Search
jeudi 2 fév 2023
  • :
  • :

Covid-19 – Le taux d’incidence le plus élevé de France oblige à la reprise des gestes barrière

Écouter cet article
image_pdfimage_print

La 8ème vague de la Covid-19 dans les Vosges ressemble plutôt à un raz de marée.  Le taux de positivité est en perpétuelle hausse d’une semaine sur l’autre. Le département comptabilise le plus fort taux d’incidence en France. Malgré ces mauvais chiffres, les autorités redonnent les conseils d’usage des gestes barrière sans les imposer.

Le taux d’incidence le plus élevé de France

Le préfet Yves Séguy a fait le point ce jeudi matin sur l’évolution de la 8e vague dans les Vosges dans les locaux du laboratoire d’analyses B2A à Epinal accompagné du Docteur en biologie Gérard Lefaure et d’Alain Couval, adjoint départemental de l’ARS. Sur les 54 laboratoires que possède B2A dans le Grand Est, celui d’Epinal effectue le plus grand nombre de tests.  » On en a fait 20% de plus la semaine dernière et 12% de plus encore cette semaine. Le taux de positivité est accru, jusqu’à 35% de positivité cette semaine. C’est énorme » souligne le Docteur Lefaure qui rappelle que de tels chiffres avaient disparus depuis la 7e vague en juillet dernier. Le BA5 est majoritaire à 75%, l’ancien virus étant encore présent à hauteur de 25%.

87 patients hospitalisés dont 7 en réanimation

Au 11 octobre, Au CHED d’Epinal qui compte 12 lits de réanimation, un patient non vacciné était hospitalisé en réanimation. A Remiremont, deux patients dont un non vacciné et un patient à Saint-Dié  sont toujours en réanimation. Au total, 87 personnes sont hospitalisées dont 80 en médecine.  » Il n’y a pas d’immunité collective même si plus de 80% des vosgiens sont vaccinés. Nous avons le plus haut taux d’incidence avec 1 019 cas pour 100 000 habitants alors que la moyenne nationale est d’environ 6 00 cas « . Le plan blanc est activé.
Au départ, c’étaient surtout les jeunes enfants qui ont été contaminés avec la reprise de l’école, mais maintenant le Covid touche toutes les tranches d’âge. « Un médecin de 35 ans en bonne santé la contracté et il est encore suivi pour des problèmes cardiaques. Dans notre laboratoire, une infirmière l’a eu deux en un mois avec un autre variant » précise le Docteur Lefaure.

Reprendre les gestes barrière maintenant

Le message du Préfet se veut pédagogique et non répressif.  » Dans le département, il y a une banalisation du risque lié aux effets des campagnes de vaccination. Mais le vaccin n’empêche pas les contaminations mais évite les formes graves du Covid-19. Pour l’heure, les gestes barrières ne sont plus respectés. Il faut porter le masque dans les lieux clos ou au contact des personnes à risque. Le Covid n’est pas une maladie anodine, ce n’est pas une petite « grippette ». Dès maintenant, il faut recommencer à se laver les mains, à aérer, privilégier le télétravail ». A noter qu’une personne est morte du Covid dans les Vosges. A la mairie d’Epinal, des consignes ont déjà été données en ce sens.

La campagne de rappel de vaccination avec le nouveau vaccin bivalent a commencé dans le département. Elle cible principalement les plus de 60 ans et les personnes à risque. Aucun vaccinodrome n’est envisagé pour l’instant, l’offre de médecine de ville n’étant pas saturée.  La vaccination a commencé dans les Ehpad.

