Search
mercredi 18 mai 2022
  • :
  • :

Guerre en Ukraine – Des Vosgiens cherchent à acheter des pastilles d’iode en pharmacie

image_pdfimage_print

pharmacie-2Vladimir Poutine a débuté une opération militaire en Ukraine la semaine dernière, dans la nuit de mercredi à jeudi. La Russie a également pris le contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Depuis, certains vosgiens sont inquiets et cherchent à se procurer des pastilles d’iode utilisables en cas de catastrophe nucléaire. 

La semaine dernière, dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 4h du matin, la Russie a lancé une invasion de l’Ukraine. Le 24 février, la Russie a pris le contrôle de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Certains experts craignent que des tirs entraînent une explosion ce qui pourrait entrainer une dispersion de particules radioactives.

Alors que Vladimir Poutine a demandé à sa force de dissuasion de se mettre en alerte, faisant craindre une menace de guerre nucléaire, certains vosgiens sont inquiets et veulent se protéger. Ils cherchent à se procurer des pastilles d’iode dans les pharmacies vosgiennes. L’objectif de ces pastilles est de limiter les risques pour la santé en cas de catastrophe nucléaire. L’iode protège la thyroïde de l’iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l’environnement en cas de catastrophe nucléaire. Mais on en trouve uniquement dans les pharmacies situées dans une zone de 20 km autour des sites nucléaires.

Prendre de l’iode uniquement sur instruction du préfet

Les pharmaciens rappellent qu’il ne faut jamais prendre préventivement, ni de sa propre initiative, un comprimé d’iode. Le site du gouvernement français explique les règles à suivre en cas de catastrophe nucléaire. « En cas d’accident dans une installation nucléaire entraînant des rejets contenant de l’iode radioactif, la prise de comprimés d’iode stable peut-être décidée par le préfet qui en informe la population. L’iode stable permet de saturer la glande thyroïde afin d’éviter que de l’iode radioactif ne vienne s’y fixer. ».

En cas d’alerte nucléaire, le site recommande de se mettre à l’abri, ne pas toucher aux objets, ne pas téléphoner et de ne prendre de l’iode que sur instruction du préfet.

Renseignements : https://www.risquenucleaire.be/aller-chercher-des-comprimes-diode-chez-le-pharmacien

https://www.gouvernement.fr/risques/accident-nucleaire

C.K.N.




20 réactions sur “Guerre en Ukraine – Des Vosgiens cherchent à acheter des pastilles d’iode en pharmacie

  1. BREDINE88

    Ah bon …. Vous croyez !!!!
    L’Etat a déjà tellement dépensé pour les tests PCR de joyeux fêtards non vaccinés qu’il n’aura sans doute plus le sous pour les pilules d’iode …avant d’aller en boîte de nuit (bien entendu).

    répondre
    1. FanFan88

      Vous êtes en boucle… Coût des vaccins ? Ou plutôt devrais-je dire coût de la spoliation des états au bénéfice des labos? Vu le résultat il n’y a pas de quoi pavoiser!!!

      répondre
      1. Houlà.

        Le cout des vaccins c’est le prix d’un plein de bagnole.
        ( par comparaison, le BENEFICE annuel de la seule compagnie petroliere ARAMCO , c’est 4 FOIS LE CHIFFRE D’ AFFAIRE de PFIZER en vaccin anti covid.
        Arretez de mettre de la benzine dans votre caisse.

        répondre
        1. Léon

          Bravo Houlà, Tout le monde oublie les bénéfices faramineux que se font ces sociétés sur notre dos. FanFan88 souffre vraisemblablement d’amnésie passagère.

          répondre
  2. tu m en diras tant

    ou peut on consulter « une météo » de la radioactivité en France? Est ce que l état a au moins prévu cet organisme?
    si quelqu un a des tuyaux, merci!

