Search
mercredi 18 mai 2022
  • :
  • :

Epinal – La municipalité renonce à des biens archéologiques du Moyen-Age De nombreuses pièces avaient été mise au jour autour de la Basilique

image_pdfimage_print

La municipalité a décidé de renoncer au droit de propriété concernant les biens archéologiques mobiliers mis au jour par l’Institut National de Recherches Archéologiques (INRAP) entre 2015 et 2018 places Edmond Henry et de l’Atre. Les fouilles avaient été réalisées dans le centre historique avant les travaux de requalification et piétonnisation. 

Avant de procéder aux travaux de requalification des places Edmond Henry et de l’Atre, des fouilles ont été réalisées autour de la Basilique. Au cours de ces opérations, place de l’Atre et rue Jeanmaire, rue de la Maix et rue Entre-les-deux-Portes, rue Saint Michel et place Edmond Henry, des biens archéologiques mobiliers comme des pots, des pichets, des ustensiles de cuisine du Moyen-Age ont été mis au jour.

En principe, l’ensemble des biens retrouvés appartiennent à la ville qui dispose d’un délai d’un an pour faire valoir ses droits de propriété. Après étude, la municipalité a choisi de renoncer à cette propriété et de laisser à l’Etat le soin d’assurer la conservation des biens. En effet, pour conserver et préserver ces objets dans des conditions optimales, il faut des réserves et des lieux spécifiques de conservation à long terme que les musées spinaliens ne possèdent pas.

Ce patrimoine pourra être mis en valeur dans des expositions confiées aux musées régionaux et nationaux. Cependant, la Ville envisage de prendre contact avec les différentes parties prenantes, la DRAC et l’INRAP, pour essayer de mettre en place une exposition avec le MUDAAC sur le haut Moyen-Age.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.