Search
vendredi 19 août 2022
  • :
  • :

Cueilleurs de myrtilles : la gendarmerie des Vosges veille au respect des règles

image_pdfimage_print
photo gendarmerie des Vosges

photo gendarmerie des Vosges

La saison des myrtilles bat son plein dans les Vosges. Comme chaque année la gendarmerie des Vosges reste attentive à ce que les ressources du massif soient collectées dans le respect de l’environnement, pour que la nature nous offre durablement ses plus belles brimbelles !

Les fruits sauvages qui mûrissent au sein des forêts et du massif de notre département attirent de nombreux cueilleurs et amateurs. Les myrtilles et champignons constituent par ailleurs un moyen de subsistance essentiel pour de nombreuses espèces qui peuplent ces mêmes milieux. La gendarmerie des Vosges veille à ce que les règles soient respectées. 

La cueillette des espèces sauvages comestibles (myrtilles et champignons) est limitée en quantité (5 litres) et destinée à une consommation familiale ; – sur terrain privé l’accord du propriétaire est obligatoire, dans les bois et forêts relevant du régime forestier, l’accord est présumé lorsque le volume prélevé n’excède pas 5 litres, sauf réglementation contraire. ;

– l’usage du peigne à myrtilles et d’outils scarificateurs (pioche, serfouette, râteau…) pour la cueillette des champignons est interdit ; – la cueillette peut être strictement interdite dans certains secteurs protégés (arrêté préfectoral de protection de biotope, réserves naturelles…), veillez à respecter les interdictions indiquées sur les panneaux présents sur site ;

– le prélèvement est autorisé du lever au coucher du soleil au chef-lieu du département;

– la cession à titre gratuit ou onéreux de ces espèces de fruits sauvages ou non cultivés est limitée à ceux prélevés sur terrain privé par le propriétaire ou ses ayants-droits.

Le contrôle des infractions à cette réglementation est réalisé par la gendarmerie et les agents assermentés (office français de la biodiversité, office national des forêts, conservateurs des réserves naturelles, etc.), dans le cadre de leur activité sur le terrain ou d’opérations ponctuelles de contrôles.

En cas d’infraction, des contraventions de 4 classe sont prévues en application de ᵉ s articles R.415-3 et R.163-5 du Code de l’environnement. Soyons responsables !

La cueillette de ces fruits sauvages (outre par le propriétaire) est une tolérance et non un droit et il appartient à chacun d’agir individuellement pour la préservation du capital biodiversité de notre département.




18 réactions sur “Cueilleurs de myrtilles : la gendarmerie des Vosges veille au respect des règles

    1. Goupil88

      Salut tonton
      Tu as bien raison je te rejoint dans tes commentaires.
      Et j accompagne aussi tout les cueilleurs de myrtilles .
      Sachant que 95 % des brimbelles tomberont au sol
      Alors autant faire profiter notre tourisme.

      répondre
    1. jd

      Les trafiquants de brimbelles ?
      Blague à part je trouve lamentable d’aller emmer…. le pauvre gars qui ramasse quelques kilos pour lui à la rifle.
      Je vais ramasser 5 litres tous les soirs mais à la rifle, je cueille ainsi depuis 50 ans sans rien abimer.

      répondre
  1. Toto.

    J’espère qu’ils ont mis un PV aux deux avions à réaction qui sont passés hier à 100 m au dessus des sapins ( bonjour le non-dérangement des tétras ) .

    répondre
    1. à ke kuku c'est jony.

      Les gendarmes ont des tas de missions à remplir.
      Dont entre autres la lutte contre les pilleurs de ressources naturelles de notre massif.
      Merci à nos FO.

      répondre
        1. Ouille

          La kalaschnikov est effectivement plus dangereuse que la rifle.
          Ce qui n’empeche pas les FO de lutter aussi avec courage contre l’ hydre du trafic de drogues.

          répondre
  2. Lorenzo

    Sans commentaires , tellement c’est absurde ….Si tout allait bien , et qu’il n’y ait plus que ça à faire pour occuper les gendames , d’accord , mais c’est loin d’en être le cas .

    répondre
  3. non de bis

    Exact , pour les avions , j’ étais en montagne au dessus de La Bresse, j’ai senti l’ air des réacteurs, le tétras a dû faire une crise cardiaque, concernant les cueilleurs de « brimbelles ) à voir les seaux ( de tabac ) sur un autre journal ; il me semblerait qu’ils soient des professionnels de la magouille.

    répondre
  4. Francis Andolfatto

    Je propose de remettre en forêt les feuilles, les quelques myrtilles vertes qui on filler dans la musette de ces braves cueilleurs de brimbelles.
    Qu on se le dise……..

    répondre
  5. Tonton Reporter

    Un seul mot d’ordre comme le préconisait le maire d’une commune proche de Rabervillers: » LA CUEILLETTE DES PETITS FRUITS EST RÉSERVÉ AUX HABITANTS DE LA COMMUNE » C’était il y a 40 ans, mais Monsieur le Préfet des Vosges n’y connaît rien, il est l’otage des ESCROLOGISTES… chacun jugera…

    répondre
  6. caillou

    les brimbelles pour que le tétra survive
    mais au fait les années de fortes gelées ou il y en a pas une il fait comment le grand tétra
    le Préfet lui donne a bouffer…..
    beaucoup de gens ne comprennent pas ces réglementations

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.