Search
jeudi 19 mai 2022
  • :
  • :

Epinal – Monique Rinderneck promue au grade de chevalier de l’ordre national du mérite

image_pdfimage_print

Monique Rinderneck, ancienne cadre de santé, a été décorée ce samedi chevalier de l’ordre national du mérite. Famille, amis et personnalités étaient réunie à l’espace Cours d’Epinal pour lui remettre les insignes et lui rendre hommage. Monique Rinderneck est une figure spinalienne du monde de la santé qui a œuvré toute sa carrière auprès des enfants et des adolescents.

La carrière chargée et dense de Monique Rinderneck a été évoquée ce matin par Patrick Nardin, maire d’Epinal, Michel Heinrich, Président de la Communauté d’Agglomération d’Epinal et le docteur François Conraux, président de l’association vosgienne de sauvegarde de l’enfance et l’adolescent.

Originaire de Golbey, Monique Rinderneck a eu un parcours riche. Ses parents, originaires de Franche-Comté, étaient les propriétaires du restaurant-hôtel-cinéma Le moderne à Golbey. Elle y grandit, avec ses deux frères, entre la vente de billets et d’esquimaux et les études. Elle a été scolarisée au collège puis au lycée de Mirecourt en temps qu’interne. En 1963, elle obtient le diplôme d’infirmière scolaire et en 1980 le diplôme Universitaire de santé publique. Elle a pris une retraite bien méritée en novembre 1999.

La carrière de Monique Rinderneck a pris un tournant plus politique en 2001 quand elle a souhaité intégrer l’équipe municipale de Michel Heinrich. Professionnellement et politiquement, tous décrivent une femme « à forte personnalité, engagée, aux convictions profondes ».
Tous ceux qui l’ont côtoyée la décrivent comme débordant d’énergie , avec un franc parler accompagné toujours de son sourire et sa bonne humeur naturelle. Et Michel Heinrich d’ajouter les adjectifs de « généreuse, courageuse, disponible et sensible. Vous vous êtes impliquée dans plein de domaines. Vous nous laissez un souvenir très chaleureux. Epinal vous doit beaucoup ». On doit notamment à la volonté de Monique Rinderneck sa lutte contre les drogues dans les collèges, l’initiation aux premiers secours des écoliers spinaliens dès 2001.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.