Search
mercredi 26 jan 2022
  • :
  • :

Lynx : sur les traces du plus grand félin

image_pdfimage_print

Le photographe et réalisateur Laurent Geslin est venu à la rencontre des spectateurs pour l’avant-première de son film « Lynx » aux Cinés Palace à Epinal. Un exercice qu’il a recommencé un peu plus tard dans la soirée à Gérardmer à la fin de la projection.

C’est le travail de plus de 10 ans qui été projeté mardi soir au Cinés palace. Laurent Geslin, depuis tout petit, a toujours été fasciné par ce prédateur. Installé en Suisse à Neufchâtel, lorsqu’il a appris son retour dans le Jura, il y a une quinzaine d’année, il n’a pas hésité un instant à partir l’observer au fil des saisons, des naissances.
«  Ce sont dix années de belles observations. Même si socialement, ce fût très compliqué. Il n’est pas toujours facile d’expliquer à sa famille et à ses amis en plein repas qu’un micro s’est déclenché et que vous partez pour plusieurs heures. Quand j’ai su qu’il était là, j’ai voulu le voir une fois, puis dix. On estime la population de Lynx dans le Jura à 150 individus. Ce sont des animaux qui ramènent une âme dans une forêt. Il la rajeunissent. Ils ont réellement une place et un rôle à jouer ».
Son plus beau souvenir reste sa rencontre avec un mâle Lynx lors de l’appel du rut. « Il fallait sonoriser le film. J’ai passé des semaines à dormir dehors allongé dans un sac de couchage pour enregistrer l’appel du mâle. J’étais équipé d’un micro parabolique quand soudain, j’ai entendu des pas qui s’approchaient de plus en plus. J’ai les poils qui se sont hérissés et là je le vois et j’entends son râle puissant. Je n’oublierai jamais cette rencontre ».

Un film qui illustre la beauté de la nature et de l’animal mais aussi la fragilité du plus grand félin d’Europe qui a presque disparu de nos massifs.

 




Une réaction sur “Lynx : sur les traces du plus grand félin

  1. Morisseau

    Vous avez tous mon soutien pour ce grand prédateur que je suis depuis mon enfance. Sa présence sur notre territoire reste indispensable pour la biodiversité de nos biotopes

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.