Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Epinal – Une marche pour le climat et la justice sociale

image_pdfimage_print

marche pour le climat

Les associations Vosges Alternatives au Nucléaire, Vosges Nature Environnement, ATTAC, Epinal en Transition, Nous voulons des Coquelicots Epinal appellent à une marche le 12 mars pour le climat et la justice sociale. Le rassemblement est prévu à 14 heures place Jeanne d’Arc. 

Dans le cadre de la journée nationale pour le climat et la justice sociale, les spinaliens, et plus largement les vosgiens sont invités à se retrouver samedi place Jeanne d’arc. Le communiqué de presse officiel explique qu’ « À deux mois de l’élection présidentielle, l’urgence climatique et sociale est passée sous silence par les candidats et les médias. Alors que nos vies sont en jeu, ils préfèrent fermer leurs yeux. Nous pouvons agir. Nous devons leur rappeler l’ordre des priorités et faire de 2022 l’année où la France a enfin pris le chemin d’un avenir juste et soutenable pour toutes et tous. Nous n’attendrons pas 5 ans de plus ».

Jean-Luc Tonnerieux, Maryse Mangin et Marie-Michèle Salomon préparent activement la manifestation. Leur engagement pour la lutte contre le réchauffement climatique, les produits et une alimentation saine, le respect de la nature et  contre le nucléaire … date de plusieurs dizaines d’années. « On va vers une catastrophe. Climatique, écologique, humaine, animale. L’environnement dans lequel nous vivons dépend uniquement des décisions des hommes politiques. Et depuis toujours, leurs décisions sont « climaticides ». Même ici, au niveau local, le stade d’eaux vives ou l’éco parc de Chavelot en sont un bon exemple. Ce sont les décisions des humains qui créent des désordres à tous les niveaux ».

Les organisateurs se disent très inquiets pour l’avenir de la planète. Ils veulent cependant garder espoir dans l’implication des hommes dans ce combat contre les désordres climatiques, les contaminations de la planète autant pour l’être humain que pour les animaux.
Le rendez-vous est fixé samedi 12 mars à 14H00 place Jeanne d’arc. https://marcheclimat.fr/12mars

 

 

 




14 réactions sur “Epinal – Une marche pour le climat et la justice sociale

  1. Jean-Paul Petit

    Vous avez dit: « on va vers une catastrophe »?
    La vraie catastrophe, c’est l’arrivée au pouvoir des écolos dans de nombreuses grandes villes, à cause d’une abstention de masse. Ce serait aussi qu’ils arrivent au pouvoir national.
    Adieu alors à notre énergie nucléaire, et dépendance envers les énergies fossiles, de Russie ou d’ailleurs, comme en Allemagne. Tant il est vrai que l’éolien consiste surtout à brasser du vent.
    Voyez comme nos amis d’outre-Rhin sont contraints d’opérer en urgence un virage à 180° de leur politique de Défense et de l’énergie. Les erreurs se paient cash. Et à quel prix!

    répondre
  2. John

    Vous avez été contaminé par un vaccin en expérimentation inefficace et vous souriez ???
    Justice sociale oui, surtout pour les soignants suspendus !
    Je vous rappelle qu’ils ont ni salaire, ni allocation, ni droit à la formation et encore moins le droit d’utiliser leur CPF, juste parcequ’ils n’ont pas voulu se faire vacciner avec un produit expérimental non obligatoire. Elle est où la justice là ?

    répondre
    1. anatole

      Oui John ! On croit que le temps apaise les blessures , il n’en est rien ! les complotistes avaient vu juste, comme toujours, mais c’était il y a 2 ans ; Depuis le marais a été remué. ça pue! Alors on fait tout pour occulter ce qui est voyant. On va jusqu’à armer des Ukro nazis à l’Est et des prisonniers libérés qui font la guerre civile pour accroitre le Chaos. De la sorte si les biolabs de l’Etat Profond en Ukraine envoie des parasites insectes , c’est un exemple, ce sera la faute à Poutine .

      répondre
      1. Marre

        A john et Anatole , je pense que vos petits refrains commencent à nous les pomper sérieusement .
        J’ajouterai à Anatole que ses commentaires sur les Ukrainiens sont scandaleux et font preuve d’inhumanité .Allez vite rejoindre Poutine nous n’auront plus à lire vos commentaires !

        répondre
  3. Fr. Laubacher

    Sans vouloir donner de leçon tout en écrivant ce message sur un smartphone …à la lumière d’une ampoule électrique …dont j’aurais beaucoup de mal à me passer…
    ainsi que la musique de la radio …
    ainsi que le chauffage ….
    ainsi que ….une grande partie de ce qui m’entoure….

