Search
samedi 28 mai 2022
  • :
  • :

Enseignants – Un rassemblement pour demander un plan d’urgence pour faire face à la pandémie de Covid-19

image_pdfimage_print

rassemblement-inspection-academique-epinal (1)Les organisations syndicales (FSU, FO, CGT, UNSA, SGEN), avaient lancé un appel au rassemblement devant la Direction des services départementaux de l’éducation nationale des Vosges à Epinal ce jeudi. Leurs revendications restent similaires à la semaine dernière. Ils demandent un plan d’urgence pour faire face à la pandémie de Covid-19 dans les établissements scolaires.

A l’appel des syndicats, un rassemblement avait lieu devant la direction des services départementaux de l’éducation nationale des Vosges. Les syndicats exigent notamment un plan d’urgence pour le recrutement immédiat de plusieurs centaines d’enseignants, l’installation de capteurs de CO² dans les classes et des purificateurs d’air dans les cantines, des masques FFP2 pour les équipes pédagogiques, des tests hebdomadaires pour toutes et tous sur les écoles, ou une reconnaissance financière de l’ensemble des personnels

Peu de grévistes

Selon le Rectorat de l’académie Nancy-Metz, 2,44% du personnel éducatif et 2,69% des enseignants sont en grève aujourd’hui. Le taux dans le 1er degré est de 3,27 %. On compte 1,81 % de grévistes dans le second degré.

C.K.N.




4 réactions sur “Enseignants – Un rassemblement pour demander un plan d’urgence pour faire face à la pandémie de Covid-19

  1. LM88

    Manifestation impressionante, les rues étaient noires de monde.. MDR !!
    Bon, il paraît que le ridicule ne tue pas, quoique. . CGT, Cancer Généralisé du Travail. Et là, c’est récidive avec métastases !

    répondre
  2. roger froissard

    Que de jalousies .Faut pas écouter la voix du maitre qui ne sert qu’à monter le privé contre les fonctionnaires Solidarité ,telle doit être notre devise et comportement, car l’union fait la force pour résister à la déferlente des mauvais coups qui se préparent pour nous tondre encore plus, pour le seul profit des plus riches, qui en veulent toujours davantage, pour augmenter leurs profits et dividendes .Faut pas se tromper de cible .C’est le peuple qui fait Nation .nous devons porter l’ambition d’une République humaine et sociale, pour le bien commun et nous préparer des jours heureux . Faut pas compter sur la caste au pouvoir et les ultra riches qui n’ont d’yeux que pour leurs avantages et privilèges, afin de grossir leur compte en banque .

    répondre
    1. PierreL

      La « solidarité » que vous revendiquez, elle ne doit pas être à sens unique. Les « avantages et privilèges » ne sont pas l’exclusivité de « la caste au pouvoir » et les « ultra riches » comme vous dîtes. Beaucoup de nantis de la fonction publique en profitent aussi. Sans vergogne.
      Et sans souci pour les salariés du privé qui triment toute une vie pour une pension de misère et qui doivent payer des « services publics » le plus souvent déficients, plus soucieux de défendre leurs privilèges que d’effectuer un vrai « service ».
      NB. C’est juste un constat. Ou une injustice… que la « solidarité » devrait réparer, n’est-ce pas ?

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.