Search
dimanche 14 août 2022
  • :
  • :

Covid-19 – L’enseignant d’Epinal suspendu fait appel suite à sa commission disciplinaire

image_pdfimage_print
photo Pascal Corradini

photo Pascal Corradini

Pascal Corradini, enseignant à l’IUT Épinal-Hubert-Curien d’Epinal a été suspendu. Il est passé devant une commission disciplinaire de l’Université de Lorraine le 13 mai dernier. Il a décidé de faire appel. Il lui a été reproché notamment de ne pas avoir porté de masque en cours et d’avoir autorisé ses élèves à ne pas le faire non plus. 

Le communiqué

« Je vous informe que j’ai décidé, par l’intermédiaire de mon avocat, Me Nancy RISACHER, de faire appel, devant le Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de la décision rendue par la formation de jugement de la section disciplinaire du Conseil d’Administration de l’Université de Lorraine en date du 31 mai 2022.

Dans ce communiqué de presse, je m’exprime en mon nom personnel, et non au nom de l’institution dont je fais partie. Aussi, vous trouverez sur ce lien https://bul.univ-lorraine.fr/index.php/s/oQRBWyrCwixr3WW, une version plus explicite de ce communiqué de presse.

J’ai en effet, décidé de faire appel, car je considère que la sanction qui m’a été infligée, à savoir, une interruption de fonctions d’une durée de 15 jours, est sans fondement : J’ai respecté les consignes sanitaires en tenant compte également des besoins des étudiants et de leur bien-être, je n’ai mis en danger ni mes collègues ni mes étudiants, j’ai rattrapé ou fait reporter les cours manqués lors d’absences parfaitement justifiées, je n’ai porté atteinte à aucun des principes inhérents à ma profession d’enseignant et n’ai violé aucun de mes devoirs. J’estime donc que la sanction, même légère, n’a pas lieu d’être au regard des éléments du dossier et de mes agissements.

Cela fait plusieurs mois que j’ai demandé à mes supérieurs hiérarchiques, un dialogue franc, ouvert et transparent, non seulement sur le port du masque et la vaccination, mais également sur l’ensemble des méthodes d’enseignement dont on connaît les effets pervers et que l’on ne corrige cependant pas. Aussi, ma décision de faire appel est un acte pédagogique et citoyen, dans la continuité de mes précédentes prises de position.

Mes collègues d’autres établissements, M. Andreas PFEIFFER et M.Gilles GUGLIELMI sont dans la même démarche que moi et je sais que bon nombre d’enseignants partagent nos valeurs de respect des élèves, de coopération, de développement de leur curiosité et de leur autonomie et d’innovation en terme de pédagogie.

Durant cet appel, je serai soutenu par l’Union Fait La Force 88 (https://uflf88.fr/), Parents en colère (http://regroupementparentscolere.fr/) et d’autres associations en cohérence avec mon engagement en tant qu’être humain, professeur et citoyen.

C’est d’ailleurs cette cohérence, qui m’a poussé à m’engager au sein de l’Ecole Alternative « L’Ecole des Possibles » de URUFFE (https://effetmouche.wixsite.com/website) » dès la rentrée 2022, en complément d’un mi-temps à l’IUT Hubert Curien d’Epinal. »




45 réactions sur “Covid-19 – L’enseignant d’Epinal suspendu fait appel suite à sa commission disciplinaire

    1. Pascal Corradini

      Détrompez-vous Madame, je pense exactement l’inverse !

      Mais ce n’est pas très grave. Ce qui importe, c’est de pouvoir en parler, je demande avant tout le dialogue !

      Chacun.e doit pouvoir exprimer son avis, et il nous faut réussir à nous écouter, et à nous respecter, les un.e.s les autres …

      Je considère que tout part de là. Et c’est justement ce que nous n’avons plus, le dialogue !!
      C’est mon principal message en tant qu’enseignant et citoyen. Mes étudiants doivent également pouvoir s’exprimer, et être écouté sur ce qui est important pour eux !

