Search
jeudi 11 août 2022
  • :
  • :

Eco MJC Saint Laurent – Des chantiers d’été participatifs et ludiques

image_pdfimage_print

Les vacances sont souvent synonymes de farniente et de repos. Pas pour tout le monde. A l’éco-MJC Saint Laurent, une trentaine d’adolescents se succèdent au fil des semaines pour travailler sur les chantiers d’été proposés par la structure. Organisé par la MJC, le chantier est encadré par des éducateurs de Jeunesse et Culture, du lieu de vie de Nomexy et l’Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique d’Epinal.

Par groupe de 15 en moyenne par semaine,  des ados ont fait le choix de travailler pendant la période estivale. « Ce sont des jeunes qui travaillent pour leurs vacances, pour un projet personnel. Ils effectuent des travaux de rénovation et de création dans les locaux. Suivant leurs objectifs et leurs priorité, le pécule qu’il vont recevoir peut contribuer aux séjours colo-festival de cet été ou servir à un projet plus personnel » explique René Frappart, responsable de l’antenne de Saint Laurent.

Un pécule ou des vacances

Vincent, originaire d’Epina, a 15 ans. Il a déjà participé à un chantier pendant les dernières vacances de Pâques. « La première fois c’était pour m’acheter un vélo. Aujourd’hui c’est pour m’aider à financer le BSR. J’aime bien être ici, l’ambiance et le travail ».

Dylan ou Tristan ont choisi d’aller en colo-festival la semaine prochaine à Sélestat. « J’aime sortir de chez moi, rencontrer des personnes et apprendre de nouvelles choses » explique Dylan. Tristan, 13 ans est originaire d’Arches. Dès qu’il le peut, il vient à la MJC. Et ce qu’il préfère c’est travailler avant d’aller se détendre quelques jours au festival de Sélestat.

Créer une mixité sociale

C’est vraiment cette volonté de travailler qui uni les différents participants. « Ils s’engagent à travailler ensemble, pendant leurs vacances et ils s’engagent à respecter de travailler ensemble. On est sur le goût de l’effort. C’est un travail de mixité qui permet des rencontres dans le champs de l’éducation populaire. Ils apprennent notamment à se parler sans se juger » souligne René Frappart pour qui cette valeur est essentielle.

Une rénovation écoresponsable

En petit groupe, ils vont travailler sur quatre chantiers à tour de rôle. Au programme de cette semaine, ils vont badigeonner le dôme avec de l’huile de lin, déplacer le poulailler qui accueillera 3 poules à la rentrée, ou monter l’abris de jardin qui attend son toit, poncer les panneaux de la MJC avant de les redécorer et enfin aller coller des affiches pour le festival auquel ils vont participer.

Les Ateliers Manuels Pédagogiques (AMP) sont chapeautés par la Ville d’Epinal pour les jeunes spinaliens. Les autres participants peuvent bénéficier des aides de la CAF.

Actuellement, une quinzaine de jeunes ayant participé au précédent chantiers sont en Ardèche pour une semaine dans le village de Saint Michel de Chabrillanoux où ils profitent de camping et aident bénévolement sur le festival. Il ne reste que deux places pour participer à la prochaine colo-festival à Sélestat. Renseignements 03 29 82 57 64.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.