Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Guerre en Ukraine : « Nous serons présents pour aider matériellement les victimes » affirme une association humanitaire du Grand Est L'association livre une vidéo terrible, filmée par un sympathisant de l'association, depuis la Russie

image_pdfimage_print
capture d'écran vidéo envoyée par un sympathisant de l'association

capture d’écran vidéo envoyée par un sympathisant de l’association

Vladimir Poutine a annoncé le lancement d’une opération militaire en Ukraine dans la nuit de mercredi à jeudi, à 4 heures du matin, heure française.  L’association humanitaire « Les Enfants de Tchernobyl », basée dans la région Grand Est, a assuré qu’elle allait soutenir et aider matériellement les victimes. L’association livre une vidéo, filmée par un sympathisant de l’association, depuis la Russie. 

Ce jeudi 24 février 2022, à 4h00 du matin, les forces armées de la Fédération de Russie ont attaqué l’Ukraine. Des frappes russes sont en cours sur de nombreuses villes ukrainiennes, notamment à Kiev et à Kharkiv.
Fondée en 1993 par Thierry Meyer, l’association humanitaire française « Les Enfants de Tchernobyl » a pour objet l’aide aux populations d’Ukraine, de Russie et du Bélarus victimes des conséquences de la catastrophe nucléaire soviétique de Tchernobyl débutée le 26 avril 1986.
« Si aujourd’hui les Ukrainiens sont les principales victimes de cette agression, les Bélarusses et les Russes, qui vivent depuis de nombreuses années sous la gouvernance des autorités mafieuses et terroristes qui les dirigent depuis leurs bunkers de Moscou et Minsk, sont inévitablement condamnés à subir les probables très lourdes conséquences qui ne tarderont pas à atteindre leurs économies. » poursuit le président fondateur de l’association.
Pour l’association Les Enfants de Tchernobyl, « le dictateur Vladimir Poutine vient de déclencher une guerre sur notre continent dont les conséquences sont d’ores et déjà tragiques. » Le président de l’association nous invite à la réflexion. « Ne confondons pas les peuples et les dictateurs qui dirigent leurs pays ! Le dictateur Vladimir Poutine n’est pas le peuple russe, le dictateur Alexandre Loukachenko, vassal du tyran russe n’est pas le peuple bélarusse. Aucun peuple ne souhaite la guerre et cette violation de l’Ukraine indépendante est intolérable et injustifiable.
L’association basée dans la région Grand Est a annoncé qu’elle allait soutenir les victimes. « Nous serons présents pour aider matériellement les victimes où il le faudra et dès que nous le pourrons. Pour ce faire, vos aides seront essentielles. » poursuit Thierry Meyer.
L’association livre une vidéo terrible, filmée par un sympathisant d’association, depuis la Russie. On y voit des tirs (de roquettes) vers l’Ukraine voisine.
C.K.N.



7 réactions sur “Guerre en Ukraine : « Nous serons présents pour aider matériellement les victimes » affirme une association humanitaire du Grand Est

  1. Segard alisson

    Bonjour j’aimerais donner des vêtements des couverture des habit pour les bébés en ukraine pouvez vous me donner une association a qui je pourrais donner merci

    répondre
  2. John

    On pourrait venir en aide aux soignants suspendus qui ont ni salaire, ni chômage, ni aides à la formation pour se reconvertir car leur CPF ne leur est disponible que si ils font une formation en lien avec leur métier qu’ils n’ont plus droit d’exercer !?
    Vous savez, je parle des soignants qui se sont mis en 4 pour sauver des vies à leurs risques et périls alors qu’à ce jour on sait que le vaccin est inutile, et que l’on fait travailler les soignants vaccines positifs sans laisser la possibilité aux soignants non vaccinés et non positifs de travailler alors même que le vaccin est inefficace voir dangereux !
    Ils vont être remplacés pas des Ukrainiens sûrement, et on va laisser crever et traîner dans la boue des soignants Francais qualifiés et professionnels qui exerçaient depuis des dizaines d’années !
    Y’a pas un problème là ?

    répondre
    1. à ke kuku..

      Quelque soit le sujet de l’article , joni le jaubri ( alias stop covid, anatole, etc..) en profite pour glisser sa tirade habituelle anti covid .

      répondre
    2. Rions jaune

      Mais c’est vous John que l’on doit traîner dans la boue . Votre comparaison et vos suppositions sont ignobles . Mais au vu de vos commentaires depuis deux ans on ne s’attendait pas à mieux de votre part . Arrêtez de tout ramener au covid et en plus de cette manière . C’est ignoble .
      Vous devriez aller dire bonjour à Poutine . Des enfants , des adultes meurent pour défendre leur pays et la démocratie ; vous ne savez pas la chance que vous avez de vivre en France , même si bien sûr des choses sont à améliorer . Pauvre type effectivement !!! Vous auriez mieux fait de vous faire vacciner , on aurait « peut-être » pu vous trouver une excuse !!!

      répondre
    3. beraljean

      Dites « John NOVAVAX », vous attendez peut-être que les soignants français soient remplacés par des bouchers russes. Vu le nombres d’affirmations erronées ou inexactes que vous vomissez, vous êtes un agents infiltré à coup sûr. Arrêtez de râler sur les braves gens vaccinés et qui se portent bien.
      De plus, les échéances électorales arrivent. Pourquoi ne vous présentez-vous pas ? Sans doute préférez-vous le rôle de critiqueur (c’est plus facile d’être anti-tout). Il trouvera encore une bonne raison pour ne pas aller voter.
      De plus vous critiquez des Ukrainiens qui se font « taper sur la gueule », c’est SCANDALEUX. Encore une fois vous êtes à la hauteur de votre grande bassesse.

      répondre
  3. john

    Grosse différence cher ou chère homonyme les ukrainiens n’ont pas choisis d’être envahis alors que pour les soignants c’est un choix délibéré de leur part !
    Maintenant je vous plains d’être à ce point aussi torturé par vos chimères sans doute avez vous votre place dans le monde merveilleux de Vladimir…

    bonne journée.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.