Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Les mobilités au cœur du débat

image_pdfimage_print

patrick-nardin-mobilités

Automobilistes, cyclistes et piétons étaient invités à l’espace cours ce jeudi soir pour imaginer Epinal demain au niveau des mobilités. Les mobilités sous toutes les formes représentent 29% des émissions à effet de serre. Avec la hausse du prix des carburants, les villes veulent réfléchir à des nouvelles solutions. Le plan mobilité a été adopté le 24 janvier dernier.

Un réseau de chaleur, également appelé réseau de chauffage urbain, est un chauffage central à l’échelle d’une ville. Il permet d’alimenter des bâtiments (privés, publics, industriels) en chauffage, en eau chaude sanitaire. Cet équipement permet de chauffer et de recevoir de l’eau chaude dans l’équivalent de 9 000 logements. « Il faut que l’on trouve des équilibres et que l’on ai des actions pour baisser la consommations. Le chauffage urbain représente aujourd’hui 32 km. J’ai lancé une étude pour qu’il puisse passer la Moselle, du côté de la rive gauche à Epinal. Le chauffage urbain nous permet d’avoir la souveraineté sur l’énergie et le chauffage. » explique Patrick Nardin, maire d’Epinal.

Végétalisation du centre-ville

Un plan de végétalisation est en cours avec la rue des Minimes, Léopold Bourg et dans les cours d’écoles de la ville. Les travaux du parc de la Maison Romain ont aussi débuté. « La ville a repris l’usage de la Maison Romaine. On veut en faire un jardin romantique. On accueillera des artistes avec une vie au bord du canal à la belle saison » commente Patrick Nardin.

Travaux de restauration de la basilique d’Epinal

La réhabilitation du logement ancien a aussi démarré à Epinal. La ville a aussi fait le choix de réhabiliter la basilique. Les travaux se feront en 4 phases. La DRAC s’engage à financer les travaux sur les extérieurs. « On a réussi à embarquer la DRAC (la Direction régionale des affaires culturelles) à nos côté pour une réhabilitation totale intérieure et extérieure de la basilique Saint-Maurice d’Epinal» explique le maire d’Epinal. La rénovation va nécessiter un budget global de 7 M d’euros.

Une étude va être lancée pour la réhabilitation du pavillon du château.

marche-couvertRéinventer la place Georgin

Au niveau de place place Georgin, face au marché couvert d’Epinal. Des étudiants ont interrogé les passants qui étaient unanimes. Cette place est un espace public de transit, on ne s’y arrête pas. La ville souhaite prolonger cet espace pour relier la place Pinau. « Nous proposons d’interdire à la circulation la rue Claude Bassot. On imagine bien des animations ludiques place Georgin, des espace de pique-nique. Nous assureront l’animation à ces moment-là. On travaille sur une animation de ces espaces ».

C.K.N.




2 réactions sur “Les mobilités au cœur du débat

  1. Framboise

    Si on peut plus circuler dans Épinal ce sera sans doute joli, mais les anciens qui ont du mal à marcher iront ailleurs faire leurs amplettes…
    C’est bien une population jeune et en bonne santé…mais…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.