      Notre jeunesse ne va pas bien du tout, je souhaite aussi le communiquer. Ce ne sont pas des idées que je me fais, je l’ai constaté factuellement …. écouté mes étudiants à maintes reprises …

      Notre jeunesse représente les générations à venir, et dont nous devons prendre soin.

      Une société évoluée contribue à un monde vivable pour plusieurs générations à venir (certains peuples le prépare pour 7 générations !)

      Mon message ne sera peut-être qu’une goutte d’eau dans l’océan ? Peut-importe, je suis heureux de contribuer avec ma goutte d’eau, et qui sait d’autres gouttes d’eau viendront s’ajouter à la mienne.
      D’ailleurs, je vois déjà beaucoup de gouttes d’eau allant dans le sens de ce que je porte !
      L’océan n’est peut-être pas si loin que cela !

      Encore merci pour vos échanges, et pour votre soutien !

      Pascal

      répondre
        1. Pascal Corradini

          Merci beaucoup pour ce compliment !

          En effet, j’y tiens beaucoup. A la fois, pour me faire respecter en tant que personne, et pour montrer à tout un chacun qu’il est possible et nécessaire de se faire respecter.

          En me positionnant comme cela, je m’efforce aussi de montrer l’exemple à mes étudiants, du mieux que je peux, en considérant aussi mes imperfections ….

          En quelque sorte, je considère aussi que ce que je fais, est un acte pédagogique !!

          répondre
          1. max

            vous ne respectez pas cher monsieur la république si vous desobeissez aux règles d’un état de droits et de lois…………..de plus ce n’est pas très moral de montrer un tel exemple a vos élèves…….moi j’ai appris de mes parents, a l’école a l’armée…a mes supérieurs hiérarchiques … a obéir aux ordres.. la société s’en portait très bien ……….c’est mon avis , mais je ne suis pas fermé a la discution

  1. malice

    arc bouté jusqu’au bout pour avoir raison alors qu’il a tort !
    il n’a pas respecté une consigne importante.. point barre !

    ça en dit long sur ce type de procédurier qui doit être tout à la fois trop laxiste et trop rigide dans sa vie …

    répondre
    1. Pascal Corradini

      Arc bouté pour avoir laissé une liberté !

      Arc bouté pour avoir douté de la pertinence d’une consigne, appliquée par un système dont on connaît le niveau de souplesse …

      Procédurier pour avoir demandé le dialogue, un procédurier demande-t-il spontanément le dialogue ?

      Laxiste pour avoir réagi à ce qui me paraissait inacceptable ?

      Rigide pour avoir demander une souplesse liée au port du masque, en faveur de mes étudiants ? Et qui les empêchait de respirer ….
      Rigide pour ne pas avoir fermé les yeux sur le chantage à la soi-disante vaccination que mes étudiants avaient ressenti, et m’avaient eux-mêmes signalé ?

      répondre
  2. JPS

    Total soutien à cet homme courageux qui a été capable de résister au déferlement de mesures iniques et au narratif covid totalement délirant voire psychotique.

    On rappellera utilement que M. Véran lui-même tenait, dès mars 2020, les propos suivants : « J’insiste, l’usage du masque en population générale n’est pas recommandé et n’est pas utile. Si vous n’est pas malade ou qu’un médecin ne vous le recommande, il ne faut pas en porter. »

    L’immense masse des larbins crédules et naïfs ne réalisera jamais ce qu’ont vécu ceux qui ont osé dire NON à cette farce grotesque.

    répondre
    1. Pascal Corradini

      Merci beaucoup, et je suis bien d’accord avec vous !!

      Ne nous y trompons-pas, je pense comme vous, que nous avons affaire à une farce grotesque, avec des annonces et décisions truffées d’incohérences. Mais le plus inquiétant à mes yeux, ce sont leurs conséquences ; Souffrances inutiles générées, comme celles des soignant.e.s non-vacciné.e.s si injustement suspendu.e.s depuis mi-septembre, et toujours pas réintégré.e.s, souffrances aussi liées aux nombreux effets secondaires graves, de ce soi-disant vaccin …

      Un article du figaro du 8 juillet, et les tous récents « Regrets du Pr Delfraissy » en disent déjà longs. Je le cite « les vaccins protègent peu contre l’infection et la contagion ». Sachant qu’un vaccin est censé justement protéger à la fois contre l’infection et la contagion !!

