Search
jeudi 21 oct 2021
  • :
  • :

Les professionnels de santé libéraux veulent faciliter l’accès aux soins

image_pdfimage_print
De gauche à droite sur la photo : Dr Philippe CHERRIER, Président de la CPTS des Vosges centrales, Cécile AUBREGE-GUYOT, Déléguée territoriale de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est, Pascal ENRIETTO, directeur de la CPAM des Vosges

De gauche à droite sur la photo : Dr Philippe CHERRIER, Président de la CPTS des Vosges centrales, Cécile AUBREGE-GUYOT, Déléguée territoriale de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est, Pascal ENRIETTO, directeur de la CPAM des Vosges

Un contrat relatif à la création de la communauté professionnelle territoriale de santé des Vosges centrales(CPTS) a été signé à Epinal. L’objectif est de faciliter l’accès aux soins. Les professionnels de santé libéraux (médecins généralistes, infirmiers, spécialistes…) sont au cœur du projet. 

La communauté professionnelle territoriale de santé des Vosges centrales (CPTS) regroupe près de 210 communes, soit 157 628 habitants d’Epinal, à Bruyères, Mirecourt et Neufchâteau, jusqu’à Bains-lès-Bains.

L’objectif est d’améliorer la prise en charge de la population et de fluidifier les parcours. Un noyau dur composé de professionnels de santé est à l’origine du projet : Dr Philippe Cherrier (médecin généraliste), Dr Frédéric Vilespy (médecin généraliste), Stéphane Vogel (infirmier) et Dr Loïc Libot (médecin urgentiste). Ils ont été rejoints par la suite par plus de 200 professionnels de santé libéraux, issus de 13 catégories professionnelles différentes (médecins, infirmiers, dentistes, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, pédicures podologues, orthoptistes, orthophonistes…).

Prise en charge des soins non programmés

La CPTS s’est fixée comme priorité la coopération ville-hôpital (entrées et sorties des patients…) et l’organisation des soins non programmés en journée pour désengorger les urgences.

Admissions directes en service médecine

Augmenter le nombre de patients qui sont admis à l’hôpital sans passer par les urgences, mais grâce à la collaboration entre les professionnels de santé libéraux et l’hôpital est un enjeu majeur pour la CPTS.

Passages aux urgences non suivis d’hospitalisation

Faire diminuer le taux de passages aux urgences en faveur d’une meilleure prise en charge des soins non programmés par les professionnels de santé libéraux est capital pour la CPTS.

Le territoire de la CPTS des Vosges centrales comptent déjà plusieurs structures d’exercice coordonné.

Elle doit permettre une prise de rendez-vous plus rapide et fluidifier la prise en charge du patient. La CPTS doit aussi faciliter l’accès au médecin traitant.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.