Search
jeudi 19 mai 2022
  • :
  • :

Hausse des prix du carburant : des aides renforcées pour des modes de transport plus durables !

image_pdfimage_print

la-temeraire-veloPour aider les habitants du Grand Est à préserver leur pouvoir d’achat tout en encourageant des solutions de transport moins énergivores, la Région déploie une série d’aides en faveurs des mobilités plus durables.

Si les innovations et recherches sur les modes de transport plus doux permettent de trouver des solutions alternatives, la voiture individuelle reste un outil indispensable pour de nombreux foyers en zones rurales du Grand Est. Il leur faut composer avec la hausse des prix de l’énergie, un poids de moins en moins soutenable.

La Région construit chaque jour un peu plus des réponses promouvant des mobilités plus durables : choc d’offre ferroviaire, réouverture de « petites lignes », incitation au covoiturage, plan vélo, etc. Elle s’engage aujourd’hui à aller plus loin pour préserver le pouvoir d’achat de ses habitants et encourager le recours à des solutions moins énergivores. La mobilité à moindre consommation de pétrole et de gaz fossile, c’est possible !

Des solutions pour tous : particuliers, collectivités, artisans, commerçants et agriculteurs

Déployer des mobilités durables, ensemble !

C’est grâce au concours de tous les acteurs concernés que la Région atteindra ses objectifs.

Voici les actions proposées pour les accompagner dans la conversion de leur parc de véhicules :

  • Sensibiliser les collectivités pour qu’elles intègrent davantage les modes doux.
  • Renforcer le dialogue et encourager les échanges entre les acteurs des mobilités et les entreprises pour qu’ils répondent de concert aux besoins.
  • Fédérer les acteurs autour des corridors de mobilité, notamment de l’hydrogène vert pour qu’ils prennent position dans les dynamiques nationales et européennes.
  • Expérimenter et produire de la connaissance et de la compétence (grâce aux acteurs académiques régionaux) en lien avec le déploiement de solutions de mobilité bas carbone.
  • Aider les études territoriales – d’ici fin 2023, la collectivité veut en soutenir une soixantaine – qui recensent les besoins, dimensionnent et planifient la conversion des flottes captives publiques et privées en mobilité bas carbone (biocarburants, hydrogène, GNV, électrique, etc.). Objectif : tendre vers plus de stations multi-énergies.
  • Mobilité propre : des aides pour tous

    Dans le cadre de sa stratégie « Motorisations à faibles émissions »2 votée en décembre dernier, la Région veut aller encore plus loin pour favoriser la multiplication de projets de stations multi-énergies et soutenir l’achat ou la conversion de véhicules.

    • Un accompagnement des particuliers, des artisans, des entreprises et des agriculteurs pour le remplacement, la modification ou l’acquisition de véhicules plus propres.
  • Un nouvel appel à projets doté de plus de 10 millions d’euros, pour l’acquisition de :
  • 3 000 véhicules légers propres.

    Sont concernés les particuliers domiciliés en zone rurale autonome, les artisans, les entreprises et les agriculteurs dans ces mêmes zones ainsi qu’en ZFE, pour un forfait plafonné à 50 % d’aide régionale du coût éligible du véhicule3.

    2 Ce plan prévoit le développement de véhicules « propres » ainsi que des infrastructures nécessaires à leur ravitaillement.

    3 Coût d’acquisition une fois déduites les aides publiques. Dans la limite d’un véhicule par foyer ou par établissement.

  • 10 000 vélos à assistance électrique.

    Sont concernés tous les particuliers domiciliés en Grand Est.

    Ces aides sont cumulables avec celles de l’État et des collectivités locales.

    Le véhicule ou le vélo devra être acquis auprès d’un professionnel du Grand Est.

    Pour bénéficier du dispositif, rendez-vous sur http://www.grandest.fr.




Une réaction sur “Hausse des prix du carburant : des aides renforcées pour des modes de transport plus durables !

  1. Claude NOEL

    Un bon plan pas cher pour ne pas subir les hausses de carburant, les embouteillages, la pollution :
    Acheter un vieux vélo d’occasion à la bourse aux vélos d’Épinal, le samedi 19 mars gymnase Clemenceau.
    Les vieux vélos roulent presque aussi bien que les neufs, se font beaucoup moins voler et ne coûtent pas cher du tout.
    Quelques dizaines d’Euros, deux jambes et une grosse couche de VOLONTÉ vous permettront de réaliser de grosses économies d’argent, de temps et de santé.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.