Search
dimanche 2 oct 2022
  • :
  • :

Sécheresse : 30 à 35% de l’eau potable perdue dans les Vosges quelles solutions pour lutter contre les fuites ?

image_pdfimage_print

francois-vannson (4)Il fait actuellement très chaud dans le département des Vosges comme dans toute la France et l’eau commence à manquer dans certaines communes. Pourtant 30 à 35% de l’eau potable est perdue sur l’eau réseau d’eau vosgien. Alors le département des Vosges finance les travaux et va faire la chasse aux fuites. 

En France, en 2017, 5,1 milliards de m3 d’eau ont été traités. Sur ces plus de de 5 milliards, environ 1 milliard a été perdu, soit environ 20%. Dans les Vosges, ce sont 30 à 35% de perte qui sont déplorées sur le réseau d’eau vosgien.

« Dans les Vosges, le Département s’est déjà fortement engagé pour préserver la ressource en eau, notamment dans le cadre de son soutient financier important aux communes ou intercommunalités et leur programme de rénovation des réseaux d’eau potable. Il est également fondamental d’éviter toutes fuites sur ces réseaux. » explique le président du conseil départemental des Vosges, François Vannson.

Le département finance à hauteur de 20% les travaux de protection et de mise en conformité des ressources en eau, les travaux de création, de mise aux normes ou de sécurisation globale d’ouvrages de prélèvement d’eau potable, les travaux de sécurisation des réseaux d’adduction et de distribution… Ces travaux sont subventionnés à la condition que le prix minimum de l’eau soit de 1,15 euros par m3 en 2022.

En 2022, le département a alloué 3 768 236 euros de subventions aux communes ayant réalisé ces travaux sur un total de 16,2 millions d’euros. En 2021, le département avait alloué 1,7 million d’euros d’aides pour un montant total de travaux de 7,8 millions. En un an, les communes ont plus que doublé leurs travaux dans la rénovation de leurs réseaux.

Un observatoire de l’eau

François Vannson, président du Conseil départemental des Vosges, souhaite que le département des Vosges renforce ses efforts et créera d’ici la fin de l’année, un observatoire de l’eau. L’idée est de pouvoir mettre en place un observatoire généraliste accessible au public sous la forme d’un espace internet.

« En effet, le Plan Vosges comporte un volet très important sur la transition écologique. La gestion de l’eau nous guide à créer cet observatoire de l’eau qui aura pour vocation d’intégrer les données des schémas départementaux d’assainissement et d’adduction d’eau. Ces statistiques locales nous permettrons de mieux orienter nos actions par secteurs géographiques et par nature d’opérations pour une gestion optimale de la ressource en eau et ainsi fixer un objectif de sobriété maximum » explique François Vannson.

« De plus, cela doit nous permettre de dégager des actions concrètes et cohérentes. Exemple stocker l’eau en période de forte précipitation en lien avec la communauté scientifique » poursuit-il.

François Vannson va formaliser la création d’un groupe de travail et d’un comité de pilotage au sein du Département qui rassemblera des élus départementaux, l’Etat et les collectivités afin d’évoquer les solutions concrètes à mettre en place pour faire face aux périodes de sécheresse.

C.K.N.




8 réactions sur “Sécheresse : 30 à 35% de l’eau potable perdue dans les Vosges

    1. 123SOLEIL

      Seriez-vous « aqua-spectique » ?????
      L’eau est un bien commun et tout le monde (même vous, cher Bidule) doit faire attention à ne pas consommer inutilement soit par mauvaise habitude soit par manque d’entretien de nos installations. N’attendez pas tout des autres. Soyez acteur et responsable avant de dénigrer gratuitement.

      répondre
  1. baba

    c est pas d aujourd hui que les réseaux fuient et partout en france il serait temps de résoudre le problème a la vitesse de nos politiques au minimum pour cinq ans

    répondre
  2. Toto

    Dommage que cet observatoire de l’eau n’ait pas été décidé avant la casse des barrages sur la Moselotte et la Cleurie à grands frais pour le contribuable.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.