Search
samedi 16 oct 2021
  • :
  • :

Retour de la mosaïque de Carthage au MUDAAC

image_pdfimage_print
(photo d'archives)

(photo d’archives)

Partie depuis le mois de mars à Saint-Romain-en-Gal (69) pour y être restaurée, la mosaïque de Carthage réintègre le musée départemental à Epinal à compter du mercredi 22 septembre. Les opérations d’installation débuteront à 8h30 et se feront en présence d’un des restaurateurs de l’atelier de restauration de mosaïques et d’enduits peints de Saint-Romain.

Carthage 4Selon un procédé habituel à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, cette mosaïque découverte sur la colline de l’Odéon à Carthage (Tunisie) avait été placée après sa dépose sur un cadre en bois renforcé par des éléments en fer. La corrosion des pièces métalliques nécessitait une intervention qui avait donc les objectifs suivants :

– Dégager la mosaïque du plâtre de son support ancien,

– Dérestauration du pavement et transfert sur un support stratifié autoportant,

– Nettoyage et consolidation de la surface.

Cette mosaïque, donnée au musée par le sénateur Henri Boucher en 1910, mesure environ 2,60 m de côté. Son décor végétal est caractéristique du répertoire africain et, en particulier, des Xenia, des natures mortes qui ornaient les espaces d’accueil des demeures romaines. Les fruits et espèces animales ainsi représentés démontraient le soin accordé à l’hospitalité et symbolisaient également l’éternelle fécondité du monde, tel qu’il était conçu dans l’Antiquité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.