Search
mardi 18 jan 2022
  • :
  • :

Les violences faites aux femmes en forte progression en 2020

image_pdfimage_print

Yves Séguy, préfet des Vosges, est allé à la rencontre des salariés du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) des Vosges pour échanger avec eux sur les différents dispositifs de lutte contre les violences faites aux femmes.

Le département compte un nombre important de violences conjugales et intrafamiliales. La crise sanitaire n’est pas étrangère à cette recrudescence des violences. En effet, on dénombre 548 cas de violences en 2020, contre 548 en 2019 et 349 en 2018 Le CIDFF assure l’écoute  et l’accompagnement des victimes qui franchissent le pas de la porte, une action fondamentale en situation de détresse. 98% sont des femmes. Des comités locaux d’aide aux victimes (CLAV) ont été  mis en place dans tous les départements pour lutter contre les violences intra-familiales

Il existe des dispositifs de protection des victimes et de localisation des agresseurs pour les empêcher de récidiver. le « téléphone grave danger » comporte une touche spécifique permettant à la victime de joindre en toute circonstance un service de téléassistance, qui dans les Vosges, intervient en général en moins de dix minutes. L’autre système de protection, remis aux victimes sur décision judiciaire, est le bracelet anti rapprochement qui est géolocalisable et alerte les forces de l’ordre. Des systèmes qui ont pour vocation de rassurer les victimes

Pour protéger la victime, il faut aussi souvent soigner son agresseur qui est lui-même une ancienne victime. Les auteurs de violence peuvent suivre des stages et prendre conscience de leurs problèmes.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.