Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Les voitures sans permis ont la côte dans les Vosges

image_pdfimage_print
Christopher Celzard est gérant des concessions Aixam de Sainte-Marguerite et Chavelot.

Christopher Celzard est gérant des concessions Aixam de Sainte-Marguerite et Chavelot.

Les voitures sans permis ont la côte dans les Vosges. Et ce n’est pas Christopher Celzard, gérant des concessions Aixam de Sainte-Marguerite et de Chavelot, qui dira le contraire.

« Le marché vosgien a augmenté de 60% pour la seule année 2021. Il y a un véritable engouement pour les voiturettes dans le département depuis le premier confinement, au printemps 2020. C’est arrivé plus tardivement que dans le Sud de la France par exemple, mais l’engouement est bien là surtout auprès des jeunes de 14 à 18 ans. Il y a un petit phénomène de mode qui se met en place chez les jeunes. On espère que ça va continuer dans ce sens à l’avenir. En parallèle, on a toujours notre clientèle relativement âgées et un peu de retraits de permis. Bref, ce n’est que du positif » explique Christophe Celzard, qui travaille dans ce secteur depuis 2005.

Cet intérêt de la part des jeunes pour les voitures sans permis trouve plusieurs explications. D’une part, elles peuvent être conduites dès l’âge de 14 ans. Pour celles et ceux nés après le 1er janvier 1988, seul un BSR – Brevet de Sécurité Routière – est nécessaire pour pouvoir prendre le volant. Ces véhicules répondent à un besoin d’autonomie, notamment de la part des jeunes apprentis et des lycéens qui n’ont ainsi pas à dépendre de leurs parents ou des transports en commun. Limitées à une vitesse 45 km/h, elles ne consomment de plus qu’environ 3,0L/100km.

D’autre part, ces véhicules rassurent davantage les parents qu’un 2 roues. « Beaucoup de parents trouvent le ratio prix/sécurité intéressant, surtout qu’elles peuvent être utilisées ensuite par les petits frères ou petites soeurs. Une voiturette est plus sécurisante qu’un scooter par exemple » précise Christophe Celzard, tout en ajoutant que « notre gamme a évolué, s’est diversifiée, allant de la petite citadine à la version sport. Aujourd’hui on propose même un SUV sans permis, et on propose du thermique comme du 100% électrique. Et soyons honnêtes, la Citroën AMI a contribué à changer le regard des gens sur les voiturettes. »

Le modèle le plus plébiscité des jeunes ? La City Sport. Son prix ? Environ 13 000 euros neuf. Pour s’offrir la voiturette de marque Aixam la moins chère, il faudra débourser 9500 euros, contre 16 000 euros pour la plus chère. Leader européen de la voiture sans permis, Aixam fabrique ses véhicules en France, en région Auvergne Rhône-Alpes.

J.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.