Search
mardi 18 jan 2022
  • :
  • :

Présidentielles : Michel Fournier, président des maires ruraux de France, demande l’anonymat des parrainages

image_pdfimage_print
Michel Fournier (crédits photo mairie Les Voivres), photo d’archives

Michel Fournier (crédits photo mairie Les Voivres), photo d’archives

Dans trois mois, les électeurs français seront appelés à élire un nouveau président de la République pour les cinq années à venir. Pour pouvoir se présenter, les candidats ont besoin de recevoir le parrainage de 500 d’élus. Un objectif compliqué pour certains d’entre eux. Michel Fournier, maire de la commune de Les Voivres et président de l’Association des maires ruraux de France, demande l’anonymat des parrainages.

L’apport d’un parrainage à un candidat à l’élection présidentielle ne constitue pas un soutien à celui ci, ni même une approbation de sa tendance politique. « C’est pour permettre au débat démocratique d’avoir lieu », affirme Michel Fournier. Cependant, dans les faits, « systématiquement le parrainage donné assimile à la sensibilité ». Une conséquence néfaste, donc, pour l’image d’un maire ou pour la perception de son parrainage parmi la population.

La suite ici : https://remiremontinfo.fr/2022/01/presidentielles-michel-fournier-president-maires-ruraux-de-france-demande-lanonymat-parrainages/




2 réactions sur “Présidentielles : Michel Fournier, président des maires ruraux de France, demande l’anonymat des parrainages

  1. John

    Non M. Fournier vous êtes bien sympathique mais pas d’accord avec vous car quand on postule à un mandat c’est sur la base d’un programme et des idées qui séduisent ou non les électeurs!
    Il faut avoir le courage de ses opinions et donner sa signature à un candidat à l’opposé de ses propres convictions qui vous ont fait élire sans avoir à se justifier auprès de ses administrés sous prétexte qu’il faut permettre au débat démocratique d’avoir lieu relève de l’imposture et ça les français après 2002; Maastricht etc… n’en veulent plus.
    Qu’on réfléchisse à d’autres moyens pourquoi pas mais il faut arrêter de faire croire aux français que ces seules 500 signatures incombent aux maires puisque les députés, les sénateurs, les conseillers départementaux et régionaux et les représentants français élus au parlement européen , çà en fait du monde tout ça alors qu’on arrête tous les 5 ans à nous bassiner avec çà !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.