 

[gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="209314,209313,209312,209315"] La 8ème vague de la Covid-19 dans les Vosges ressemble plutôt à un raz de marée.  Le taux de positivité est en perpétuelle hausse d'une semaine sur l'autre. Le département comptabilise le plus fort taux d'incidence en France. Malgré ces mauvais chiffres, les autorités redonnent les conseils d'usage des gestes barrière sans les imposer. Le taux d'incidence le plus élevé de France Le préfet Yves Séguy a fait le point ce jeudi matin sur l'évolution de la 8e vague dans les Vosges dans les locaux du laboratoire d'analyses B2A à Epinal accompagné du Docteur en biologie Gérard Lefaure et d'Alain Couval, adjoint départemental de l'ARS. Sur les 54 laboratoires que possède B2A dans le Grand Est, celui d'Epinal effectue le plus grand nombre de tests. " On en a fait 20% de plus la semaine dernière et 12% de plus encore cette semaine. Le taux de positivité est accru, jusqu'à 35% de positivité cette semaine. C'est énorme" souligne le Docteur Lefaure qui rappelle que de tels chiffres avaient disparus depuis la 7e vague en juillet dernier. Le BA5 est majoritaire à 75%, l'ancien virus étant encore présent à hauteur de 25%. 87 patients hospitalisés dont 7 en réanimation Au 11 octobre, Au CHED d'Epinal qui compte 12 lits de réanimation, un patient non vacciné était hospitalisé en réanimation. A Remiremont, deux patients dont un non vacciné et un patient à Saint-Dié  sont toujours en réanimation. Au total, 87 personnes sont hospitalisées dont 80 en médecine. " Il n'y a pas d'immunité collective même si plus de 80% des vosgiens sont vaccinés. Nous avons le plus haut taux d'incidence avec 1 019 cas pour 100 000 habitants alors que la moyenne nationale est d'environ 6 00 cas ". Le plan blanc est activé. Au départ, c'étaient surtout les jeunes enfants qui ont été contaminés avec la reprise de l'école, mais maintenant le Covid touche toutes les tranches d'âge. "Un médecin de 35 ans en bonne santé la contracté et il est encore suivi pour des problèmes cardiaques. Dans notre laboratoire, une infirmière l'a eu deux en un mois avec un autre variant" précise le Docteur Lefaure. Reprendre les gestes barrière maintenant Le message du Préfet se veut pédagogique et non répressif. " Dans le département, il y a une banalisation du risque lié aux effets des campagnes de vaccination. Mais le vaccin n'empêche pas les contaminations mais évite les formes graves du Covid-19. Pour l'heure, les gestes barrières ne sont plus respectés. Il faut porter le masque dans les lieux clos ou au contact des personnes à risque. Le Covid n'est pas une maladie anodine, ce n'est pas une petite "grippette". Dès maintenant, il faut recommencer à se laver les mains, à aérer, privilégier le télétravail". A noter qu'une personne est morte du Covid dans les Vosges. A la mairie d'Epinal, des consignes ont déjà été données en ce sens. La campagne de rappel de vaccination avec le nouveau vaccin bivalent a commencé dans le département. Elle cible principalement les plus de 60 ans et les personnes à risque. Aucun vaccinodrome n'est envisagé pour l'instant, l'offre de médecine de ville n'étant pas saturée.  La vaccination a commencé dans les Ehpad.  



20 réactions sur “Covid-19 – Le taux d’incidence le plus élevé de France oblige à la reprise des gestes barrière

    1. christian

      autruche? pathologie des yeux? de l’ouïe? du cerveau? tout à la fois? Qu est ce qui peut bien vous affoler, puisque rien n est imposé, au point de nier l’évidence que chacun ayant une vie sociale peut constater?

      répondre
  1. John

    Pourquoi préciser vaccinés ou non puisque le vaccin est inefficace !
    Vous dites 1 non vacciné en rea et à Remiremont 1 vacciné et 1 non vacciné puis vous écrivez 1 médecin et 1 infirmière, conclusion 3 vaccinés et 2 vaccinés, il est largement temps de réintégrer les soignants suspendus et surtout arrêtez de raconter vos salades !
    Vitre seul objectif est d’injecter une partie des 30 millions de doses périmées en les fessant passer pour des bivalents ! Ça fait 1 an que vous vous foutez de la tête des gens avec votre jus expérimental, et vous avez sacrifié la vie de soignants et pompiers en les suspendant par abus de pouvoir et discrimination !
    Tous les ans et ce depuis des décennies, nous avons des virus en cette saison, des malades et morts de la grippe ou autres maladies sur personnes fragiles soit de vieillesse ou pour les plus jeunes aillant déjà d’autres problèmes de santé.
    J’ai eu ainsi que toute ma famille de 10 avons eu le covid-19, 3 à 4 jours avec pour certains petite fièvre, courbature, problèmes digestifs ou migraines, bref une grippe quoi , personne en n’est mort

