Search
samedi 3 déc 2022
  • :
  • :

Le Pôle des Métiers incubateur de champions Deux élèves du CFA d'Epinal sont arrivés 1ers lors des derniers concours

Écouter cet article
image_pdfimage_print

Le CFA d’Epinal peut être fier de ses apprentis. Bryan Heyob est arrivé premier au concours des meilleurs apprentis de France (MAF) en boucherie, charcuterie, traiteur au niveau Régional. Romane Canazza est arrivée première en boucherie pour le concours en Lorraine. Aujourd’hui, ils étaient en formation au Pôle des métiers pour s’entrainer et recevoir les conseils de leurs professeurs avant la prochaine compétition.

Romane, passionnée par le métier de bouchère

Romane Canazza a 19 ans. Seule femme de la compétition, elle est arrivée première du concours MAF en boucherie face à trois lorrains. Une victoire qu’elle savoure avec humilité mais non sans fierté. Cette jeune apprentie a intégré le CFA en septembre après un parcours atypique. Après un bac pro en Gestion des Milieux ruraux Naturels et de la Faune (GMNF), elle a intégré un BTS Gestion Forestière qui ne correspondait pas à ses attentes. Intéressée par l’environnement, le cursus était trop centré sur le bois. Elle décide alors de revenir vers son premier centre d’intérêt, le travail de la viande.
« Quand mon père ramenait un animal de la chasse , c’est toujours moi qui m’occupait de préparer la viande depuis que j’ai 15 ans. Pour moi, c’est un beau métier. J’aime le travail de la viande, surtout la dépiécer ». Un travail qu’elle effectue avec patience, minutie et dextérité comme le souligne son professeur Teddy Géhin. « Maintenant, elle s’entraine pour la prochaine étape, la sélection Grand Est qui aura lieu le 21 février prochain à Eschau en Alsace ». En parallèle Romane est apprentie à la boucherie Ferdinand à Vittel qui la soutient dans cette prochaine sélection. « A la boucherie, c’est top. J’apprends beaucoup du métier grâce à eux aussi ».

Bryan un véritable talent en boucherie, charcuterie, traiteur a à peine 17 ans

Bryan Heyob, tout juste 17 ans,  peaufine sa technique dans le laboratoire des charcutiers traiteurs sous l’œil attentif et professionnel de Lucas Wucher son formateur. Il est vrai que l’enjeu est de taille. Il ne reste que quelques semaines à Bryan avant la finale nationale des MAF à Paris au centre d’excellence des professions culinaires du 12 au 14 mars. Il affrontera les 21 meilleurs apprentis sélectionnés au niveau régional pour devenir le meilleur. Après son CAP boucherie, il a intégré la filière charcutier traiteur en septembre 2021.
C’est entre le Pôle des Métiers et son maître d’apprentissage chez Morizot à Mirecourt qu’il s’entraîne sans relâche. Un challenge que relève le jeune apprenti avec conscience professionnelle, sérieux et rigueur. « Je garde les pieds sur terre même si je suis heureux et fier. Ce concours m’a permis de réaliser que le travail paie. Maintenant, il faut que j’apprenne à gérer le stress, la pression sera plus forte qu’à Bar-le-Duc.  Je vais affonter les 21 meilleurs apprentis de Frnce. Je sais que j’ai derrière moi mon formateur et mon patron et le soutien et l’expérience aussi de mon collègue ».
Bryan continue à s’entraîner pour atteindre « la  perfection » qu’il présentera à Paris devant les meilleurs ouvriers de France et un jury très exigeant. Peu importe le résultat, il a déjà pris la décision de continuer ses études pendant deux ans en brevet professionnel parce qu’il est passionné et veut tout découvrir du métier.

 

[gallery type="rectangular" columns="2" link="file" size="medium" ids="195576,195577,195575"] Le CFA d’Epinal peut être fier de ses apprentis. Bryan Heyob est arrivé premier au concours des meilleurs apprentis de France (MAF) en boucherie, charcuterie, traiteur au niveau Régional. Romane Canazza est arrivée première en boucherie pour le concours en Lorraine. Aujourd’hui, ils étaient en formation au Pôle des métiers pour s’entrainer et recevoir les conseils de leurs professeurs avant la prochaine compétition. Romane, passionnée par le métier de bouchère Romane Canazza a 19 ans. Seule femme de la compétition, elle est arrivée première du concours MAF en boucherie face à trois lorrains. Une victoire qu’elle savoure avec humilité mais non sans fierté. Cette jeune apprentie a intégré le CFA en septembre après un parcours atypique. Après un bac pro en Gestion des Milieux ruraux Naturels et de la Faune (GMNF), elle a intégré un BTS Gestion Forestière qui ne correspondait pas à ses attentes. Intéressée par l’environnement, le cursus était trop centré sur le bois. Elle décide alors de revenir vers son premier centre d’intérêt, le travail de la viande. « Quand mon père ramenait un animal de la chasse , c’est toujours moi qui m’occupait de préparer la viande depuis que j’ai 15 ans. Pour moi, c’est un beau métier. J’aime le travail de la viande, surtout la dépiécer ». Un travail qu’elle effectue avec patience, minutie et dextérité comme le souligne son professeur Teddy Géhin. « Maintenant, elle s’entraine pour la prochaine étape, la sélection Grand Est qui aura lieu le 21 février prochain à Eschau en Alsace ». En parallèle Romane est apprentie à la boucherie Ferdinand à Vittel qui la soutient dans cette prochaine sélection. « A la boucherie, c’est top. J’apprends beaucoup du métier grâce à eux aussi ». [gallery type="rectangular" link="file" size="medium" ids="195572,195573,195574"] Bryan un véritable talent en boucherie, charcuterie, traiteur a à peine 17 ans Bryan Heyob, tout juste 17 ans,  peaufine sa technique dans le laboratoire des charcutiers traiteurs sous l’œil attentif et professionnel de Lucas Wucher son formateur. Il est vrai que l’enjeu est de taille. Il ne reste que quelques semaines à Bryan avant la finale nationale des MAF à Paris au centre d’excellence des professions culinaires du 12 au 14 mars. Il affrontera les 21 meilleurs apprentis sélectionnés au niveau régional pour devenir le meilleur. Après son CAP boucherie, il a intégré la filière charcutier traiteur en septembre 2021. C’est entre le Pôle des Métiers et son maître d’apprentissage chez Morizot à Mirecourt qu’il s’entraîne sans relâche. Un challenge que relève le jeune apprenti avec conscience professionnelle, sérieux et rigueur. « Je garde les pieds sur terre même si je suis heureux et fier. Ce concours m’a permis de réaliser que le travail paie. Maintenant, il faut que j’apprenne à gérer le stress, la pression sera plus forte qu’à Bar-le-Duc.  Je vais affonter les 21 meilleurs apprentis de Frnce. Je sais que j’ai derrière moi mon formateur et mon patron et le soutien et l’expérience aussi de mon collègue ». Bryan continue à s’entraîner pour atteindre « la  perfection » qu’il présentera à Paris devant les meilleurs ouvriers de France et un jury très exigeant. Peu importe le résultat, il a déjà pris la décision de continuer ses études pendant deux ans en brevet professionnel parce qu’il est passionné et veut tout découvrir du métier.  



Une réaction sur “Le Pôle des Métiers incubateur de champions

  1. Laurent

    Félicitations aux jeunes qui se lancent dans ces métiers , nous en avons besoin.Par contre , ils méritent un salaire qui soit digne , et c’est aussi de cette façon que l’on peut rendre attractif ces métiers .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.