Search
mercredi 28 sept 2022
  • :
  • :

Le préfet remercie les acteurs ayant lutté contre les feux de forêt en août dans les Vosges communiqué de la préfecture

image_pdfimage_print

305581133_396955625916849_8223034300764978088_n

Rassemblés dans les grands salons de l’Hôtel de la Préfecture, l’ensemble des acteurs ayant œuvré à lutter contre les feux de forêts inédits du mois d’août, ont été salués et vivement remerciés par Yves SEGUY, préfet des Vosges.

Le préfet a témoigné sa reconnaissance aux sapeurs-pompiers, aux bénévoles des associations agréées de sécurité civiles, aux forces de l’ordre qui se sont relayées sur le territoire vosgien pour porter secours aux personnes en difficulté, aux élus et aux services de l’État qui ont été tous très fortement mobilisés. Le massif vosgien a été exposé à des feux de forêt d’une ampleur inédite :

  • 72 feux (les 12 plus importants ont brûlé plus de 150 ha)
  • 1709 sapeurs-pompiers mobilisés et 585 engins
  • 200 personnes évacuées
  • 60 habitations et 1 lotissement protégés, quelques hangars et sociétés
  • 230 largages de l’hélicoptère bombardier d’eau
  • 3 COD (Centre Opérationnel Départemental) activés du 8 au 14 août 2002 (dont 1 activé durant 28 heures)

Face à ce lourd constat, il est primordial de préparer dès maintenant la saison 2023 en menant de front divers travaux :

Un travail cartographique fin et de partage des données avec l’ensemble des acteurs :recensement des pistes forestières, implantation de citernes sur tout le territoire etc. Un travail de prévention et de communication. La population vosgienne n’est pas acculturée à la problématique des feux de forêt. Un véritable travail pédagogique partagé est à mener : communication institutionnelle, sensibilisation des élèves dans les écoles, mise en place de signalétiques aux abords des forêts sensibles et bords de route etc.

Pendant la période estivale, mener un travail opérationnel avec des échanges inter-services quotidiens (SDIS, ONF, Météo France…) avec une connaissance des territoires les plus vulnérables. Dans les espaces identifiés comme à fort risque d’incendie, des moyens des pompiers seront prépositionnés et des vigies mobiles patrouilleront afin de détecter les feux naissants.

Ces travaux seront doublés par la mise en œuvre d’un arsenal juridique pour réguler l’usage du feu dans le département. Cet arsenal est existant mais doit être clarifié et découler d’une stratégie interdépartementale qui s’étend sur toute la période estivale.

Enfin, l’État fera cause commune avec ses partenaires locaux pour le co-finacement des moyens de lutte contre les incendies. Via la DETR, l’État pourrait financer la mise aux normes de la DECI (Défense Extérieure contre l’Incendie) : aménagement fixes publics ou privés susceptibles d’alimenter en eau les moyens de lutte contre l’incendie mais également l’investissement dans les dessertes et les voies de contournement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.