      Le temps nous donnera raison. D’ailleurs, peut-être ne faudra-t-il pas attendre encore très longtemps ….

      répondre
          1. baba

            max si on vous dit de sauter a la rivière vous sautez?? respecter la république vous rigolez ou quoi? quant on voit les dindons qui nous gouvernent corrompus jusqu a la moelle il serait peut etre temps que tu te réveilles

          2. Pascal Corradini

            Max,
            Je pense en effet que nous devons nous « conformer aux instructions ». Je préfère cette formulation, à nous « devons obéir aux ordres », qui me semble plutôt convenir pour les militaires, et cela est bien compréhensible.

            Or, dans cette situation particulière, je ne me suis pas conformé aux instructions, car j’ai jugé ces instructions totalement disproportionnées, et incohérentes (port du masque qui faisait souffrir mes étudiants, chantage à la vaccination orchestré par l’université, que mes étudiants ont ressenti et m’ont exprimé …).

            Instructions, dont la cohérence est de plus en plus discutée aujourd’hui, vous en conviendrez sans doute …

            Et puis, je ne me suis pas conformé aux instructions, pensant que certains de mes collègues me rejoindraient, et qu’il nous serait possible d’ouvrir un dialogue, en vue d’obtenir une souplesse dans l’application de ces instructions …

            Or, il n’en a rien été. J’ai été dénoncé, et j’ai fait preuve d’une grande naïveté, en espérant obtenir
            l’adhésion de mes collègues et de ma hiérarchie, pour pouvoir obtenir un dialogue auprès de mon université …

            Aussi, je me suis servi de la Loi dite Le Pors, pour me défendre en commission disciplinaire, la voici : Article 28 de la Loi n° 83-634 dite loi Le Pors
            « Tout fonctionnaire, quel que soit son rang dans la hiérarchie, est responsable de l’exécution des tâches qui lui sont confiées. Il doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. Il n’est dégagé d’aucune des responsabilités qui lui incombent par la responsabilité propre de ses subordonnés »

            Cette loi ouvre la porte à une désobéissance légalement reconnue, sous les 2 conditions indiquées.

            Précisément, je considère que l’intérêt public fût gravement compromis, et que penser de la loi qui a institué le passe sanitaire ? Que penser de la loi qui a transformé le passe sanitaire en un passe vaccinal ?

            Des collectifs d’avocats ont dénoncés l’inconstitutionnalité et le caractère disproportionné de ces lois, ainsi que les graves atteintes aux libertés individuelles qu’elles occasionnaient …

            De mon point de vue donc, ces lois ne sont pas dignes d’un état qui applique une véritable justice. Leur caractère légal est plus que discutable …

            Dans ces circonstances, une désobéissance n’était-elle pas reconnaissable légalement, par application de la loi Le Pors ?

        1. Pascal Corradini

          Absolument, et il ne s’agit pas de cela !

          Il s’agit de réussir à dialoguer. Ce dialogue est essentiel pour qu’une société soit harmonieuse, et que même en cas de crise, des décisions appropriées soient prises …

          Toutefois, pour favoriser ce dialogue, c’est la question du pouvoir qui est à poser.

          Tous les peuples qui en priorité, régulent le pouvoir, ne connaissent ni les déséquilibres sociaux, ni les guerres.

          Pour réguler le pouvoir, ils appliquent des processus de gouvernance partagée, ou participative, comme les Kogis, les Navajos, peuples africains …

          Dans nos sociétés occidentales, des administrations, des entreprises … l’appliquent déjà, aussi, des villes pratiquent la démocratie participative.

          Cela fonctionne, et tôt ou tard, nous y viendront, j’en suis sûr … Pour cela, nous devons apprendre !

