Search
dimanche 28 nov 2021
  • :
  • :

Epinal fait la chasse aux « poubelles vagabondes » Les containers qui ne seront pas rentrés après la collecte seront enlevés

image_pdfimage_print
photographies Ville d'Epinal

photographies Ville d’Epinal

La Ville d’Epinal dit stop aux bacs d’ordures ménagères qui encombrent les trottoirs. Après des avertissements donnés cet été, l’heure est à l’action pour l’automne : les containers qui ne seront pas rentrés après la collecte seront enlevés.

Les bacs à ordures ménagères doivent être retirés de la voie publique avant 9h du matin le lendemain de la collecte. Pourtant, trop de Spinaliens oublient cette obligation : leurs bacs stagnent dehors, enlaidissent les rues, gênent les piétons sur les trottoirs et obligent souvent les personnes en fauteuil roulant et les parents avec poussettes à descendre sur la chaussée.

C’est pourquoi, avec le Sicovad, la Ville d’Epinal lance cette semaine la seconde phase de lutte contre ces « poubelles vagabondes » en enlevant les bacs qui traînent audelà des horaires autorisés. La première phase a été conduite cet été sur le mode de l’avertissement humoristique : les policiers municipaux ont en effet fermé les couvercles des bacs abandonnés au moyen d’un autocollant indiquant « Je suis vidée, je rentre ! » et parodiant le slogan de la marque de territoire « on n’est pas bien là ! » devenu « votre poubelle n’est pas bien là ! ».

Las, le recyclage des mots est comme celui des ordures ménagères : cela ne fonctionne qu’avec la coopération des citoyens ! Trop de bacs, portant les stigmates de l’autocollant déchiré, sont encore laissés dehors. Le Sicovad, qui a déjà distribué un tract d’information dans toutes les boîtes aux lettres de la Cité des images afin de rappeler l’obligation de rentrer les bacs, est donc chargé par la municipalité de récupérer les containers « oubliés ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.