Search
lundi 24 jan 2022
  • :
  • :

Grève des enseignants jeudi : pour Jacques Arnould, l’école doit rester ouverte

image_pdfimage_print

arnould-jacques-peepPlusieurs syndicats d’enseignants et personnels ont lancé un appel à la grève le jeudi 13 janvier prochain, période estimée du pic de la vague du variant Omicron de la Covid-19. Pour Jacques Arnould, Président Départemental de la Fédération PEEP des Vosges, l’école se doit de rester ouverte.

Vendredi dernier, un communiqué a été publié par le SNUipp-FSU, syndicat majoritaire dans les écoles maternelles et élémentaires. Intitulé « Mon école va craquer », il pointe du doigt « des mesures incohérentes » de la part du ministère de l’Education et « des écoles au bord de l’implosion ».

Le syndicat d’enseignants SNUipp-FSU, dénonce la situation sanitaire dans les écoles maternelles et élémentaires en pleine épidémie de Covid-19. Un appel à la grève est lancé le jeudi 13 janvier.

 Pour Jacques Arnould, Président de la PEEP des Vosges, l’école doit rester ouverte jeudi :« La PEEP du département des Vosges comprend les difficultés et partage nombre des inquiétudes des personnels des écoles et des établissements scolaires. Les parents sont tout aussi épuisés et partagent leurs revendications, au regard, d’une part de la publication particulièrement tardive d’un protocole sanitaire complexe à mettre en œuvre et, d’autre part, d’un manque de concertation avec les syndicats enseignants et fédération de parents d’élèves. Les parents déplorent la lourdeur d’un protocole sanitaire très compliqué à gérer pour les familles et particulièrement éprouvant pour leurs enfants. Cependant, l’école se doit de rester ouverte. » 

La situation épidémique est aujourd’hui inquiétante et pour la PEEP des Vosges une nouvelle fermeture des classes au premier cas entraînerait rapidement une fermeture massive des écoles et des établissements scolaires occasionnant des dommages pour les élèves, qui endurent cette situation depuis plus deux ans.

« il faut installer des capteurs de CO2 »

« Trop d’entre eux paient déjà le prix fort en connaissant de grandes difficultés d’apprentissage. Tout doit donc être fait pour assurer la sécurité sanitaire des élèves et des personnels. La Peep des Vosges le demande depuis des semaines : il faut installer des capteurs de CO2, fournir des masques FFP2 aux enseignants de maternelle et aux plus fragiles, déployer des capacités massives de tests dans les écoles, en s’appuyant sur des acteurs de terrain et en y affectant plus de moyens. J’appelle donc les collectivités à prendre leurs responsabilités sans plus attendre et le ministère de l’Éducation nationale à établir davantage de clarté et de concertation avec les différents acteurs de la communauté éducative, pour assurer des écoles et des établissements ouverts en toute sécurité. » conclu Jacques Arnould, Président de la PEEP des Vosges

 




5 réactions sur “Grève des enseignants jeudi : pour Jacques Arnould, l’école doit rester ouverte

  1. à ke kuku.

    Une chose est neammoins certaine.
    Il serait scandaleux qu’un candidat, quelqu’il soit, qui reunit sous sa banniére plusieurs millions de votants ne puisse se presenter à la presidentielle.
    Ce systeme  » legal  » est digne d’une dictature et pas d’une démocratie.

    répondre
    1. Rollin

      A ke kuku, je ne vois pas le rapport avec cet article…
      Si vous l’avez lu, vous ne l’avez pas compris…
      Si vous lisez les programmes des futurs candidats avec cette même incompréhension, c’est inquiétant….
      D’ailleurs, parlez de dictature en France, c’est d’un ridicule et cela montre votre niveau de raisonnement…

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.