          Je pense que c’est une question de pouvoir donc. En attendant, installons des contre-pouvoirs, le peuple en est un, incontournable !

          Les citoyens donc, vous et moi et tous les autres, soyons de plus en plus nombreux à reprendre notre pouvoir personnel et collectif, quitte à l’arracher même !

          répondre
  3. NOA

    Bravo Monsieur ; vous avez su rester un Homme, honte aux moutons serviles et à tous ceux qui ont laissé suspendre des milliers de soignants , personnel compétent et respectueux de l’éthique médicale élémentaire qui veut qu’on ne force JAMAIS quelqu’un à un traitement contre son gré ;
    savez vous que dans notre propre pays ces soignants, qui subissent de plein fouet une intolérable rupture de contrat, n’ont pas droit au chomage, ni au RSA, ni à une rupture conventionnelle, comme chacun de vous s’il perdait son emploi ! Tous concernés par cette attaque en règle des droits du travail !

    répondre
    1. Pascal Corradini

      Merci à vous pour ces précisions !

      En effet, ces milliers de soignant.e.s subissent de plein fouet une intolérable rupture de contrat, et n’ont pas droit au chômage, ni au RSA, ni à une rupture conventionnelle …

      Comme vous l’imaginez, dans mon combat, je suis en contact avec ces soignant.e.s injustement suspendu.e.s. Et comme tous mes camarades qui résistent, nous voyons leur détresse au quotidien d’avoir perdu leur emploi dans ces conditions, et comme vous l’imaginez aussi, nous appréhendons leur situation psychologique et financière très difficile !

      Et sans parler des soignant.e.s qui se sont résigné.e.s à se faire « vacciner », contre leur gré ! Et comme bien d’autres professionnels, qui, sous la pression de leur hiérarchie, ou comme dans l’éducation nationale, à l’université de Lorraine aussi, sous l’effet d’une véritable propagande que j’ai dénoncé, se sont aussi résigné.e.s à se faire « vacciner » !

      répondre
  4. Lorenzo

    On punit ceux qui ne rentrent pas dans le moule , c’est la constatation faite pendant cette « crise » covid . Cet enseignant fait preuve de dignité , chose que beaucoup ont perdu ….

    répondre
    1. max

      comment voulez vous faire fonctionner une société digne de ce nom si vous n’imposez pas de règles ,??????,……ma dignité

      répondre
        1. JPS

          Cher Monsieur Max, je vous suggère d’aller faire votre 5ème dose et de vous faire tatouer votre QR code sur le front. Pour le reste, laissez les Hommes libres en paix.
          Il devient de + en + clair que les masqués-triple-dosés se sont fait embobiner, ils ont été les larbins et souvent les complices d’un délire médiatique, les béni-oui-oui d’une farce grotesque.
          Il fallait tout de même être complètement cruche (et je pèse mes mots) pour aller s’injecter un tout nouveau produit pharmaceutique par peur d’un demi-rhume, et pour porter une muselière devenue obligatoire après avoir été interdite la veille.
          Seuls les larbins (extrêmement nombreux comme toujours) ont accepté cet abject chantage aux libertés et approuvé ces mesures psychotiques d’une violence inouïe.
          Cher Monsieur Max, lors de votre 5ème injection, n’oubliez pas de prendre rendez-vous pour votre 6ème afin de conserver votre statut de bon citoyen !

          répondre
          1. JMV.

            149 000 décés sur le sol francais pour ce demi rhume.
            Encore un bel abru… qui a perdu une occasion de sauter son tour.

          2. JPS

            @JMV : des nonagénaires bourrés de comorbidités, décédés AVEC le rhume, et pas A CAUSE du rhume. Vous vous êtes fait rouler dans la farine et j’en suis navré pour vous.

      1. Pascal Corradini

        Il ne s’agit pas qu’il n’y ait plus de règles !!

        Mais plutôt, qu’il y ait des règles comportant des souplesses, car nos sociétés sont complexes, l’humain aussi.

