverte pour déterminer si le président du conseil départemental a refusé de s’arrêter à ce contrôle. Interrogé par France 3 Grand Est, l’élu a affirmé qu’il n’avait pas refusé de s’arrêter. « C’est une histoire de 200 ou 300 mètres. Je me suis garé sur le premier parking que j’ai vu, je n’allais quand même pas m’arrêter au beau milieu de la route » explique-t-il à France 3 Grand Est.

François Vannson, joint par téléphone, nous a renvoyé vers son avocat, Maître Stéphane Giuranna, qui est en audience au tribunal de Nancy toute la semaine. De son côté, le procureur n’est pas joignable pour l’instant.

 

francois-vannson

Selon nos confrères de Vosges Matin, et tous les médias nationaux qui ont repris l’information, le président du Conseil départemental des Vosges, François Vannson a été interpellé samedi dernier pour alcool au volant et un refus d’obtempérer. Une enquête est ouverte.

Selon Vosges Matin, les gendarmes menaient un contrôle routier sur la RN 57 à proximité d’Epinal samedi dernier. Le président du Conseil départemental, François Vannson, rattrapé par une patrouille de gendarmerie, a été contrôlé avec un taux d’alcoolémie de 0,8 gramme par litre de sang. L’élu s’il le reconnaît et le regrette, nie en revanche avoir refusé d’obtempérer. Le procureur d’Epinal Frédéric Nahon a confirmé dimanche à l’AFP des faits d’alcool au volant caractérisés. Une enquête a par ailleurs été ouverte pour déterminer si le président du conseil départemental a refusé de s’arrêter à ce contrôle. Interrogé par France 3 Grand Est, l'élu a affirmé qu'il n'avait pas refusé de s'arrêter. "C’est une histoire de 200 ou 300 mètres. Je me suis garé sur le premier parking que j’ai vu, je n’allais quand même pas m’arrêter au beau milieu de la route" explique-t-il à France 3 Grand Est. François Vannson, joint par téléphone, nous a renvoyé vers son avocat, Maître Stéphane Giuranna, qui est en audience au tribunal de Nancy toute la semaine. De son côté, le procureur n’est pas joignable pour l'instant.