    -Écoutez J.M. JANCOVICI
    -Lisez les rapports du SCHIFT PROJECT
    -Lisez le livre de B.ACCOYER « Une affaire d’état »…

    Et vous comprendrez, comme bon nombre, que l’abandon total et immédiat (dans les 50 ans) du Nucléaire est un doux rêve sauf à retourner souvent voire très souvent en hiver, au XVII ° voire au Moyen-Age, tant dans l’atmosphère la pénombre le froid que le manque de matériaux et de moyens ….puisque notre but est de ne plus envoyer le moindre atome de Carbone dans l’atmosphère …

    Vous trouverez dans les lectures ci-dessus matière à étayer votre avis, le faire ici serait un peu trop long.

    Juste un exemple :
    A condition que les éoliennes soient constamment productrices d’électricité (ce qui n’est pas le cas), combien faudra-il d’éoliennes pour remplacer la Centrale de Fessenheim désormais fermée ? …
    A vous lire !

    répondre
  4. Eric Defranould

    Il est clair que si nous voulons continuer à vivre dans nos sociétés occidentales comme nous nous le faisons aujourd’hui la catastrophe est inéluctable !!!
    Nous devons collectivement réduire notre consommation .
    Quelques pistes:
    – Partir des besoins des populations pour planifier véritablement la fourniture d’énergie nécessaire, pour ne pas dépasser les limites acceptables pour la planète
    – Développer au maximum les énergies renouvelables
    – En finir avec l’agriculture intensive dopée à la chimie
    – Rendre le transport public gratuit …
    Les pistes ne manquent pas ; seul un véritable changement de mentalité et de politique peut encore nous donner de l’espoir.
    Quant à la nouvelle campagne pronucléaire, l’impasse est toujours la même : déni de dangerosité du nucléaire (menace sur les centrales en Ukraine), déchets nucléaires qui s’accumulent ; le tout servit par MACRON lui même qui claironne : « Nous allons relancer le programme des centrales EPR pour garantir l’indépendance énergétique de la France ».
    Quand on sait que l’uranium utilisé dans notre pays est totalement importé du Niger et en partie d ‘Ukraine, nous sommes à l’opposé de cette pseudo-indépendance.

    répondre
    1. Lepic

      une belle chose le transport public gratuit..
      Pour 2020, chaque français, usager ou pas, a contribué à hauteur de 249 euros à la « bonne marche » de la SNCF.

      répondre
  5. Fr. Laubacher

    Et combien faut-il d’éoliennes pour remplacer les 2 réacteurs de Fessenheim ?…

    Sachant que la production de chaque réacteur était se 880 MW et qu’une éolienne produit entre 1 et 3 MW …le chiffre recherché varie donc de 1670 /3 soit 587 éoliennes au minimum à carrément… 1670 éoliennes….

    Les spécialistes parlent de 900 éoliennes !…

    Et cette énergie d’origine éolienne n’est pas pilotable c’est à dire que l’on n’a aucun moyen de l’augmenter avec un bouton ou un curseur ce qui n’est pas le cas du Nucléaire entre autres.

    Nucléaire, qui, doit-on le rappeller (?) , malgré ses défauts, ne projette pas de Carbone dans l’atmosphère sauf pour la construction des centrales.
    Chacun sait en effet la responsabilité de ces atomes de Carbone du CO, CO2, CH4 ….dans le réchauffement climatique contre lequel il convient de lutter.

    Je ne connais pas les chiffres de la charge carbone de la fabrication d’une éolienne face à celle d’une centrale, ce qui serait intéressant à comparer …
    Probablement trouve t-on ces données sur le site du Shift Project, site recommandé a toutes et tous, quelle que soit l’opinion que l’on ait sur la question.
    Ce n’est ni un site politique ni polémiste ni partisan, il est simplement scientifique et vise à long terme…les sources d’énergie pour nos enfants.

    Oui il va falloir revoir rapidement notre consommation à la baisse, c’est sûr et pas seulement pour le climat….et pas seulement chez soi mais également pour l’industrie ce qui n’est pas une mince affaire…

    Mais, pour le moment, le Nucléaire malgré ses défauts reste le moins pire des systèmes…..

    répondre
    1. marino

      Monsieur Laubacher, vous oubliez :
      – les mines d’uranium qui polluent les populations au Niger, au Gabon et ailleurs ;
      – les contaminations radioactives proches des sites tels que celui d’Orano près de Narbonne passage obligé de l’uranium distribué en Europe : on y constate un taux anormalement élevé de cancers du poumon ;
      – la dangerosité du transport des matières radioactives ;
      – le disfonctionnement de la filière EPR à Flamanville, en Chine, en Finlande ;
      – le stockage des déchets qui devient ingérable..