        Des règles faisant l’objet des véritables dialogues, des règles élaborées dans le calme, sans la pression de groupes dominants …

        Et si on commençait maintenant ??

        répondre
  5. malice

    vos derniers messages montrent votre vrai visage et votre vrai combat à savoir la surmédiatisation des  » anti tout  » afin de déstabiliser les pouvoirs en place ! nous en voyons actuellement les effets dans l’Assemblée Nationale nouvellement élue .. quelle cacophonie et quelle violence dans les propos pour ces gens qui ont réclamés de dialoguer .. et je ne parle même pas des bassesses et du niveau primaire des interventions plus souvent contre des personnes plutôt que contre un système ! l’image que vous renvoyez vous et vos acolytes est lamentable… ce n’est pas ça qu’on vous demande d’enseigner à nos enfants déjà que l’éducation Nationale n’apporte plus d’enseignements depuis longtemps si maintenant vous leurs apprenez l’anarchie à la place .. je plains vraiment les générations futures :(

    répondre
  6. Framboise

    Quelle histoire pour quinze jours de suspension, j’ai cru qu’il avait été viré définitivement…
    S’il fait appel, qu’il fasse appel il bénéficiera peut-être d’un sursis car c’est sa première ‘faute’….

    répondre
    1. Pascal Corradini

      Madame, vous vous discréditez, en me manquant ainsi de respect !

      C’est regrettable, il serait tellement plus constructif d’échanger cordialement, même si vous n’êtes pas d’accord avec moi !!

      répondre
  7. anatole

    On verra peut-être dans le futur des Lois pour empêcher que les gens intelligents prennent la parole quand le nombre des « imbéciles » est majoritaire. Depuis la dissolution du Conseil scientifique au 31 juillet , son président fait des aveux . Il suffit d’en prendre connaissance. là encore ce n’est qu’un détail. On coupe les médias et on cherche . Oui ça sort de partout. Les covidiots commencent ; à retard en France à évoquer les erreurs. Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, pour l’Europe des gens des médias rapportent enfin des vérités vraies. Ce n’est pas un pléonasme ce que j’écris. La méthode était de taguer « FAKE » en majuscules les vérités des alerteurs classifiés tous complotistes. Des ministres en personne disent qu’ils se sont trompés – Je ne dirai juste que la France est et sera le dernier pays libéré de cette folie orchestrée de l’agenda 2030, car tout y est. Evidemment que quiconque pense par lui-même donne raison à tout citoyen qui, sous tutelle de son employeur est ou a été contraint d’appliquer la mascarade et le cinéma la coercition.

    répondre
  8. Lorenzo

    Mais Max , on impose des règles lorsque le port du masque est prouvé nécessaire , de plus on propse un vaccin à CEUX QUI LE VEULENT , sachant que PERSONNE N’EST CAPABLE DE PROUVER L’EFFICACITE de ce pseudo vaccin , tout en se retenant bien de révéler ses EFFETS SECONDAIRES .Il y a quelques semaines , une jeune dame a fait un infarctus , à son arrivée à l’hôpital , le docteur lui dit : Vous avez fait récemment votre rappel ? Oui docteur . Il a répondu : c’est ça .

    répondre
  9. Pascal Corradini

    Monsieur JMV, vous savez sans doute que le nombre de décès est très controversé, et c’est le moins que je puisse dire !

    Alors parlons de ce qui est objectif, et en l’occurrence de votre façon de vous exprimer, de traiter Monsieur JPS de …

    En vous exprimant comme cela, vous entravez le vrai débat, et qui nécessite du calme, de la sérénité, du respect mutuel …

    C’est très regrettable car nous sommes à un moment où il serait très urgent que nous puissions réussir à nous écouter les uns-les autres.

    S’il vous importe d’être entendu dans votre argumentation, et de servir l’intérêt général, je vous conseille de commencer par appliquer ces règles de bases de la communication.

    Sans quoi, tout ce que vous pourrez penser en l’écrivant ici, sera sans effet !

    répondre
    1. JMV.

