Search
lundi 27 juin 2022
  • :
  • :

Jubilé de la reine Elisabeth II dans l’œil d’un anglais installé à Epinal

image_pdfimage_print

Campbell Hesketh

Campbell Hesketh est originaire de Gloucester dans le sud-ouest  l’Angleterre.  Arrivé en France en 20001, il a rejoint les Vosges pour le travail en 2007. C’est dans le quartier de Saint Laurent qu’il s’est installé. Campbell retourne dans son pays deux fois par an avec ses deux enfants, en avril et en octobre. Interrogé sur le jubilé de la Reine Elisabeth II, il témoigne d’un certain détachement face à ce qui est pour beaucoup un évènement mondial.

« Honnêtement, comme beaucoup de britanniques, on n’est pas trop pour la famille royale. En même temps, ils l’aiment pour la tradition et la stabilité. On critique, mais c’est quelque chose quand même »

Campbell Hesketh est né en 1958 et il n’a connu qu’Elisabeth II comme souveraine. «  Les anglais sont obsédés par les « gossip » ( rumeurs, ragots). C’est très britannique de vouloir tout savoir, on aime les bruits qui courent. C’est vrai que le jubilé est un moment important et en même temps la famille royale est une industrie qui marche. Sans eux, le pays aurait moins de visiteurs. En 1977, j’étais là-bas. C’était un jubilé formidable avec les festivités dans la rue. C’était vraiment un bon moment. Pour moi, c’est plus un effet médiatique que la réalité du pays. La reine est un personnage mythique depuis 1962. Ma mère était obsédée, il y avait partout dans la maison des souvenirs, des assiettes mais les gens de maintenant le font beaucoup moins »

Le Royaume-Uni fête les 70 ans de règne de la reine jusqu’à dimanche 5 juin.




2 réactions sur “Jubilé de la reine Elisabeth II dans l’œil d’un anglais installé à Epinal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.