    répondre
  3. John

    Pour commencer, ceux qui ont abusé des tests PCR sont les vaccinés qui ont une trouille bleue du virus en prenant enfin conscience que la vaccination est inefficaces ! Le plus aberrant est que certains continuent à se faire vacciner, mais heureusement beaucoup n’y retournent plus . Ouf ! Et de s’apercevoir que finalement on vit très bien sans cette vaccination et que le virus, une fois contracté, n’est vraiment pas si méchant que ça, en tout cas moins qu’une grippe !
    Ensuite, alors qu’il est possible de se traiter avec l’ivermectine ( Reine Elizabeth elle-même en a bénéficié car réservé aux puissants non vaccinés, off cours ! ) , il va être fait de même pour les pastilles d’iode .
    Comme la contamination au covid n’a pas fonctionné afin d’injecter une merde dans votre corps, alors on va nous balancer du nucléaire.
    Maintenant posez vous la question :  » Mais pourquoi on nous interdit d’avoir des traitements efficaces et prouvés en sortant des lois à tours de bras en quelques heures et en voulant absolument faire des expériences sur nos corps comme avec des vaccins pondus en 2 semaines ?  »
    Et :  » Pourquoi n’écoutons nous pas les plus grands professeurs du monde sur l’évolution de ce virus ( atténuée) et du danger à court et long terme du vaccin obligatoire en expérimentation « ?
    Toute personne normalement intelligent ( je n’ai pas dit cultivée, puissante ou prétentieuse ) a compris cette propagande complotiste.

    répondre
    1. Rions

      Toute personne normalement intelligente c’est à dire vous sans doute ????
      John, prescrire un antiparasitaire aux effets secondaires énormes , bien plus grave qu’un seul effet du vaccin .Si cela n’est pas expérimental alors ???
      Sincèrement vous auriez du prendre de l’ivermectine car je crois que votre cerveau très intelligent a été très sérieusement parasité .
      Cet antiparasitaire est même interdît à certaines races de chiens .
      En plus c’est un antiparasitaire abordable et non réservé aux puissants .
      Alors s’il vous plait si vous êtes VRAIMENT une personne intelligente ,arrêtez d’écrire des fakes news .

      répondre
      1. cit88

        Les anti parasitaire comme ceux prescrit pour la paludisme par exemple ont des effets neurologiques. C’est pour cela que les personnes qui partent à l’étranger en zone contaminée ne les prennent pas systématiquement.

        répondre
    2. Otto

      Après Stop Covid, Anatole, etc…, il y le a maintenant le variant JOHNomicron.
      Ce monsieur est mûr pour la psychiatrie (fameuse recrue)
      John n ‘étant pas vacciné, nous pouvons être sûr que le vaccin ne provoque pas la folie comme effet secondaire.

      répondre
      1. eladdio

        Otto,

        Le Covid long pourrait avoir des effets sur le cerveau avec des effets comme ceux d’alzheimer. Les virus peuvent être très dangereux mais des spécialistes vous en parleraient mieux que moi.

        répondre
    3. john

      Oh mon homonyme point besoin de pastilles d’iode… soyons patriotes et mangeons des huîtres de Cancale elles sont bourrées d’iode et en plus il parait qu’elles agissent contre la paranoïa

      Bonne journée

      répondre
    4. Véronique

      Merci beaucoup John. Heureusement qu’il y a encore des personnes en France qui réfléchissent. Le manque total de réflexion des moutons est peut-être imputable au vaccin, qui entre nous soit dit n’est pas un vaccin. Laissons donc les moutons être des rats de laboratoire, ils en redemandent.

      répondre
      1. christian

        oser dire que l on réfléchit quand on insinue que le « vaccin » anti covid a une action néfaste sur le fonctionnement du cerveau ne peut qu être imputé à la bêtise primaire.
        Le mouton au sens péjoratif est celui qui gobe toutes les inepties complotistes propagées par les extrémistes et leurs financeurs (suivez mon regard vers l’Est)
        Continuez votre absorption de réseaux sociaux ineptes, chacun sait que vous en redemandez

        répondre
  4. FanFan88

    Je n’ai pas vraiment compris le rapport mais bon… Sinon comme tout non vaccinés je suis très, trop égocentrique et fier pour avoir une « clique ». Allez bisous vous m’accordez beaucoup trop d’importance.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.