Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Mars, le mois du dépistage du cancer colorectal

image_pdfimage_print

mars-bleue-deyvillersMalgré les campagnes de prévention qui lui sont consacrées, le cancer colorectal reste encore tabou à plus d’un titre et de nombreuses idées reçues ont la dent dure. Les combattre contribue à véhiculer une information fiable et éclairée et à participer à la lutte contre la maladie. Afin de sensibiliser la population des Vosges sur ce dépistage, la Ligue contre le Cancer et le Dépistage des Cancers (en charge du programme de dépistage organisé, ex-AVODECA) organisent plusieurs actions à l’occasion du mois de mars dont un Défi Connecté sur le Grand Est du 7 au 27 mars, une Marche Bleue à Deyvillers le dimanche 13 mars ainsi que d’autres défis et stands d’information.

À la fois redouté et méconnu du grand public, le cancer colorectal est au troisième rang des cancers les plus fréquents après celui du sein et de la prostate et le deuxième plus mortel. En France, on estime qu’une personne sur 25 environ sera atteinte d’un cancer colorectal au cours de son existence.

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Plus connu sous le nom de cancer du gros intestin, le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum qui constitue la dernière partie du tube digestif. Dans 80 % des cas, il naît d’une petite excroissance de la muqueuse intestinale qui se développe sur la paroi intestinale : le polype. Fréquents et le plus souvent bénins, ces polypes peuvent néanmoins évoluer en cancer avec le temps.

En moyenne, un polype adénomateux sur 30 ou 40 peut évoluer en cancer. Cette transformation nécessite plus de10 ans, ce qui laisse du temps pour la mise en place du dépistage et permet de le détecter et le retirer.

Le dépistage, un réflexe à acquérir dès 50 ans Le dépistage du cancer colorectal vise à détecter, chez les personnes ne présentant pas de symptômes, des lésions précancéreuses ou un cancer au stade initial. En favorisant les diagnostics précoces, il permet de traiter la maladie avec une meilleure efficacité, des traitements moins lourds et des séquelles moins importantes, sources d’une qualité de vie meilleure.

Le CRCDC Grand Est, Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de la région Grand Est, est né en 2020 de la fusion de onze structures départementales de gestion des dépistages des cancers du sein, du côlon et du col de l’utérus.

Celles-ci sont désormais les antennes territoriales du CRCDC Grand Est mettant en œuvre des actions de proximité auprès des populations ciblées par les dépistages des cancers, et renforçant les liens avec les professionnels de santé et acteurs régionaux impliqués dans ses programmes.

Le CRCDC Grand Est est la seule entité régionale missionnée pour accroître l’efficience du dépistage des cancers dans notre région et y déployer le nouveau programme de dépistage du cancer du col de l’utérus.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.