Search
samedi 25 juin 2022
  • :
  • :

Ecole de la Loge Blanche- Maintenant on y va à pied

image_pdfimage_print

Depuis ce matin , la rue des fusillés de la résistance est fermée aux voitures pendant 1/2 heure à l’entrée et à la sortie des élèves du groupement scolaire de la Loge Blanche. Une nouvelle habitude à prendre pour les parents d’élèves. Même si les avis sont partagés, les enfants quant ‘à eux ont tout de suite adopté le nouveau dispositif.

Dominique Andrès et  Marie Christine Serieys sont venus ce lundi matin à la rencontre des parents pour répondre aux questions des parents sur le nouveau dispositif appelé « les rues aux écoles ». Fini le temps où il était possible de déposer les enfants devant l’école, maintenant il faut garer sa voiture et marcher.  » C’est une première expérience. La rue sera fermée 4 fois par jour jusqu’aux prochaines vacances scolaires. On va écouter tous les interlocuteurs pour avoir un retour sur expérience. L’objectif de cette mesure est de trouver un apaisement de la circulation et une mutation vers les mobilités douces » a expliqué Dominique Andrès.

Une inquiétude revient régulièrement dans les propos des parents. « Ici, ils ont le droit de jouer dans la rue. Mais il va falloir qu’ils comprennent que ça n’est pas possible ailleurs. J’ai peur qu’ils veuillent recommencer n’importe où. On leur dit tout le temps de ne pas aller sur la route ». Lors de la récréation, les écoliers ont investi la rue pour un foot. Parallèlement, les enseignants leur rappellent les règles de sécurité et le code de la route.

La rue des Fusillés de la résistance est depuis ce matin une zone à 20Km/h. Elle devient un lieu de rencontre, ce qui a pour conséquence de donner la priorité au piéton à tout moment, même en dehors des heures d’école.

Pour partager ce moment, quelques parents et leurs enfants et les enseignants ont partagé un pique-nique dans la cour de l’école.

 




3 réactions sur “Ecole de la Loge Blanche- Maintenant on y va à pied

  1. John

    ça frise la démence cette affaire là!
    Non pas qu’il ne faille pas protéger les gamins qui vont à l’école mais qu’advient-il une fois sortis de l’école?
    Comment certains d’entre eux feront la différence entre la rue qui est fermée lorsque je vais à l’école et dans laquelle je peux jouer à la marelle et la rue ou les véhicules circuleront normalement?
    Et puis comment les pauvres parents vont ils faire quand ils ne pourront plus déposer leur progéniture juste devant la porte d’entrée avec leur voiture car de nos jours on est trop feignant pour marcher un peu.
    Et les riverains qui ne pourront plus accéder librement à leur domicile aux heures de rentrée et sortie?
    Que des non sens mais au moins on comprend après les sapins de noël et le burkini pourquoi il ne faut pas voter écolo!

    répondre
  2. Framboise

    Je me demande où les parents vont garer leur voiture le temps d’amener les enfants à pied…je parle même pas par temps de pluie ni de neige… encore un beau bordel en perspective…je dis ça, je dis rien…

    répondre
  3. Cosfox

    Les parents d’élèves ont-ils été concertés avant la mise en place de cette mesure, et ont-ils été avisés concernant la possibilité de stationnement dans les environs proches. Les personnes de la mairie qui en sont à l’origine n’ont pas d’enfants dans cette école et se déplacent en VAE…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.