Search
lundi 16 mai 2022
  • :
  • :

Concours INOVANA : Pavatex décroche le prix de l’écoconception

image_pdfimage_print

premier-ministre-jean-castex-pavatex-golbey (100)Depuis 2005, Agria Grand Est encourage, favorise et accompagne l’innovation au sein du secteur de la valorisation non-alimentaire des agro-ressources. En 2019 INOVANA « le concours régional de l’innovation des valorisations non-alimentaires des agro-ressources » a été lancé. Organisé tous les 2 ans, son objectif est de récompenser et promouvoir les innovations des acteurs du Grand Est. Pavatex a reçu le prix de l’écoconception. 

Introduction-Nicolas ATTENOT

Introduction-Nicolas ATTENOT

A l’issue de l’appel à candidatures lancé en mai 2021, et après une première étape de pré-sélection, un jury de professionnels s’est réuni au mois de février 2022 pour auditionner les finalistes et déterminer les lauréats de cette septième édition. Au total ce sont 4 initiatives parmi 11 dossiers finalistes qui ont été récompensées. 

La remise des prix de la 7ème édition du concours a eu lieu le 29 mars dernier lors du colloque « Valorisation des coproduits : écosystème pour innover en Grand Est » à l’ENSTIB (88)

LES LAUREATS

PRIX INNOVATION : AFYREN NEOXY

thumbnail_1eretableronde2AFYREN NEOXY, première usine née de la Technologie et du savoir-faire d’AFYREN, est basée sur la plateforme CHEMESIS de Carling Saint-Avold en Moselle. Cette usine, qui doit être opérationnelle en 2022, sera implantée au cœur de l’Europe à proximité des marchés géographiques visés tout en gardant la capacité de grand export pour les acides de spécialités. AFYREN NEOXY est le fruit d’une association entre AFYREN et le fonds SPI Bpifrance. AFYREN NEOXY propose des solutions innovantes pour fabriquer les ingrédients de demain en remplaçant des produits issus du pétrole par des produits issus de micro-organismes naturels, dans une approche d’économie circulaire. Ces biomolécules (famille de 7 acides organiques naturels), issues de la revalorisation de biomasse non alimentaire, sont des alternatives intéressantes pour les industriels à la recherche d’ingrédients durables avec des performances de type antibactérienne, olfactive et de conservation. Ce sont des solutions innovantes et performantes pour les secteurs de l’alimentation humaine et animale, des arômes et parfums, des lubrifiants, de la science des matériaux et des sciences de la vie.

PRIX ECOCONCEPTION : PAVATEX (SOPREMA)

PAVATEX est un fabricant et concepteur de systèmes d’isolation thermique et phonique à base de fibre de bois. L’usine basée à Golbey dans les Vosges, lui permet une proximité avec la matière première. Le procédé PAVAROOF®, est le premier système breveté et sous ATEX d’isolation thermique biosourcé pour toiture-terrasse. Grâce à l’alliance du liège et du bois et de la fibre de bois, le procédé PAVAROOF® assure la transition vers des bâtiments bas carbone. PAVAROOF®, c’est une réponse aux enjeux environnementaux dans la construction ; une solution unique pour le confort d’été au sein du bâtiment grâce à ses performances en matière de déphasage thermique et d’atténuation des variations de températures ; une amélioration du confort intérieur pour les usagers du bâtiment avec un système isolant en fibres de bois, régulateur du taux d’humidité. Il est à destination des toitures inaccessibles sur éléments porteurs en bois et à tous les types de bâtiment : maisons individuelles, logements collectifs et bâtiments publics.

PRIX TERRITORIAL : COOPERATIVE MOS-LAINE

Le projet MOS-Laine porte sur la création d’une unité industrielle dédiée à la transformation de laine locale sur le site de Bataville en Moselle. Dans une logique de relocalisation de la filière laine sur le territoire, l’unité de transformation sera dédiée à la production d’articles en feutre et de matériaux d’isolation bio-sourcés à partir de laine collectée localement. Au regard d’études et de différentes projections économiques, grâce au dynamisme d’un noyau d’éleveurs convaincus, les producteurs de laine, les entreprises de la filière, les représentants de la profession agricole et les collectivités territoriales ont décidé de concrétiser le projet de création d’une unité de transformation de laine locale en créant la Société Coopérative d’Intérêt Collectif MOS-Laine en juillet 2021. Au sein d’une unité semi-industrielle implantée à Bataville au cœur du bassin d’élevage de la Moselle Sud, seront ainsi produits des articles en feutre et des matériaux d’isolation biosourcés à partir de laine collectée dans les fermes du territoire. Au lancement de l’activité, environ 90 tonnes de laine brute seront valorisées grâce à cet outil, soit environ 25% de la production lainière de Lorraine, en garantissant aux éleveurs une juste rémunération du fruit de leur travail.

PRIX DU JURY : LA SEIGLETTE

Alain LAMORLETTE, agriculteur céréalier à Marre en Meuse, a développé une SAS avec Julien Le Bras et son père Sylvain. Il cultive le seigle sur des parcelles en reconversion bio pour obtenir des pailles à biore. Les pailles LA SEIGLETTE sont des pailles naturelles en paille végétales de seigle. Suite à l’interdiction de l’utilisation des pailles en plastique, Alain LAMORLETTE a trouvé une alternative pour remplacer ces pailles dont la consommation journalière uniquement Ildans les fast food était de 9 millions. Actuellement la SAS développe une machine pour récolter plus facilement les pailles. Les pailles sont cultivées, récoltées et fabriquées en Lorraine et plus précisément à Marre dans la Meuse. Elles sont réutilisables, lavables au lave-vaisselle, compostables et biodégradables. Elles résistent aux boissons chaudes, froides et épaisses sans altérer le gout de la boisson.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.