      Monsieur Jancovici que vous louez, a été formé dans une grande école qui fabrique les futures élites du nucléaire français sans jamais remettre en question cette énergie. Seuls quelques’uns issus de ces hautes écoles comme Albert Jacquard ont remis en cause ce modèle dominant. Il travaille au sein du groupe Shift project.. Or, ce groupe est dirigé par le monde de l’industrie, du milieu bancaire. On y trouve dans son conseil d’administration des représentants d’EDF, de Bouygues, de Vinci étroitement liés au nucléaire.
      M. Jancovici minimise totalement l’impact des accidents de Tchernobyl et Fukushima. Voici ses paroles : « Fukushima aura surtout été un problème médiatique majeur, avant d’être un désastre sanitaire ou environnemental majeur. » « Du point de vue des écosystèmes, et ce n’est pas du tout de l’ironie, un accident de centrale est une excellente nouvelle, car cela crée instantanément une réserve naturelle parfaite. »
      Quel cynisme en effet..

      répondre
  6. Fr. Laubacher

    Je n’ai pas nié et personne ne nie les problèmes posés par le nucléaire.

    Je remarque que la recherche actuelle se focalisait sur les moyens de récupérer la radioactivité en vue de diminuer les 1/2 vies des isotopes et reduire les quantités de déchets produits…mais que le lobby antinucléaire s’est tellement infiltré et répandu en France qu’un grand retard a été pris …il est temps de réagir avant la catastrophe !
    Et la catastrophe est bien la carence en énergie !

    Je remarque aussi que vous vous abstenez de répondre au simple problème de remplacement de la Centrale de Fessenheim par des éoliennes…

    Vous expliquerez par ailleurs comment vous pourrez fournir de l’électricité pilotable à des industriels avec vos éoliennes…
    Car il va sans dire que les autres sources d’énergie pilotables que sont les centrales thermiques fuel gaz ou charbon sont à proscrire et que l’hydraulique, lui aussi pilotable a désormais atteint son maximum dans notre pays.
    J’affirme que le nucléaire est incontournable pendant au moins les 50 ans qui viennent et qu’il faut malgré tout , tout faire pour en minimiser défauts et inconvénients.

    répondre
    1. marino

      Monsieur Laubacher, je ne vois pas de quoi vous parlez lorsque vous évoquez le lobby antinucléaire : un lobby a des intérêts financiers et les antinucléaires n’ont aucun intérêt financier à défendre..
      Je n’ai jamais parlé du remplacement de la centrale de Fessenheim par des éoliennes et je me doute que c’est très insuffisant. Mais c’est tout un mix énergétique qu’il faut mettre en place :
      – des économies d’énergie avant tout à l’échelle industrielle et individuelle.. dans le chauffage, dans l’isolation, dans les déplacements
      – Donc changer nos modes de vie (transports en commun gratuits, utiliser le train pour les transports de marchandises, réappropriation de nos territoires pour produire ce qui est nécessaire à la vie de tous les jours… )
      – Mettre tout en oeuvre pour développer le solaire, l’énergie de l’eau et d’autres énergies non polluantes.
      Actuellement, le projet d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure demeure sans solution du fait de la fragilité de la roche, des risques d’incendie, de la dangerosité d’un tel fardeau pour les générations futures.
      D’ailleurs ‘Allemagne qui est dans la même impasse, a abandonné le site d’enfouissement de Asse qui se fissurait.
      Il est temps de s’y mettre si on veut sortir de cette logique infernale qui pousse à une société d’hyper consommation.

      répondre
  7. Ridicule

    Je n’ai qu’une solution . Tous les anti nucléaires se rassemblent et pédalent pour fournir l’électricité nécessaire . Je doute de l’efficacité bien sûr mais économiquement moins de chômeurs plus de dépendances , moins de déchets . Rétablissement d’un couvre-feu pour économiser à la fois l’énergie et nos pédaleurs . Retour du courrier postal mais avec facteurs à vélo non électrique. Agriculture avec des chevaux ou des boeufs ….Ridicule n’est-ce pas !!!!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.