      Il n’y a que les complotistes et anti vaxx qui trouvent ces déces Covid controversés.
      Certains à l’inverse estiment que le chiffre mondial de 6 millions de victimes avoisinerait plutot le triple.
      Quoiqu’il en soit, lorsqu’on occupe un poste d’enseignant, on est soumis à un devoir de réserve. Et si cela ne nous convient pas, on démissionne.

      répondre
      1. JPS

        @JMV vous plaisantez j’espère ? Deux après vous en êtes encore à répéter ces sornettes ? Selon la méthode utilisée par les autorités sanitaires anglaises (Public Health England), « un patient qui a été testé positif, mais a été soigné avec succès et a pu quitter l’hôpital, sera compté comme mort du Covid même s’il a eu une attaque cardiaque ou s’est fait écraser par un bus trois mois plus tard ».

        Un peu de lecture : https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-une-possible-surestimation-du-nombre-de-morts-en-angleterre-17-07-2020-2384628_40.php

        Vous vous êtes fait rouler dans la farine et j’en suis navré pour vous. La plupart des gens décédés sont des octogénaires et des nonagénaires bourrés de comorbidités, décédés AVEC le rhume19, et pas à CAUSE du rhume19.

        Quand on a plongé la tête la première dans une farce aussi grotesque, quand on a avalé des couleuvres aussi grosses, on fait profil bas et on évite d’insulter ceux qui ont trouvé les ressources mentales pour résister à cette clownerie.

        répondre
      2. Pascal Corradini

        Monsieur JMV,
        Traiter, ou mettre dans des cases (complotistes, antivax …), serait-ce votre spécialité ?
        Et puis, concernant les chiffres, vous savez sans doute qu’on peut leur faire presque tout dire … Pour l’illustrer, par exemple à l’occasion de manifestations de complotistes, j’aime bien comparer le nombre de manifestants selon la police, avec celui selon les organisateurs !!
        Ah, cette fameuse question du devoir de réserve ! En fait, une question que personne ne pourra vous éclaircir, une sorte de four-tout, ou un plat expliqué avec chacun sa sauce …
        Quoique, ceux que le devoir de réserve arrange vous l’expliqueront très bien, et de façon limpide ! La fin justifie les moyens …
        Favoriser le dialogue, libérer la parole seraient donc dangereux dans notre société ?

        répondre
  10. Math

    Personnellement en tant qu’étudiant dans le supérieur je pense qu’il est important de féliciter ce professeur pour le courage dont il a su faire.

    Il a su s’opposer à toute cette mascarade tout le monde ne l’a pas fait. En ne faisant pas porter le masque aux élèves il a fait le choix de ne pas les torturer, contrairement aux autres professeurs qui ont imposés le port du masque torturant leurs élèves. Je connais énormément de gens qui portait des faux masques en cours car leurs professeurs ne comprendraient rien a leur situation et les obliger à porter des masques. J’aurai aimé être son élève pour ne pas porter de masque

    Bravo !

    répondre
    1. Pascal Corradini

      Merci beaucoup et bravo à vous pour votre témoignage en tant qu’étudiant  !
      Vous êtes un étudiant de plus à oser exprimer cette vérité, cette maltraitance que la plupart des étudiants ont subi, liée aux masques …
      J’ai beaucoup regretté l’attitude de mes collègues, des autres professeurs et de ma hiérarchie, ayant laissés les étudiants être torturés ainsi ….
      Maintenant que de plus en plus de personnes comprennent le caractère disproportionné de ce qui s’est passé, des mesures imposées, le moment est peut-être enfin venu pour mes collègues, ma hiérarchie … de RECONNAÎTRE. Ne serait-ce déjà, pour qu’ils puissent se regarder dans la glace !
      Et surtout pour saisir l’occasion qui leur est donnée, d’analyser pourquoi ils n’ont pas réagi dans le même sens que moi. Que s’est-il donc passé pour eux ? Pourquoi n’auraient-ils pas remis en question leurs informations, et leurs provenances ? De quoi auraient-ils eu peur ? Que risquaient-ils de perdre en désobéissant ? Sous le joug de quel formatage se trouvaient-ils ? ……
      Autant que questions que je leur poserai à la rentrée, avec calme et sérénité, sans chercher à les influencer, ni à les faire culpabiliser …
      Et peut-être enfin, qui sait, pour que nous réapprenions à véritablement dialoguer !
      Cher jeune homme, merci encore, votre témoignage me touche, et il est essentiel !

