Search
jeudi 29 sept 2022
  • :
  • :

Discothèques : Le restaurant discothèque Le Panache ouvre dès ce soir

image_pdfimage_print

C’est avec une certaine émotion que Sylvie et Christophe Noel, directrice et gérant du restaurant – discothèque Le Panache quartier Saint Laurent à Epinal. La levée de nouvelles restrictions sanitaires leur permet d’accueillir dès ce soir des clients dans la discothèque après plusieurs semaines de fermeture.

Yves Séguy, Préfet des Vosges, accompagné de Stéphane Viry, député de la première circonscription et des représentants de l’Union des Métiers et des industries de l’Hôtellerie (UMIH) a fait le point avec les époux Noel sur les nouvelles mesures et les recommandations en vigueur depuis ce mercredi 16 février et sur le dispositif d’aide aux entreprises indépendantes comme les discothèques et les bars restaurants.

L’établissement est dans la famille Noel depuis 40 ans. Christophe a pris la succession de ses parents et malgré les difficultés liées à la crise sanitaire et les mois de fermeture, Le Panache est prêt ce soir à retrouver ses clients. Une reprise tout en douceur avant le rush du week-end. « Je suis heureux d’ouvrir ce soir, jour de mon anniversaire. On a envie de retrouver les clients, de les voir heureux et faire la fête après ces mois difficiles ».

Des comptes fragiles et des investissements à prévoir

L’heure de la reprise sonne aussi l’heure des comptes. Malgré les aides dévolues à la profession, la situation reste tendue financièrement. Et le gérant d’ajouter « avant la pandémie, on avait 15 à 17 salariés dont certains à temps partiel. Actuellement, comme dans d’autres secteurs, on a des difficultés de recrutement ». Autre sujet d’inquiétude, l’investissement.  « Malgré les aides, la dette est importante et nous avons de grosses difficultés à emprunter. Pourtant, c’est un virage important pour le département. Il faut continuer à investir pour garder l’attractivité des lieux. Sinon les clients iront dans les autres départements ». Une situation qui reste délicate malgré les 12,5 millions d’euros alloués aux bars restaurants et discothèques sur les 26 millions distribués par le comité départemental de sortie de crise en 2021.

Dans le département des Vosges, même si la situation s’améliore doucement, on est encore loin des 50 cas pour 100 000 habitants. «  La crise baisse en intensité mais est toujours présente. Maintenant, on doit apprendre à vivre avec Omicron et continuer à aller de l’avant. Il faut retrouver l’envie ».

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.