Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Epinal – La cuisine de la 40 Semaine entièrement rénovée Un premier pas pour des repas plus bios et plus locaux

image_pdfimage_print

la cuisine de la 40 semaine vient d’être rénovée. Ce projet s’inscrit dans un projet de territoire ambitieux. La ville d’Epinal s’est engagée dans un projet alimentaire d’envergure avec pour ambition d’améliorer l’alimentation des spinaliens à partir de la restauration collective. Le maire, Patrick Nardin, a présenté les nouvelles orientations alimentaires pour les restaurants scolaires et les maisons de retraite. 

150 enfants par jour

La 40 semaine accueille des enfants toute l’année. Elle accueille des classes natures, les élèves dans le cadre de l’Aménagement du temps de travail (ATE) et l’accueil de loisirs les mercredis et les vacances scolaires. environ, 150 enfants sont présents par jours, ce qui équivaut à 10 000 repas par an. La rénovation de la cuisine a nécessité un investissement de 170 000€ pour la Ville avec des aides de la Dotation de Soutien à l’Investissement Local (DSIL) à hauteur de 48 000€, 29 500€ du Département des Vosges.

Création d’une nouvelle régie maraîchère

La municipalité s’appuie actuellement sur une petite régie maraîchère « test » qui n’est en capacité, pour l’instant,  que d’alimenter les cuisines de la maison de retraite Les Magnolias. Une étude a montré qu’il n’y avait pas assez de maraîchers bio dans les Vosges. C’est pourquoi la Ville d’Epinal a décidé de mettre en place une vraie régie ayant pour objectif de produire les légumes pour toute sa restauration collective. Des négociations sont actuellement en cours afin de récupérer 10 hectares sur les terres de Laufromont. une partie sera consacrée à la culture de légumes bio, l’autre à l’installation de jeunes agriculteurs.

Plus de bio, de local et moins de gaspillage

Patrick Lamboley, cuisinier, a été recruté à la 40 Semaine. Il a pour mission de faire découvrir aux enfants une cuisine simple, bio et le plus locale possible. Cette nouvelle manière de cuisiner, qui étonne certains bambins dont le palais n’est pas habitué, permet aussi de lutter grandement contre le gaspillage. les restes sont recuisinés. les déchets végétaux sont compostés et le compost est utilisé pour le sol du jardin pédagogique de la structure.

Aujourd’hui, la restauration collective est gérée par Elior qui produit 1500 repas par jour pour les restaurants scolaires et les maisons de retraite. Le contrat, qui arrive à échéance en septembre 2022. Un nouvel appel d’offres a été lancé avec des exigences plus fortes en matière de bio, de local et moins de gaspillage alimentaire. Un marché de deux ans qui sera transitoire.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.