      répondre
  11. Sylvain F

    J’ai été élève de cet enseignant. Que j’aurais aimé que les autres enseignants aient son courage et un soupçon de ces qualités : il ne juge pas ses élèves, leur donne les bases pour progresser, il adapte ses cours à l’actualité, donne des exemples concrets, encourage à se surpasser, motive pour qu’ils réussissent, …
    Concernant les masques, aucune étude sérieuse n’a prouvé qu’en portant un masque on ralentissait la progression de la COVID19. Une étude Danoise (dont aucun grand média ne parle bizarrement) sur 6000 personnes a même conclu que les non-masqués étaient moins malades.
    Bon courage Pascal, quand la vérité sortira enfin, de nombreux moutons risquent de faire une crise cardiaque en réalisant qu’ils se sont faits enfumés depuis le début de cette « supposée pandémie ».

    répondre
    1. Pascal Corradini

      Merci infiniment Sylvain, ton témoignage me touche !
      Courage vient du latin « cor » (le cœur). C’est en allant chercher dans notre cœur, que l’on trouve le courage.
      Depuis que je m’efforce d’appliquer cela, tout va beaucoup mieux, et j’ai le sentiment de sortir toujours «grandi» d’une situation. Même si des périodes difficiles peuvent être vécues, comme mon précédent parcours disciplinaire …

      En effet, je me suis toujours efforcé de ne pas juger mes étudiants, de leurs donner les bases pour progresser par eux-mêmes, d’être le plus concret possible et dans l’actualité, pour que mes étudiants trouvent de l’intérêt à ce que je leur proposais. J’ai toujours encouragé, soutenu mes étudiants …
      Ce qui m’a été le plus difficile, ce fût de ne pas les juger. En effet, influencé par le système encourageant la compétition, pendant de nombreuses années, je n’ai pas cessé de relever en quoi je restais jugeant.
      Vous avez sans doute connu nombre d’enseignants, qui suite à une difficulté qui se répétait, vous disait « Vous le faites exprès, je vous ai déjà expliqué plusieurs fois » ou « Vous devriez le savoir, c’est du niveau 3ème … ».
      J’ai aussi été comme cela dans ma carrière. Une attitude qui ne me convenait pas, et dont je ne voyais pas comment sortir …
      Après des années de questionnements, et d’attitude jugeante dont je n’arrivais pas à me débarrasser, j’ai relevé en quoi dans des situations, je restais jugeant. J’ai réfléchi à une nouvelle attitude que je pourrais avoir, puis j’ai tenté de l’appliquer.
      Aussi, j’en ai parlé autour de moi, exploré de nouvelle pistes, tombé aussi sur celle-ci https://www.youtube.com/watch?v=2JhgLf_UO2I (voir notamment à la 30ème minute. Un conseil, regardez cette conférence en entier ..)
      J’ai aussi eu une période de plusieurs années, durant laquelle, chaque année, j’attribuais un nom à la pédagogie que j’allais appliquer. J’ai donc vécu l’année de la pédagogie du non-jugement !
      Et figurez-vous qu’au final, j’ai réussi à ne plus juger mes étudiants !
      Ce fût comme une libération pour moi, et j’ai remarqué à quel point mes étudiants l’ont perçu !
      Loin de moi l’idée de me positionner en modèle. Toutefois, je suis heureux de vous partager simplement ce petit bout de mon parcours …

      Donc merci encore Sylvain, pour ton témoignage, et j’en profite pour remercier les enseignants et étudiants (anciens comme actuels) qui m’ont soutenus avec leurs témoignages dans le cadre de ma procédure disciplinaire …

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.