Search
jeudi 26 mai 2022
  • :
  • :

Chavelot – Jesus Torres, un passionné d’animaux exotiques serpents, lézards, tortues...

image_pdfimage_print

animaux-exotiques-chavelot (1)Les serpents, lézards, tortues ont investi nos maisons depuis une dizaine d’années. Les NAC, Nouveaux animaux de compagnie, les animaux exotiques, séduisent les vosgiens comme en témoigne Jesus Torres, gérant du magasin d’animaux exotiques situé dans la zone de la Fougère à Chavelot. Il craint pour l’avenir du magasin. Une nouvelle loi qui comprend plusieurs mesures risque de l’impacter.

animaux-exotiques-chavelot (10)Vous aviez l’habitude des rongeurs, lapins, chiens, chats, mais seriez-vous prêts à adopter un serpent, un lézard, ou une tortue ?  Les animaux exotiques ont la côte en ce moment. Ces dernières années, ces animaux classés dans la catégorie des NAC (Nouveaux animaux de compagnie) séduisent de plus en plus. Ces animaux ont même détrôné les furets, pour qui l’engouement a baissé.

Un passionné d’animaux exotiques

A Chavelot, Jesus Torres est le gérant du magasin d’animaux exotiques situé dans la zone de la Fougère. Installé depuis 2015, il peut compter sur des passionnés qui viennent régulièrement le voir. Les passionnés se déplacent et viennent de Metz, Nancy ou même de Belgique et des Etats-Unis. « Il y a seulement trois magasins en Lorraine » explique le vosgien. « Certains clients ont une dizaine d’animaux chez eux » poursuit le passionné. Les animaux exotiques demandent beaucoup d’entretien. « Les terrariums doivent être préparés avant l’arrivée de l’animal » explique Jesus Torres. Les animaux demandent beaucoup d’attention, et qui dit animaux exotiques dit chaleur. « Ils ont besoin d’un point chaud. » Chaque espèce a besoin de températures différentes. Pour le bien-être des animaux, il faut aussi veiller à ce que l’espace soit assez grand et le plus possible adapté à son environnement naturel. « Il faut une lampe, un tapis chauffant, un thermostat… En fonction des animaux l’aménagement sera différent » Les reptiles sont très sensibles à leur environnement, aux textures, à la température, aux bruits…

animaux-exotiques-chavelot (13)Des pythons royaux, des pythons verts, des boas

Jesus Torres nous présente ses pythons regius leucistic, « un très joli python qui peut convenir à un débutant », mais aussi quelques petits boa constrictor, des pythons royaux, des pythons verts, des boas albinos, mais aussi des Gonyosoma boulengeri ou serpent ratier rhinocéros. « Ils sont appelés ainsi à cause de leur appendice. C’est un serpent arboricole, qui se maintient facilement. » commente le vosgien Jesus Torres. On y trouve aussi de magnifiques Geckos comme des Geckos Léopard et des tortues terrestres.

NAC : Une nouvelle loi plus restrictive

Jesus Tores craint pour l’avenir du magasin. Une nouvelle loi qui comprend plusieurs mesures pour lutter contre la maltraitance des animaux domestiques et des animaux sauvages captifs, risque de l’impacter. Le texte renforce, la animaux-exotiques-chavelot (3)législation sur les nouveaux animaux de compagnie (NAC). « La nouvelle loi est beaucoup plus restrictive. Cela risque de m’impacter. » Pour le vosgien, les nouvelles restrictions risquent d’encourager le marché noir. « Les passionnés continueront à élever chez eux des animaux exotiques. Ils iront juste les acheter ailleurs »

3è marché noir au monde 

Le marché noir des animaux exotiques est le 3è marché au monde après la drogue et les armes. Actuellement la vente d’animaux exotiques est déjà très encadrée par la loi. Les personnes qui souhaitent passer le cap doivent non seulement remplir certains critères, mais aussi remplir des démarches qui peuvent être assez laborieuses.  « Je dois pucer  les animaux, les enregistrer. Il y a une véritable traçabilité. Pour acheter un animal, il faut un certificat de capacité ». Avant de passer le cap, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel.

Renseignements : Animaux exotiques, rue de la Plaine à Chavelot : 03 29 31 99 87

C.K.N.




2 réactions sur “Chavelot – Jesus Torres, un passionné d’animaux exotiques

  1. luc

    Quel mauvais exemple pour tous les dégénérés qui penseront qu’avoir un animal exotique est à la portée de tous…Et qui en trouveront facilement dans les commerces dédiés. Il faut interdire ces animaux en France.

    répondre
  2. Maxime

    C’est comme ça que les tortues de Floride ont fini dans les cours d’eau de France, achetée puis abandonnée par des irresponsables, et ont perturbé l’éco système. Ces vendeurs et tous ceux qui autorisent ces commerces sont responsables de la destruction de l’éco-système par ces espèces parfois invasives et déplacées.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.