Search
jeudi 29 sept 2022
  • :
  • :

Vosges – Une quarantaine de verbalisations après la rave-party de Gruey-lès-Surance

image_pdfimage_print

rave-partyPrès de 1400 personnes ont été accueillies à Gruey-les-Surance pour participer à la rave-party organisée par l’association « Grand Est Tekno » les samedi 27 et dimanche 28 août 2022. les représentants des forces de l’ordre ont procédé à une quarantaine de verbalisations, dont trente pour détentions de stupéfiants. L’organisation de cette manifestation avait été déclarée en Préfecture.

Cette rave-party a été organisée par l’association « Grand Est Tekno » qui a répondu à un appel à initiative lancé au niveau national par l’association Freeform. Freeform a pour objectif de soutenir des projets festifs et culturels qui favorisent la créativité et l’engagement de la jeunesse. Grâce au soutien de ses partenaires (Ministère de l’Éducation et de la Jeunesse, ministère de la Culture et la MILDECA*), l’association Freeform soutient 10 projets organisés par des jeunes sur le territoire national en 2022.

Déclarée en préfecture, cette free-party a rassemblé 1400 personnes. La quasi totalité de ces participants ont été contrôlés (1300 personnes contrôlées, 503 véhicules contrôlés). 30 détentions de stupéfiants ont été constatées, 3 détentions et transport armes catégorie D , 11 verbalisations pour conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants réalisées, et 13 prises en charges pour des soins mineurs par le dispositif de secours. Plus de 130 personnels de la gendarmerie étaient engagés sur le site sur les deux journées.

« Grâce à une excellente coordination entre les différents acteurs, le déploiement des dispositifs de contrôle a permis de contenir la jauge du rassemblement ; ainsi aucun incident majeur n’est à déplorer sur ces deux jours, grâce notamment au balisage des lieux, à la diffusion de messages de prévention des risques (alcool, drogue…) par l’association « Jusqu’à l’Aube » et à l’action coordonnée de la gendarmerie, des sapeurs pompiers et de la Croix-Rouge. Pour rappel, le préfet des Vosges a pris un certain nombre d’arrêtés durant l’été interdisant les rassemblements festifs à caractère musical du type rave-party non déclarés, les services de l’État ne disposant pas des informations nécessaires pour garantir la sécurité et la tranquillité des populations impactées. » explique la préfecture des Vosges.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.