Search
jeudi 29 sept 2022
  • :
  • :

Quatre sirops contre la toux bientôt interdits ?

image_pdfimage_print

pharmacie-2L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a publié le 1er septembre une mise en garde concernant certains sirops pour la toux. La pholcodine utilisée dans ces médicaments risque de provoquer une allergie grave aux curares lors d’anesthésies.

L’Agence nationale de sécurité du médicament, l’ANSM a lancé une alerte sur un risque important d’allergie grave aux curares lors d’anesthésies pour les patients qui ont consommé des sirops contre la toux contenant du pholcodine. « De nouvelles données confirment le risque de réaction allergique grave avec les curares après traitement par la pholcodine. » explique L’Agence nationale de sécurité du médicament, l’ANSM.

Un rapport bénéfice-risque défavorable 

« En raison de ces nouvelles données, compte tenu du caractère non indispensable de ces sirops et de l’existence d’alternatives thérapeutiques, nous estimons que leur rapport bénéfice / risque est défavorable. En conséquence, nous envisageons de suspendre leurs AMM et d’effectuer un rappel de l’ensemble de ces sirops début septembre. » poursuit l’ANSM. 

Les sirops à base de pholcodine sont utilisés pour calmer les toux sèches et les toux d’irritation chez les adultes et les enfants de plus de 30 mois et de plus de 15 kg. En France, ils ne peuvent être délivrés que sur ordonnance depuis 2011.

Plusieurs avertissements sur les risques

En avril 2020, lors de l’épidémie de Covid-19, le risque de réaction allergique grave liée à la pholcodine avait amené l’ANSM à recommander de ne pas utiliser ces sirops contre la toux.

En janvier 2022, le comité de pharmacovigilance de l’agence européenne du médicament (EMA) a recommandé de mettre à jour les résumés des caractéristiques du produit et les notices des médicaments à base de pholcodine pour inclure un avertissement sur le risque de surconsommation et de réaction croisée avec les curares, sur la base notamment de nouvelles données.

Quels sont les sirops concernés?

Les sirops concernés par cette mise en garde de l’ANSM sont : le Dimétane sans sucre 133 mg/100 ml, sirop (Biocodex) ; le Biocalyptol 6,55 mg/5 ml sans sucre, sirop édulcoré à la saccharine sodique et au maltitol liquide (Zambon) ; le Biocalyptol, sirop (Zambon) et le Pholcodine Biogaran 6,55 mg/5 ml, sirop (Biogaran).

Pour les patients qui utilisent ou ont déjà utilisé un sirop antitussif contenant de la pholcodine, « il n’y a pas de surveillance particulière recommandée à l’heure actuelle », selon l’ANSM.

Si toutefois vous êtes amené à subir une anesthésie générale, le médecin anesthésiste pourra vous demander si vous avez déjà consommé ce type de sirop. Pensez à l’en informer directement s’il ne vous interroge pas lui-même sur ce point.

L’ANSM appelle les anesthésistes-réanimateurs à demander aux patients s’ils ont déjà consommé ce type de sirop, et aux médecins et pharmaciens à expliquer le risque de réaction croisée aux curares en cas d’anesthésie générale aux patients en ayant déjà pris.

Renseignements : https://ansm.sante.fr/actualites/risque-dallergie-grave-aux-curares-en-cas-dutilisation-des-sirops-contre-la-toux-contenant-de-la-pholcodine

C.K.N.




Une réaction sur “Quatre sirops contre la toux bientôt interdits ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.