Search
samedi 22 jan 2022
  • :
  • :

Epinal : le maire répond aux propos du docteur Coqblin à propos du cabinet médical d’Ambrail

image_pdfimage_print

Communiqué de presse

Réponse de Monsieur Patrick Nardin suite aux déclarations du Dr. Coqblin concernant les « départs de médecins à Epinal : le cabinet médical d’Ambrail dans l’impasse ».

« Malheureusement, à l’image de nombreux territoires urbains et ruraux, notre commune est actuellement touchée par la pénurie de médecins. Ceux d’entre-deux qui décident, bien légitimement, de faire valoir leurs droits à la retraite peinent généralement à trouver un successeur. De même les hôpitaux rencontrent-ils d’énormes difficultés pour recruter les médecins nécessaires à leur bon fonctionnement.

S’agissant plus précisément du cabinet médical d’Ambrail, la ville d’Epinal n’a eu connaissance que très récemment des difficultés auxquelles ce dernier fait face. En effet, alors même qu’elle est très soucieuse de cette thématique, la collectivité n’a appris cette situation qu’au travers le courrier d’un administré inquiet. Dans ce contexte, il semble donc important de préciser que la commune a été mise devant le fait accompli et que le Dr. Coqblin n’a précisément pas « tiré la sonnette d’alarme » en amont auprès de nos services.

Nous tenons, par ailleurs, à signaler que la ville d’Epinal est extrêmement attentive et se mobilise pour améliorer l’offre de soins et attirer les professionnels de santé qui nous font défaut, tant dans le secteur hospitalier qu’en médecine générale.

Ainsi le Maire a souhaité réunir, il y a déjà plusieurs semaines, l’ensemble des institutions impliquées dans le contrat local de santé – l’ARS, le CHED et la Communauté d’Agglomération d’Epinal – afin d’envisager des plans d’action visant à accompagner au mieux le recrutement et l’installation des professionnels de santé sur la commune ».

Le Maire
Patrick Nardin




4 réactions sur “Epinal : le maire répond aux propos du docteur Coqblin à propos du cabinet médical d’Ambrail

  1. Corinne

    Laissez les privés faire ! Tant que la collectivité se mêlera de toi au lieu de s’en tenir à faciliter les praticiens à s’installer, les choses n’avanceront pas. En admettant aussi que les professionnels veulent gagner de l’argent dans les Vosges où il faudrait être bénévole pour tout.

    répondre
    1. Bernard

      Bénévoles ? Le journal indiquait 20000 consultations dans l année. Si je me trompe pas ça fait 500000€ à trois médecins. Des revenus de rêve par ici. Personnellement je ne comprends pas ?

      répondre
  2. John

    Étonnant tout ça vu que le docteur Durupt, futur retraité exerçant dans ce cabinet et de surcroît président du Conseil de l’ordre des médecins des Vosges jusqu’il y a peu, n’en ait pas parlé aux autorités!

    répondre
  3. Bernard

    Et on va où maintenant, les autres médecins ne prennent plus de patient. Le dr Coqblin à beau dire qu’il se soucie de ses patients il a donné sa démission jeudi dernier pressé de partir ?. Ces médecins ne s’entendaient pas et leurs versions sont différentes. Qui croire et qui va leur succéder ? Le maire ne propose rien de concret non plus. Patients abandonnés et tout monde s’en fou.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.