Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Chamagne – Travaux sur le réseau d’eau potable

image_pdfimage_print
photo CAE

photo CAE

Une dégradation de la qualité de l’eau puisée pour alimenter le réseau d’eau potable de Chamagne a été constatée. La Communauté d’Agglomération d’Épinal, qui exerce la compétence Eau sur son territoire depuis le 1er janvier 2020, a engagé une étude collaborative pour identifier l’origine du problème. En parallèle, une solution de secours temporaire a été retenue pour sécuriser et diversifier l’approvisionnement en eau de la commune. 

photos CAE

photos CAE

Des études menées en 2017 ont permis de confirmer que la commune de Chamagne possède une ressource suffisante pour assurer les besoins en eau potable des usagers. Néanmoins, l’eau puisée pour alimenter le réseau est d’une qualité variable.

Les seuils réglementaires pour la concentration en nitrate ont déjà été dépassés, notamment en 2016, et la présence de pesticides est régulièrement relevée depuis les analyses menées en 2020 par l’Agence régionale de santé. Il s’agit du S-Metolachlore, produit dérivé d’un herbicide.

Si la dégradation de la qualité de l’eau persistait, des restrictions d’usage de l’eau pourraient être prononcées. Face à ce constat, la Communauté d’agglomération d’Épinal, qui exerce la compétence Eau sur son territoire depuis le 1er janvier 2020, a décidé d’engager une étude collaborative avec l’ensemble des partenaires et parties prenantes afin d’identifier l’origine de cette pollution. Cette étude est réalisée par la Chambre d’agriculture des Vosges et financée par l’agglomération. Elle se traduit par un programme d’animations et d’actions visant à préserver la qualité de l’eau à Chamagne.

photos CAE

photos CAE

Parallèlement à cette démarche de prévention, il est nécessaire de sécuriser et diversifier la ressource en eau pour compléter celle qui est actuellement exploitée. L’interconnexion du réseau d’eau potable de Chamagne avec celui de Charmes est la solution technico économique retenue et validée par la Direction départementale des Territoires, l’Agence régionale de santé, les organismes financeurs, la Communauté d’agglomération d’Épinal et le Conseil départemental des Vosges. Cette interconnexion ne constitue pas une solution pérenne et durable. Un travail complémentaire doit être mené par l’agglomération d’Épinal.

Il faut notamment poursuivre l’action préventive réalisée en partenariat et en concertation avec les agriculteurs exploitants dans le périmètre du captage d’eau. Par ailleurs, un travail pour améliorer les rendements des réseaux d’eau potable de Charmes et Chamagne est engagé. L’objectif est de ménager la pression des prélèvements sur la nappe Grès du Trias Inférieur (GTI). En effet, le Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE) préconise de diversifier les ressources afin de limiter au maximum la sollicitation de cette nappe.

IMG_20220315_145514




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.