    répondre
  2. John

    Pourquoi préciser vaccinés ou non puisque le vaccin est inefficace !
    Vous dites 1 non vacciné en rea et à Remiremont 1 vacciné et 1 non vacciné puis vous écrivez 1 médecin et 1 infirmière, conclusion 3 vaccinés et 2 non vaccinés, il est largement temps de réintégrer les soignants suspendus et surtout arrêtez de raconter vos salades !
    Vitre seul objectif est d’injecter une partie des 30 millions de doses périmées en les fessant passer pour des bivalents ! Ça fait 1 an que vous vous foutez de la tête des gens avec votre jus expérimental, et vous avez sacrifié la vie de soignants et pompiers en les suspendant par abus de pouvoir et discrimination !
    Tous les ans et ce depuis des décennies, nous avons des virus en cette saison, des malades et morts de la grippe ou autres maladies sur personnes fragiles soit de vieillesse ou pour les plus jeunes aillant déjà d’autres problèmes de santé.
    J’ai eu ainsi que toute ma famille de 10 à 86 ans avons eu le covid-19, 3 à 4 jours avec pour certains petite fièvre, courbature, problèmes digestifs ou migraines, bref une grippe quoi , personne en n’est mort , par contre les vaccinés rechuttent tout le temps !
    C’est de saison, remballez vos seringues remplies de jus expérimentaux !

    répondre
  3. JOSY

    Bonjour, comment se fait-il que ces deux personnels de santé, dont il est question dans l’article, aient contracté la maladie alors que le premier ministre déclarait le 21 juillet 2021, dans le journal télévisé de 13 heures de TF1, que les double-dosés n’avaient, je cite mot pour mot, « plus de chance d’attraper la maladie » ?

    Par ailleurs quels sont les éléments de preuve qui permettent d’affirmer que les problèmes cardiaques de ce jeune médecin seraient dus au covid et pas à autre chose ?

    Enfin, dans l’article ci-dessus, il est affirmé qu’on observerait actuellement 1 019 000 cas pour 100 000 habitants, il y aurait donc 10 fois plus de cas que d’habitants, comment est-ce possible ?

    répondre
  4. mauricette breton

    je tiens a dire si je ne suis pas censurer que depuis le debuts du covid nous sommes 5 a ne pas etres vacciner et ne pas respecter les gestes barrieres aucuns n a eu le covid par contre mon epouse et ma petite fille vivant chez moi on eu le covid 2 fois chercher l erreur

    répondre
    1. LM88

      Le temps que vous n’avez pas utilisé pour vous faire vacciner aurait été utile pour vous perfectionner en orthographe et en grammaire..
      Parce que là, ça pique les yeux, à défaut de piqûre de vaccin !

      répondre
  5. stop

    ça s’appelle  » la faute à pas de chance  » !
    mon jeune voisin roule comme un cinglé depuis des années et il fait environ 100 km tous les jours , moi je ne suis pas attiré par la vitesse et je respecte la limitation et je ne fais plus qu’environ 50 km par semaine en voiture… n’empêche que je me suis fais prendre par un radar embarqué pour 95 au lieu de 90 ! ( une faute d’inattention de 100 m pas plus .. ).

    Ne cherchez pas d’arguments pour justifier que vous ne prenez aucune précautions pour protéger les autres .. c’est un manque de civisme et c’est tout ! ( que vous ne vous protégiez pas .. on s’en fout et c’est votre vie ( mais vous risquez de surcharger davantage les urgences )

    Quand à ceux qui minimisent tout depuis le début de cette crise ( voir même qui nie et qui ne jure par des complots ténébreux ) … je vous plains et je vous encourage à donner de votre temps dans les hôpitaux pour comprendre comment ça se passe !

    répondre
  6. mauricette breton

    stop je vous invite volontier a voir l etat de mon epouse apres la 3 eme dose et je vous met aussi en contact avec mes clients qui ont eu de tres tres gros problemes apres l

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.