Search
dimanche 7 août 2022
  • :
  • :

Le mois de juillet 2022, a été le plus sec dans les Vosges depuis le début des relevés

image_pdfimage_print

Sécheresse4-1024x576Il fait beau, il fait chaud… mais la sécheresse gagne du terrain dans les Vosges comme en Lorraine et dans toute la France. Avec les fortes chaleurs et le manque d’eau, des records ont été battus en Lorraine.

Avec les fortes chaleurs, cet été 2022 semble déjà battre des records. Le mois de juillet 2022 est le mois le plus sec jamais connu dans la région avec un déficit en précipitations qui atteint plus de 90 % pour de nombreuses stations selon Météo des Vallées. Le département des Vosges, qui regorge de lacs, n’est pas épargné par cette sécheresse. La ville de Gérardmer a pris un arrêté pour limiter l’usage de l’eau et va pomper l’eau du lac de Gérardmer pour offrir de l’eau aux habitants.
Selon Météo des vallées, « depuis le début de l’année, le déficit en précipitations sur la région se porte à plus de 30 %. C’est désormais officiel depuis le 17 juillet, nous vivons à l’échelle nationale la pire sécheresse jamais connue depuis le début des relevés, effaçant des tablettes 1976, ancienne année référence. L’humidité des sols atteint en effet des niveaux historiquement bas. Depuis que ce paramètre est mesuré en 1959, jamais il n’a été aussi critique. »
Et la chaleur n’a pas dit son dernier mot. « Cette situation d’importants déficits pluviométriques et d’excédents thermiques records ne va pas s’améliorer de si tôt avec un mois d’août qui prend la même direction que juillet. Les espoirs de précipitations sont en effet bien maigres tandis que de nouvelles chaleurs accablantes sont prévues pour le milieu de semaine. Les écosystèmes ont déjà un genou à terre, ce mois d’août pourrait avoir des répercussions malheureusement irrémédiables. » poursuit Météo des Vallées.
Le site évoque aussi le réchauffement climatique accéléré avec des chiffres jamais enregistrés : trois jours à plus de 30 °C au Markstein depuis 2015. Il n’y en a jamais eu avant ou encore 18 jours à 37,5 °C à Colmar depuis 2003, contre seulement 2 au siècle dernier !
C.K.N.



13 réactions sur “Le mois de juillet 2022, a été le plus sec dans les Vosges depuis le début des relevés

  1. Dussinger

    Mais il y a de l’eau à foison : vous en voulez des preuves ?
    1. Nestlé vide encore et toujours les nappes phréatiques avec la bienveillance préfectorale et de certains élus ;
    2. on a un « bassin d’eau vive » au « port » (à sec !) d’Epinal…
    Cherchez l’erreur …

    répondre
    1. Charles

      Le bassin d’eau vive à Epinal ne consomme pas d’eau. Il y a un système de pompe avec des vis sans fin qui remontent l’eau de la Moselle et la redonne à la Moselle après.

      répondre
  2. Couval

    Gouverner , c’est prévoir ! Comme rien n’est prévu en la matière, donc personne ne gouverne ! Maintenant , il va falloir retenir nos crues hivernales . Sur Remiremont par exemple , il serait aisé de remplir un lac pour réguler la moselle , la Moselotte et de ce fait assurer un débit à la Moselle durant l’été . Voir même un moyen de remplissage des différents moyens de lutte contre les incendies , puisque l’on peut avoir les feux de forêts comme le Sud . Je sais , cela expose l’expropriation des terrains à l’endroit à définir , des travaux que sûrement les écolos ne voudront pas , mais en attendant les poissons périssent et nous n’avons pas de réserve d’eau . Nous devons prendre des mesures à la hauteur du problème que nous rencontrons de plus en plus souvent .

    répondre
    1. Bingo.

      Autre temps, autre mode de gestion de notre eau douce.
      Il est clair qu’il faudra aménager des retenues d’eau pour empecher
      l ‘eau pluviale lorsqu’elle est abondante, de vite se retrouver dans l’eau salée de la mer du Nord.
      Par ailleurs l’eau pas chère ne peut plus etre car cela encourage au gaspillage. Mettons alors en place des tarifs progressifs de l’eau :
      30 m3 par an et par habitant à un tarif raisonnable, puis de nouvelles tranches avec un tarif qui serait exponentiel.

      répondre
      1. mickael

        Avec 30M3 par personne, tu ne doit pas souvent prendre de douche
        30M3 / An –> 85 litres
        – Une douche
        – WC
        – Vaisselle
        – Lavage linge
        – Breuvage (s’il y reste à boire, sinon pinard)

        répondre
        1. Bingo.

          Un francais consomme en moyenne une quarantaine de m3 d’eau par an.
          Soit environ 110 litres jours.
          En modifiant nos habitudes et en étant plus attentif à ne pas gaspiller ce liquide essentiel, on peut descendre sans aucun soucis à 30 m3 par an.
          Il suffit de le vouloir…

          répondre
        2. cbt

          Il faut compter le nombre de personnes dans le foyer. 30 m3 pour une personne seule c’est faisable mais pas pour un couple avec 2 enfants.

          répondre
  3. Lorenzo

    L’eau est chère, il ne sert à rien de proposer une augmentation du prix , soit disant pour freiner la consommation . A ce moment là on fait pareil avec tout . Désolé , mais c’est débile de penser comme ça . Bingo , vous consommer certainement quelque chose important pour vous qui le sera moins pour moi , et à ce moment là , je peux dire « ce n’est pas assez cher » ….Nous avons besoin d’un minimum d’eau tout de même . Par contre , il n’y a pas besoin d’eau potable dans les wc , lavages autos , borne incendie etc …il y a sûrement mieux à faire dans le domaine .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.