Search
vendredi 1 juil 2022
  • :
  • :

Travailleurs sociaux vosgiens : une cinquantaine de manifestants dans la rue à Epinal

image_pdfimage_print

manifestation-sante-sociaux-epinal-vosges (2)L’union départementale CGT Santé et action sociale avait lancé un appel à manifester ce mardi 31 mai. Le cortège est parti à 10h devant Jeunesse et Culture, 3 Place d’Avrinsart à la ZUP, à Epinal. Une action sur fond de revendications nationales et de craintes locales.

« Assez de ces injustices et de ces minables batailles de chiffonnier ! ». Ce mardi matin avait lieu, à Epinal, une nouvelle mobilisation des travailleurs sociaux vosgiens. Une cinquantaine de manifestants ont répondu à un appel national relayé par l’union départementale CGT Santé et action sociale.

Le 18 février dernier, le gouvernement avait annoncé l’élargissement de la prime mensuelle du Ségur, qui correspond à 183 euros net par mois. Un montant insuffisant pour les manifestants qui demandent une augmentation du salaire de 300 euros net par mois pour l’ensemble du personnel, intégrant les 183 euros mensuels du Ségur, sans contrepartie, pour tous les personnels du secteur social et médico-social.

Ils demandent aussi la défense de l’ensemble des droits garantis par les conventions collectives. Enfin, ils réclament l’amélioration des conditions de travail pour permettre un accueil et un accompagnement de qualité aux enfants, adolescents et adultes.

Ils dénoncent aussi les « oubliés du Ségur : tous les salariés de la branche, ouvriers, administratifs, travailleurs sociaux, maîtresses de maison, surveillants de nuit, psychologues… »

Le cortège a pris le départ à 10h devant Jeunesse et Culture, 3 Place d’Avrinsart à la ZUP, à Epinal pour terminer place Foch, devant la préfecture des Vosges.

C.K.N.




Une réaction sur “Travailleurs sociaux vosgiens : une cinquantaine de manifestants dans la rue à Epinal

  1. PierreL

    « Assez de ces injustices et de ces minables batailles de chiffonnier ! »
    En effet !
    Quelqu’un me faisait remarquer un jour que si les « manifestants » étaient tenus d’épingler dans le dos leur feuille de paie, toutes ces manifestations -en particulier « cégétistes »- disparaîtraient d’elles-mêmes.
    Ce ne sont pas ces gens-là qui souffrent le plus des « injustices », loin de là !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.