Search
mardi 17 mai 2022
  • :
  • :

Vosges – Préserver la forêt pour lutter contre le réchauffement climatique

image_pdfimage_print

AG-communes-forestieres-des-vosges (6)Pour l’ACFV, dans les mois qui viennent, la demande en bois énergie devrait augmenter. Ce jeudi se déroulait l’assemblée générale de l’association des communes forestières des Vosges. L’association veut préserver la forêt pour lutter contre le réchauffement climatique. 

AG-communes-forestieres-des-vosges (9)De nombreuses communes ont fait part de leurs problématiques liées à la gestion de la forêt communale : vente de bois, affouage, baux de chasse, dégâts de gibier, sécurité en forêt, partage de la forêt entre les différents usagers… L’association des Communes forestières vosgiennes a été créée le 31 janvier 1942 en pleine occupation allemande afin de défendre les intérêts des forêts pour une meilleure utilisation commerciale ou industrielle des produits forestiers. Louis Gaillemin, maire de Cornimont, conseiller général, député, puis sénateur, en fut le premier président.

Avant cette création, plusieurs associations de communes forestières avaient déjà vu le jour dès 1932 dans différents arrondissements vosgiens : Epinal, Mirecourt, Neufchâteau, Saint-Dié-des-Vosges et Remiremont. En 1932, elles avaient rejoint le Comité de défense forestière de l’Est, du Sud-Est et du Massif central initié par Georges Dangon, président de l’association des communes forestières de la Haute-Savoie et premier Président de la fédération des associations de communes forestières françaises.

AG-communes-forestieres-des-vosges (13)A la suite de la mobilisation des communes forestières, le décret du 26 mars 1932 a relevé les droits de douanes applicables à certaines catégories de bois, réduit l’importation de 50% et imposé le recours au bois français en métropole ou dans les colonies. « A l’époque, les enjeux de la forêt étaient exclusivement économiques pour soutenir une filière mise à mal par les conséquences de la crise de 1929. » commente Jérôme Thomas, président de l’association des communes forestières vosgiennes.

Rémunérer les producteurs de bois au juste prix

Aujourd’hui, la multifonctionnalité de la forêt n’est plus remise en question. Au niveau économique, des solutions doivent être trouvées pour rémunérer les producteurs de bois au juste prix. Aujourd’hui l’ACFV tire la sonnette d’alarme : « les communes forestières ne doivent pas être seules à soutenir l’industrie et les emplois qui en découlent, elles n’en ont pas les moyens. » explique Jérôme Thomas.

Augmentation de la demande en bois énergie

AG-communes-forestieres-des-vosges (15)Le Covid a perturbé l’économie mondiale et le conflit armé au coeur de l’Europe n’a rien arrangé. La flambée du coût de l’énergie qui en découle a rebattu les cartes. « Le coût énergétique et celui des matières premières subis par les entreprises auront des conséquences sur les travaux de replantation en cours. » explique le président de l’association des communes forestières vosgiennes. Il met en garde : « Si une réévaluation du barème n’est pas effectuée, j’ai peur que certaines communes renoncent aux replantations sur lesquelles elles s’étaient engagées ».

Dans les mois qui viennent, la demande en bois énergie devrait augmenter et de nouveaux projets de chaufferies bois collectives verront le jour. Alors que le cours du bois est au plus haut et qu’il risque encore d’augmenter, « l’ensemble des propriétaires forestiers devront être attentifs à ce que la forêt soit préservée et reconstituée pour la continuité de la production, pour la lutte contre le réchauffement climatique et pour les générations futures » poursuit-il.

Le climatologue Jean Jouzel invité

Jean Jouzel, climatologue, directeur de recherche émérite au CEA était invité cette année. Il a fait dans cet organisme l’essentiel de sa carrière scientifique, largement consacrée à la reconstruction des climats du passé à partir de l’étude des glaces de l’Antarctique et du Groenland.

C.K.N.




2 réactions sur “Vosges – Préserver la forêt pour lutter contre le réchauffement climatique

  1. chouki

    Le bois devenant de plus en plus cher en suivant les lois du marché seuls les allemands et les américains ou les chinois pourront l’acheter.
    Au détriment de nos scieries locales et des clients locaux potentiels, particuliers ou professionnels.
    Corrigez si je me trompe.

    répondre
    1. Jean-Paul Petit

      On pourrait décréter la forêt bien national inaliénable. Je sais, ce n’est pas vraiment libéral, mais ça m’est indifférent, je ne suis pas converti à la religion libérale. Ni euro-mondialiste.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.