Search
vendredi 1 juil 2022
  • :
  • :

Vosges – Un champ d’orge en feu

image_pdfimage_print

Ce vendredi après-midi, vers 14h30, une quinzaine de sapeurs-pompiers sont parvenus à éviter la propagation d’un feu de récolte dans un champ de 15 hectares d’orge, sur la commune de Brechainville. Un hectare a brulé.

L’incendie est parti d’un fossé en bordure de route. Restons vigilants ! Attention à vos mégots, aux travaux projetant des étincelles et aux pots d’échappement surchauffés.



4 réactions sur “Vosges – Un champ d’orge en feu

  1. LM88

    Par le passé, il y avait un impôt sécheresse en 1976.
    Il faudrait à prèsent instaurer une taxe incendie sur les paquets de cigarettes pour porter le prix du paquet à 25 ou 30 €, afin que les fumeurs contribuent au coût des incendies qu’ils provoquent par leur désinvolture et leur mépris de l’environnement..

    répondre
  2. Tonele

    … après ceux qui paieraient cette taxe se croiraient peut-être autorisés à jeter (« j’ai payé… »)

    A part ça, à quelque chose malheur est bon: combien de tant aurions-nous attendu pour connaître ce nom de Brechainville… Bonjour à eux 😉

    répondre
  3. CL88

    La responsabilité est aussi aux gens qui laissent leur terrain en friche à certains endroits.
    J’habite à Epinal et depuis plus de 3 ans le jardin de ma voisine placé en ephad n’est pas entretenu. De forêt vierge au printemps il passe à champ de feuillages desséchés en été.
    J’ai contacté la municipale plusieurs fois mais « Je ne peux rien faire m’a dit le policier » ce n’est pas sur la voie publique. Alors qu’un maire a tout à fait le droit voire l’obligation de prendre des arrêtés.
    La fille de ma voisine ne bouge pas ses fesses et ne nettoie rien, aucun amour propre et aucun respect.
    Un arbre, un bouleau de plusieurs mètres, a poussé en limite de mon jardin avec des branches qui retombent chez moi, des ronces en pagaille, des feuilles, des chardons, des fleurs, et des troènes fleuris qui sentent très forts, dépassent et volent dans mon jardin …
    En bas de chez moi je ne coupe plus les chardons qui poussent et qui viennent cette fois d’une boite qui n’entretient rien.
    Sur le côté en bas de mon jardin il y aussi plein de friches qui dépassent (terrain de la ville )d’un talus et viennent chez moi.
    Donc LM88 certes les fumeurs, beaucoup, sont des sans gênes crados mais au niveau des villes on ne peut pas dire que les élus s’inquiètent beaucoup de la végétation sauvage.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.