Search
lundi 24 jan 2022
  • :
  • :

L’interdiction de la vente de fleurs de CBD inquiète les commerçants d’Epinal Tout part en fumée

image_pdfimage_print
Jessicka Esprit de la boutique Bio CBD à Epinal

Jessicka Esprit de la boutique Bio CBD à Epinal

Un arrêté ministériel publié le 30 décembre dernier, impose aux boutiques de CBD de ne plus vendre de fleurs et de feuilles brutes de chanvre. Les commerçants spinaliens craignent de perdre une grande partie de leur chiffre d’affaires. Les professionnels du secteur attendent désormais la décision du Conseil d’État qui doit se prononcer vendredi sur la validité de l’arrêt ministériel.

magasin-cbd-epinal (9)Pour les commerçants Spinaliens, l’arrêté du ministère de la Santé publié le 30 décembre dernier ne passe pas. L’arrêté ministérielle interdit la vente des fleurs et des feuilles brutes de chanvre contenant du CBD. Une décision qui risque de fragiliser les commerçants.

Coup dur pour les magasins spécialisés

A Epinal, la boutique Bio CBD, rue Notre Dame de Lorette, propose à la vente des fleurs brutes de chanvre. Dans le magasin, on le trouve sous différentes formes : à boire en tisane ou à fumer, mais aussi dans des produits dérivés : bières, huiles, aliments, tisanes, céréales au chanvre, graines de chanvre, farine, café, cookies, friandises apaisantes pour chien au CBD, fleurs…

« C’est ridicule, nos produits sont certifiés et contrôlés en laboratoire. Les clients savent ce qu’ils achètent quand ils viennent en boutique. Tout nos fournisseurs sont français » explique Jessicka Esprit, bénévole à la boutique Bio CBD, à Epinal.

Une molécule qui favoriserait la relaxation

thumbnail_IMG_20220113_173535Le CBD, molécule non-psychotrope du cannabis, connaît une croissance fulgurante dans toute la France et les Vosges ne sont pas épargnées. On compte de nombreux magasins spécialisés dans la vente de cannabidiol (dit CBD). Le cannabidiol, est connu pour ses vertus apaisantes, pour réduire le stress, l’anxiété et favorise l’endormissement. La molécule, favoriserait également la relaxation musculaire. « Beaucoup de nos clients viennent en magasin pour trouver des fleurs de CBD et soulager des douleurs dues à de grosses maladies comme la maladie de Lyme. Pour certains c’est miraculeux » explique Dino Hadzic, du commerce spinalien.

Bio CBD existe déjà dans de nombreuses villes: à Nancy, Lunéville, Toul, Epinal, Besançon et bientôt à Dijon et Strasbourg.

D’autres boutiques ont déjà fermé à Epinal. Le magasin « Dream Green » a d’ailleurs affiché un message sur sa porte d’entrée en invitant les clients à se rendre sur son site internet : « suite au dernière mesures du gouvernement concernant l’activité de CBD, la boutique Dream Green vous informe être en congé ». Le Spinalien Baptiste De Luca, possède trois boutiques spécialisées dans la vente de cannabidiol à Epinal, mais aussi à nancy et à Metz.

Une pétition et une manifestation devant le Conseil d’Etat

Les professionnels attendent désormais la décision du Conseil d’État qui doit se prononcer demain, vendredi. Une pétition a été lancée le 1er janvier dernier par l’Union des Professionnels du CBD et une manifestation est prévue demain devant le Conseil d’Etat.

C.K.N.




2 réactions sur “L’interdiction de la vente de fleurs de CBD inquiète les commerçants d’Epinal

  1. Framboise

    Il serait bien temps d’évoluer et d’arrêter d’avancer d’un pas et de reculer de deux…les gens n’ont plus qu’à continuer à souffrir et en silence…et ce sont les trafiquants qui sont contents…

    répondre
  2. Ringler Lionel

    Ce gouvernement commence à nous emmerder Un coup oui un coup non Ce vraiment des emmerdeurs Je suis dégoûté de voire cela j’espère qu’ils vont gicler aux prochaines élections….

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.