Search
dimanche 7 août 2022
  • :
  • :

Vosges Alternatives au Nucléaire participe à un jeûne international pour l’abolition des armes nucléaires

image_pdfimage_print
(photo d'archive)

(photo d’archive)

Vosges Alternatives au Nucléaire participe à un jeûne international pour l’abolition des armes nucléaires. Pour la troisième année consécutive, ils seront présents au kiosque à musique dans le parc du cours à Epinal du 6 au 8 août de 10 à 18 heures et le 9 de 10 à 12 heures. Un dizaine de personnes jeûnerons du 6 au 9 aout, pour demander que la France signe et ratifie le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaire, TIAN. Celui-ci est en vigueur depuis le 22 janvier 2021. A ce jour 65 pays l’ont signé et ratifié.

Le communiqué:

« Nous sommes des groupes de personnes de plusieurs pays qui avons décidé de jeûner du 6 août, anniversaire du bombardement d’Hiroshima, au 9 août, anniversaire du bombardement de Nagasaki. Nous menons cette action pour commémorer les centaines de milliers de victimes de ces bombardements, les milliers de victimes des 2 000 tirs d’essais atomiques et pour appeler à l’abolition complète des armes nucléaires.

Jamais notre appel n’a été plus urgent.

Les menaces de guerre nucléaire proférées par Donald Trump et Kim Jong-un en 2017 puis par Vladimir Poutine en mars 2022 rappellent que l’abolition des armes nucléaires est une nécessité impérieuse et vitale pour l’humanité, notamment pour qu’aucun responsable, et en particulier des dirigeants paranoïaques ou déjantés, n’ait la possibilité d’en faire usage.

L’agression de l’Ukraine par V. Poutine démontre aussi qu’il n’y a pas « d’équilibre de la terreur ». Loin d’empêcher une attaque du faible par le fort, l’arme nucléaire ne dissuade que d’une chose : elle prohibe toute intervention de forces alliées pour venir en aide à la victime, sous peine de transformer une guerre territoriale en guerre mondiale.

La dissuasion nucléaire est non seulement inefficace et dangereuse, mais aussi antidémocratique, démobilisatrice, immorale et ruineuse. Les dépenses colossales pour les armes nucléaires – plus de 70 milliards de dollars par an – privent d’autant nos services sociaux, d’éducation, de santé, et sont faites au détriment de lutte contre le dérèglement climatique et la pauvreté.

Avec l’entrée en vigueur du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) en 2021, la possession, la production, l’emploi, la menace d’emploi d’armes nucléaires et son financement sont désormais interdites au regard du droit international. Le TIAN doit entrer en vigueur, les autres traités de désarmement nucléaire (Traité de Non-Prolifération – TNP, Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaires – TICE) doivent être respectés et appliqués !

Nous, les groupes de citoyens-jeûneurs soussignés, appelons chaque personne à se joindre à nous pour s’insurger contre la folie des armes nucléaires, à rejoindre les organisations fédérées dans la Campagne internationale pour l’interdiction des armes nucléaires (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons –ICAN) lauréate du prix Nobel de la paix 2017, et à participer aux actions menées par ces organisations.

Le désarmement nucléaire doit avoir lieu maintenant ! Rejoignez le Jeûne-Action !

Exigez que votre pays adhère au Traité ! »

Vosges Alternatives au Nucléaire 




2 réactions sur “Vosges Alternatives au Nucléaire participe à un jeûne international pour l’abolition des armes nucléaires

  1. laurent béria

    C’est donc cela « l’esprit munichois »….
    Le comité central de cette organisation se réunit à Montoire sur le Loir ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.